Flux RSS

Tsuki ga Michibiku Isekai Douchuu

Traduit par la team : Nyan-Team
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 2 Chapitre 70 – La réunification des héros

Traduit par Quesako


Reigokai: Le chapitre que nous craignions tous est arrivé ! Un POV(Chapitre centré sur un personnage) de Tomoki !

Je ne suis jamais senti aussi sale. C’est une bonne chose qu’il soit court.

En survolant les cieux, une personne lançait des lumières étincelantes de sa lance divine sur la race des Démons et les brûlaient, c’était le héros de l’empire, Iwahashi Tomoki, qui était confus.

Pratiquement au moment où la porte a été atteinte et où il entrait dans la phase où ils allaient pénétrer la forteresse et qu’ils allaient prendre la tête du général ennemi…

Les troupes ont disparu.

Lorsqu’il a regardé en bas, il y avait un énorme gouffre noir. Hyumains, engin de siège et une partie aussi des Démons. Il avait un regard perdu comme si la porte de l’enfer a été ouverte sur terre.

Il a senti de l’hostilité qui lui était dirigé. Venant de la porte ouverte, Tomoki a remarqué les tirs de magie et il a utilisé une lumière de sa lance divine pour tous les disperser. En même temps, il s’est souvenu de quelque chose d’important.

À propos de ses camarades.

Ginebia, Mora, Yukinatsu.

Les camarades qui ont combattu à ses côtés et l’ont protégé.

Tomoki a activé un accessoire de magie en forme de collier et il a fait une recherche dans les alentours. Il eut très vite une réaction de ces trois-là.

Du fait de ses bottes argentées, que la Déesse lui a fourni, il était capable de flotter dans les airs sans utiliser de magie donc il a pu passer au travers de ce piège dément mais pas ses compagnonnes.

À cause de ça, il a été la première cible des attaques mais avec tout son équipement écrasant qui recouvrait sont corps, il n’a rien reçu.

“Êtes-vous tombées toutes les trois ?!” (Tomoki)

En ayant dit cela, Tomoki s’est rapproché de la réaction. Heureusement, c’était pratiquement au même endroit où ils étaient avant leur séparation

Quand il les a atteintes, elles étaient toutes rassemblées en un même point et flottaient. Mais ce sort n’était pas complet, elles semblaient descendre lentement.

“Tu es lent Tomoki ! La copie des bottes argentées n’est pas complète alors s’il y a quelque chose de trop lourd, nous tombons !” (Yukinatsu)

“Oh ! Yukinatsu, est-ce que tu te réfères à moi ? Je ne peux pas laisser passer ça.” (Ginebia)

Ginebia, qui portait une armure, était clairement la plus lourde de toutes, elle a levé un sourcil et a reproché les mots de sa camarade.

“Ne vous battez pas Don. Après tout, vous êtes toutes les deux plus lourdes que moi !” (Mora)

““Bien sûr que nous le sommes !””

Une troisième voix a rejoint la conversation qui semblait se transformer en dispute et les deux lui ont répondu la même chose. Comparé à la chibi (NTF: en terme poli, ça donne un bébé ou un enfant, en moins poli, un avorton) Mora, la différence de taille était claire.

Grâce à la création de Yukinatsu, qui est issue d’une lignée d’alchimiste, les trois ont pu avoir la vie sauve.

L’échange entre ces trois-là a permis de calmer Tomoki.

“Je suis content que vous alliez bien.” (Tomoki)

“Tomoki… Je suis votre bouclier. Je ne mourrai pas sans vous avoir protégé.” (Ginebia)

“Franchement, ne fais pas ce genre de tête, c’est embarrassant.” (Yukinatsu)

“Nous allons parfaitement bien !” (Mora)

Leurs trois ont rougi quand elles ont compris que Tomiki s’est inquiété pour elles.

“Il nous a eu d’une manière inattendue, cet enfoiré de mid-boss. Mora, appelle Nagi s’il te plaît. Pour l’instant, nous nous retirons. Dans l’état actuel, nous ne pouvons pas continuer la bataille.” (Tomoki)

“… Tu as raison. Combien de soldats au juste avons-nous perdu ici ?” (Ginebia)

“Quelle piège absurde. Celui qui a fabriqué ce plan doit être fou.” (Yukinatsu)

“Compris, je vais appeler Nagi.” (Mora)

“Oui, je compte sur vous. Il y aura probablement une grande quantité d’attaque venant d’en haut dans peu de temps. Ginebia et moi, nous bloquerons chacune d’entre elles, tu peux le faire, pas vrai ?” (Tomoki)

“Bien sur. Je ne laisserai ni vous, ni Nagi recevoir une seule blessure. Ne sous estime pas un garde royal.” (Ginebia)

“Merci, Ginebia.” (Tomoki)

Mora a continué à chanter son incantation en regardant son bijou, et pendant les remerciements de Tomoki envers Ginebia, en dessous du groupe qui tombait lentement, un Dragon a été invoqué. Un Dragon volant qui avait des ailes géantes. C’était Nagi, qui est contrôlé par Mora.

