Flux RSS

Tsuki ga Michibiku Isekai Douchuu

Traduit par la team : Nyan-Team
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 59 – Ce qui ne peut-être retrouvé

Traduit par Quesako


_____________________

Reigokai:
En évaluant le dernier chapitre, je pense qu’il est impossible pour ma waifu adorée(NTF: un personnage virtuel ou réel (people) auquel on s’attache amoureusement), Ema, fasse un pacte avec Makoto.

_____________________

Une énorme onde magique est arrivé sur notre position comme aurait fait une violente bourrasque.

Qu’est-ce qui se passe au juste ?!

Non, c’est impossible. C’est…

“Mon… mana ?” (Makoto)

C’est ça. Cette sensation que j’éprouvais, c’était mon propre mana.

“Je suis vraiment désolé Waka. J’ai fait une erreur.” (Tomoe)

J’ai entendu la voix de Tomoe alors que je penchais mon corps par la fenêtre sans faire attention à ce qui m’entourait.

On aurait dit qu’elle souffrait.

La scène que j’ai vu lorsque je me suis retourné, c’était Tomoe qui avait un genou à terre avec du sang coulant de sa bouche. Mio et la Liche regardaient Tomoe avec un visage inquiet.

Une attaque ennemie ? Mais pourquoi maintenant ? Et pourquoi que Tomoe ?

Actuellement, les seuls dans Asora, à part nous, ce sont quelques aventuriers, le trio d’idiots et aussi les Ogres Forestiers. Je ne crois pas qu’il y en a un parmi eux qui pourrait blesser Tomoe.

“Tomoe ! Qu’est qui se passe ?!” (Makoto)

“Ce…sont…ces…troi…s-là.” (Tomoe)

Tomoe s’est effondrée juste après avoir dit péniblement ses mots. Le sang coulait encore de sa bouche.

Que se passe-t-il ?!

J’ai étendu [Sakai]. Même si je ne pouvais pas l’étendre sur toute la ville, je le ferai d’une manière qui me permettrait de toujours conserver un minimum de précision mais à peine je l’ai fait que… je suis choqué par la situation.

Les alentours étaient remplis des vestiges de ce qui semblait être mon mana, cela perturbait [Sakai] et j’étais incapable d’obtenir une compréhension convenable de la situation.

J’ai arrêté de me fier à [recherche globale], je l’ai affiné pour voir seulement les objets physiques et les personnes, j’ai étendu à nouveau [Sakai].

L’anomalie… est trouvée !

C’était quelque part aux alentours de l’endroit où j’ai l’habitude de passer pour aller de Tsige à Asora.

Les environs de cette zone étaient terriblement crevassés et c’était presque un cratère !

C’est la raison de la lumière d’il y a quelques instants ?!

Je voyais quelques formes proches de la zone et elles semblaient être incapables de bouger. Il faut que j’y aille !

“Mio ! Je te confie Tomoe, la Liche vient avec moi !” (Makoto)

Je suis précipitamment sorti de la chambre sans attendre leurs réponses.

L’arme, que j’ai demandé aux nains, n’a pas été encore fini. J’ai seulement pris la dague cérémoniale que j’ai obtenue des orques.

Merde, si seulement je pouvais voler dans les airs dans un tel moment !

Pourquoi est-ce que je ne peux pas du tout utiliser l’élément magique du vent ?!

Si je ne me trompe pas, ‘ces trois-là’, c’est ce que a déclaré. Trois, ne me dis pas que c’est vraiment les trois idiots ? Mais il y avait des gens qui les accompagnaient donc ils auraient dû être sous surveillance.

(Makoto-sama) (Liche)

Télépathie, hein. En regardant autour de moi, j’ai vu qu’il n’était pas avec moi. Je filais le plus vite possible sur la route la plus courte et je lui ai répondu sans ralentir ma vitesse.

(Qu’est-ce qu’il y a ?) (Makoto)

(Je suis désolé. Étant donné que je ne suis pas encore habitué à mon corps, je n’arrive pas à courir correctement.) (Liche)

Es-tu un vieillard ?! Alors il ne pourrait pas juste flotter ou un truc du genre ? L’option de courir est sa seule possibilité ?

(Ne peux-tu pas venir en flottant ?) (Makoto)

(Bien sur. Mais il semblerait qu’il y a de nombreuses personnes blessées vers l’endroit où Makoto-sama se dirige, donc avec ton accord, je voudrais utiliser la magie de guérison.) (Liche)

(Guérison ?! La Liche, tu peux faire de la magie de soin ?!) (Makoto)

Tu te moques de moi ? C’est quoi ce monde où un mort vivant peut soigner ?!

Comme attendu de la Déesse. Elle a vraiment donné des règles insensées à son monde. Pas bon, j’ai fini par accepter n’importe quelle stupidité en soupirant dès que je pensais que la Blatte est impliquée dans une histoire.

Je devrais plutôt demander à la Liche plus d’informations sur les morts-vivants après que tout soit résolu. Hormis le fait qu’il a maintenant un corps de chair, je ne peux pas juste mettre de côté mon préjugé sur un ancien mort-vivant qui peut soigner.

(… Oui, je peux l’utiliser. En réalité, c’est ma spécialité.) (Liche)

Tu as dit que c’est ta spécialité ?

Ma vision d’un mort-vivant vient d’être complètement détruite et il l’a même dit comme si c’était une évidence.

(… Fais le si tu es capable de la faire à cette distance.) (Makoto)
(Bien compris.) (Liche)

Honnêtement, je ne l’ai pas encore tout à fait accepté cette idée, mais ce n’est pas le problème. C’est vrai, il n’y a aucun besoin qu’il se dépêche de me rejoindre parce qu’il peut toujours faire quelque chose d’où il est.

J’ai coupé la télépathie après lui avoir demandé d’utiliser la magie de soin.

Même si mes capacités physiques ont augmenté, je suis encore à l’intérieur d’un bâtiment.

Je ne pouvais pas être autant rapide que quand j’étais à l’extérieur.

Tout en me sentant frustré par ma lenteur, je suis enfin sorti du bâtiment et je pouvais enfin accélérer pour arriver plus vite sur le lieu.

J’étais trop concentré sur le fait d’arriver le plus vite possible que je n’ai pas fait attention aux bruits extérieurs.

Les gémissements d’agonie, les sanglotements et les pleurs.

Les débris des pavés de pierre qui ont été violemment arrachés de leur emplacement. Les choses encore debout n’étaient pas très nombreuses.

C’était la première fois que cette ville a été colorée par la couleur de la violence.

Ah…

Juste… Que diable s’est-il passé ?

Quelque chose a explosé. C’était ce que cela me faisait penser. C’était peut-être un peu exagéré d’appeler ça un cratère mais les pavés de pierre à mes pieds ont été éparpillés un peu partout et la puissance du souffle a fauché les arbres. Tous ceci me faisait penser à un genre d’arme.

Mais ce qui me préoccupait le plus, c’est… mon mana.

La sensation de mon mana était plus fort ici. Ce qui signifiait que cet endroit était le centre de l’explosion.

J’ai senti une autre magie à l’œuvre ici, c’était celle de la Liche.

La lumière de guérison a faiblement enveloppé les personnes souffrantes. Une lumière jaune et chaleureuse.

J’ai aussi étendu le [Sakai] avec une propriété de soin pour toutes les personnes blessées que je voyais autour de moi.

En tout cas, il n’y a rien d’autre que je puisse faire si je n’ai personne avec qui je puisse parler.

Je dois faire quelque chose dans cette situation où pas une seule personne est capable de se relever et d’aider les autres.

J’essayais d’interpréter la situation en observant mon environnement et soudainement, j’ai remarqué quelque chose.
Quelque chose qui ressemblait à une chrysalide.

C’était proche de là où je supposais qu’il y a eu le centre de l’explosion.

!!!

Ne me dis pas… !

J’ai couru à cet endroit. Ce n’était pas une chrysalide !

“Pas… moyen” (Makoto)

La moitié supérieure était brûlée, les deux bras étaient manquants et le corps était plein de craquelures et était éventré. Les jambes étaient arrachées et cela ressemble à une chrysalide à qui on a coupé son fil.

Mais c’est… non, il était…!

“… Arke” (Makoto)

Il est supposé être assez fort, comment diable cela a-t-il pu tourner ainsi ?

Non, ce n’est pas la question. Ce n’est clairement pas la question !

Est-ce qu’il respire ? Est-ce qu’il respire toujours ?!

Sans sentir aucune sorte de dégoût, j’ai couru le plus vite possible pour le rejoindre. Je me suis concentré sur sa bouche et sur sa poitrine pour vérifier s’il respirait.

Son corps était froid. Je pouvais sentir la rigidité cadavérique que j’ai déjà sentie dans mon enfance quand une voiture renversa un chat errant.

Impossible, il est déjà… mort ?

J’étais comme tétanisé. Je n’avais rien ressenti quand une personne inconnue était morte devant moi. Aussi bien la fois avec les Démons que celles avec les autres races de bêtes démoniaques.

Mon esprit était complètement blanc, ne sachant pas quoi faire, je sentais que mon corps était agité par des tremblements.

(Makoto-sama ! À l’endroit où vous êtes actuellement, cette personne est la plus blessée ! Les autres ont déjà passé la zone dangereuse donc je vais me concentrer sur cette partie désormais. S’il vous plaît, je demande l’assistance de Makoto-sama !) (Liche)

Juste avant que je ne puisse plus penser à rien d’autre…

J’ai entendu la voix de la Liche. C’était une voix qui m’a permis de retrouver mes esprits !

?!!!

Il n’est pas mort ?!

Quelque chose que je peux faire…

C’est [Sakai]. Il n’y a rien d’autre mais [Sakai]…

Si seulement j’étais capable d’utiliser la magie de soin, ça serait une histoire différente !

Pourquoi je n’arrive pas à le faire ?!

Je peux comprendre l’incantation et sa structure, mais je n’arrive pas à l’activer. Ne pas pouvoir utiliser l’attribut que je désire le plus, à quel point est-ce insensé ?!

Merde ! Puis-je le faire correctement sans la magie ?

… Mes priorités sont inversées, peu importe si cela ne suffit pas, je dois le faire !

J’ai fait un tout petit [Sakai] qui s’est seulement étendu dans la zone autour de moi et l’Arke. La propriété donnée était la guérison.

La Liche a davantage relâché de lumière et a enveloppé le corps de l’Arke.

Mais il n’y avait pas de réaction.

Cela ne suffit pas ? Est-ce parce c’est insuffisant ?!

(La Liche ! Tu ne peux pas augmenter la puissance ? Je ne vois pas d’amélioration !) (Makoto)

(Et pourtant, c’est bon ! En ce moment, j’utilise le sort pendant que je me dirige là-bas mais si je ne le vois pas directement, ce ne sera pas aussi efficace. Je continue aussi mon traitement sur les autres mais dois-je négliger les autres et me concentrer sur lui ?” (Liche)

(Rejeté. Continue à le faire. Quand tu penseras que ça sera bon, je veux que tu te concentres sur l’Arke.) (Makoto)

(Je me dirige là-bas aussi vite que je peux donc continuer à le guérir Makoto-sama) (Liche)

Guérir, hein. Ce que j’utilisais, ce n’était pas de la magie. Je ne pouvais pas utiliser la magie de soin, la Liche. Je ne connais pas l’ampleur de son effet, mais j’aurais pu augmenter son effet si j’avais pu l’associer à ma magie et pourtant…

……

Associer ?

C’est vrai. Sakai. Renforcement et guérison, renforcement et recherche. Je peux donner deux effets à [Sakai]. Est-ce que ça doit être deux effets “différents” pour que cela fonctionne ?

Se pourrait-il…?

Je me suis concentré sur [Sakai] qui enveloppait l’Arke et moi.

J’ai assemblé la guérison avec une autre guérison. L’effet va-t-il être de pair ou…

[Sakai] était différent de la magie. Je n’étais pas capable de deviner visuellement si l’effet était devenu plus fort.

Pourtant, je l’ai fait comme les fois où j’ai mis ensemble le renforcement et la guérison, en ayant cette image en tête, je me suis concentré à mettre ensemble les guérisons.

“Les craquelures se… ferment !!!” (Makoto)

Les effets ont augmenté ! Je n’ai sans doute pas tort à propos de cela !

Les nombreuses craquelures, qui courraient sur sa peau dure et qui ressemblaient à des graves blessures, se refermaient comme une fermeture à éclair et disparaissaient !

Oui ! Oui !

La moitié inférieure et la partie des jambes qui ont été coupées, se recollaient de force par elles -mêmes.

Le bras droit qui a été perdu jusqu’à la clavicule, et le bras gauche qui a été aussi perdu jusqu’au coude. C’était en cours de régénération du haut de l’épaule jusqu’au coude. Ça ressemble à une image gore, mais je suis si tellement content que je m’en fiche de quelque chose comme cela.

Il est possible de le soigner !

Désormais la seule chose qu’il faudrait pour être sûr qu’il était hors de danger, c’était qu’il reprenne conscience.

Sa peau de couleur terre, qui avait été froide comme un cadavre, commençait à retrouver sa souplesse et sa chaleur. Son bras guéri bouge comme s’il avait une crampe.

“Est-ce que ça va ?! Est-ce que tu me comprends ?!” (Makoto)

Ses paupières se sont ouvertes. A-t-il déjà repris connaissance ?! Pourvu que cela est bien marché…

“U… a” (Arke)

“Il n’y a aucun besoin de te forcer à parler ! C’est bon de juste incliner ou de secouer ta tête !” (Makoto)

On dirait que l’Arke a compris ce que j’ai dit. Il a un peu hésité et il a secoué sa tête de gauche à droite.

À ce moment-là, j’ai senti un immense soulagement et mes forces m’ont abandonné.

Je suis si heureux. Sérieusement.

J’ai à nouveau confirmé les alentours.

Mon mana demeurait toujours dense dans ce lieu, ça perturbait [Sakai] pour collecter efficacement les informations et mieux comprendre cette situation.

Mais je n’avais pas forcement besoin de [Sakai], je pouvais utiliser mes yeux pour chercher des indices sur ce désastre.

Je pouvais également demander aux personnes soignées ce qui s’était passé.

La porte de brume… J’ai utilisé une fois cette porte pour venir de Tsige.

Ceci se pourrait-il que les deux soient connectés ?

Je ne pense pas que ce soit une pure coïncidence.

C’est ainsi que je le ressens. À cause de la perturbation, j’étais incapable d’estimer son emplacement précis, mais j’ai examiné le voisinage de la zone.

On dirait qu’il n’y ait rien de spécial.

Ce n’était pas comme si elle était proche du centre de l’explosion. Est-ce que je réfléchis trop ?

Hein ?

Il y avait quelque chose là.

En jugeant que l’Arke était hors de danger, je me suis rapproché de cette “chose” et je l’ai ramassé.

Un fragment d’un accessoire ?

On pouvait le voir comme une chaîne mais…

Devrais-je essayer à nouveau [Sakai] ? Mais mon mana me faussait les données donc…

Non, comme cette fois-là, n’est-il pas bon de juste placer les deux recherche ensemble ?

J’ai essayé de l’utiliser comme si je déchirais la membrane supérieure de quelque chose et j’ai réussi à traverser mon mana avec la seconde recherche,

J’ai senti que je pouvais le faire. La sorte de fumée, qui m’obstruait, a disparu.
Je sentais les traces… d’un Arke, d’Orques, d’Homme-Lézard, de Nain… et il y avait aussi la mini-Tomoe, hein.

Près de l’Arke, il y avait aussi les traces d’un Orque.

D’ailleurs, ou sont ces deux-là ?

Même quand j’ai essayé de le confirmer visuellement, je n’ai pas trouvé ces deux-là dans la zone où j’ai senti leur présence.

Je me suis soudainement rappelé l’état de santé de Tomoe.

Elle n’aurait pas dû être dans un tel état dans une situation normale.

Ce qui signifiait que quelque chose a impacté le corps de Tomoe.
Et pour l’autre trace que j’ai trouvé, l’Orque…

Une horrible idée m’est venue en tête.

Ce fragment d’accessoire, qu’est-ce que cela peut-être…

J’ai continué ma mission pour me débarrasser de cette idée cauchemardesque.

Trois. Il y avait certainement trois traces différentes ici. Si c’était trois, cela pourrait être les trois que Tomoe a mentionné ? Oui, je pouvais sentir que c’était des Hyumains.

Mais quelle catastrophe auraient-ils pu causer ? Même dans Tsige, ils étaient à peine plus forts que la population, tu sais ?

J’ai suivi leurs traces.

Deux d’entre eux ont disparu comme s’ils se brisaient et l’autre est entré dans une étrange déformation.

Mon instinct est drôlement aiguisé. Je pense qu’actuellement, je pourrais être aussi bon que la Liche pour détecter le mana. Peut-être que c’était l’effet de [Sakai] qui avait deux propriétés superposées. Ou cela se pourrait t’il… qu’il y ait une autre raison ?

Ne pas me disperser. Premièrement, je devais suivre leurs traces.
Je crois reconnaître cette déformation. Cela ressemble à la fois où Tomoe créa un porte de brume.

À l’époque où je suis revenu, il y avait aussi quelque comme cela. Pas de doute. Ça devait être le vestige de cette porte de brume. Elle a dit que cela disparaîtrait au fil du temps, mais on dirait qu’elle n’a pas été scellée.

La trace de l’Hyumain continuait à travers la porte. Étrange. C’est certainement étrange.

“Makoto-sama, Désolé pour le retard. Il semble que vous ayez réussi à sauver la personne gravement blessée.” (Liche)

“Liche, je te laisse la charge de cet endroit.” (Makoto)

“Euh… Makoto-sama ?” (Liche)

J’ai laissé la Liche qui courait dans ma direction et j’ai ouvert à nouveau les vestiges de la porte de brume.

En ayant toujours ce mauvais pressentiment.

<>
Traduit par la team : Nyan-Team