Ses écailles vertes émeraudes étaient magnifiques, un Dragon de classe moyenne. C’était également l’un des individus qui était le plus proche de Mora.

“Nagi, remonte-nous ! Quand nous atteindrons le haut du trou, nous nous retirons vers l’arrière. S’il te plaît !” (Mora)

“GYAU” (Nagi)

Au-dessus du Dragon, tout en déviant les attaques qui pleuvaient sur eux, Tomoki est arrivé devant les portes.

“Qu’est-ce que… Même la route menant à l’arrière est devenu un trou. L’arrière-garde est vraiment la seule partie qui n’a pas disparu.” (Tomoki)

“Tomoki, essayons de sauver autant de personne que possible en les faisant monter sur Nagi.” (Ginebia)

S’ils créaient une barrière autour des gens qui n’ont pas encore touché le fond, la limite de charge, que Nagi peut supporter, était encore loin d’être atteinte. C’était une suggestion qui avait pris en considération ce fait.

“Ginebia, ce n’est pas bon. En premier, nous devons revenir aussi vite que possible et le reporter à Lily. C’est la plus grande priorité.” (Tomoki)

Tomoki a rejeté la suggestion de Ginebia. Pour lui, ça serait des bagages inutiles et la mobilité serait amoindrie. Un résultat qu’il ne désire pas.

“Mais !!!” (Ginebia)

“Cela fait un moment que je n’ai pas pu entrer en contact avec Lily. En outre, c’est la guerre. Parce qu’il s’agit d’une guerre, c’est bon de juste tuer autant de gens que ceux qui sont morts pour les venger.” (Tomoki)

“Tomoki… Je suis désolée. Je deviens émotive.” (Ginebia)

Exactement comme les fois précédentes, les mots de Tomoki sont rentrés dans le cœur et le corps de Ginebia comme si elle en était imprégnée. Elle a été capable d’accepter la logique pragmatique de ses mots.

“Ne t’en fais pas, c’est bien que l’habituelle Ginebia soit de retour. Maintenant, rentrons !” (Tomoki)

“Attends Tomoki.” (Yukinatsu)

“Qu’est-ce qu’il y a Yukinatsu ?” (Tomoki)

“Est-il bien de ne pas chercher l’héroïne de Limia et les autres ?” (Yukinatsu)

Même sur un champ de bataille qui est tombé dans le chaos, est-il acceptable de ne pas confirmer la survie d’une des deux figures de proues ? C’était ce que Yukinatsu a essayé de dire.

Même si elle est une héroïne, dans une situation comme celle-ci, il n’était pas certain qu’elle a été capable de gérer ça calmement. Peu importe si la retraite était la priorité, ça ne serait pas étrange de s’interroger sur l’héroïne de Limia.

“Hibiki, hein. Elle est aussi une héroïne. Elle doit s’en être sorti par ses propres moyens. Si elle apprend que je me suis inquiété, elle pourrait mal le prendre. Après tout, on dirait qu’elle est du genre à être une ‘Stricte Onee-san’.” (Tomoki)

Puisque que cette personne n’était pas là, Tomoki a appelé héroïne sans aucun suffixe, alors que normalement il utilise le suffixe -san.

“Je vois. Si Tomoki a quelque chose de prévu alors c’est bon. Allons-y.” (Yukinatsu)

“Yosh, Mora, je compte sur toi.” (Tomoki)

“Ok ! Nagi, fais-le !” (Mora)

“Bien. Mais vu que nous avons traversé toutes ces difficultés pour arriver ici…” (Tomoki)

Tomoki s’est tourné dans la direction opposée où Nagi se dirigeait, en bref, il a fait face à la forteresse. Ce qu’il se préparait à utiliser, c’était son arme favorite, la Lance Divine. La lance d’équitation s’est enveloppée par la lumière et en même temps, elle éclairait les alentours.

“Œil pour œil, dent pour dent !” (Tomoki)

En ayant déterminé sa cible, Tomoki a relâché le pouvoir de sa lance vers les portes qui essayaient de se fermer. La lumière a simplement traversé l’écart entre les portes qui se fermait… et elle a créé un fracas tonitruant.

“Exactement dans le mille.” (Ginebia)

“Oh… Sniper !” (Yukinatsu)

“Onii-chan, joli~ !” (Mora)

Sous les ovations des trois, Tomoko exprimait clairement une expression sur son visage, “c’était facile”. Au cas où, il a utilisé le pendentif pour vérifier les alentours.

“Il semblerait que l’héroïne de Limia et les autres vont bien. Ils sont là-bas.” (Tomoki)

“Oh… Hé~ Tu as raison. Peut-être que je devrais faire une réplique de ce pendentif. C’est plutôt pratique.” (Yukinatsu)

Yukinatsu a utilisé quelque chose qui ressemblait à des jumelles pour confirmer le groupe de Limia. En sachant que Tomoki a utilisé un accessoire magique pour fouiller la zone, Yukinatsu a montré la cupidité d’une scientifique.

“Plus tard, ok ?” (Tomoki)

En s’étant sentie un peu mal à l’aise à l’idée d’être le cobaye de Yukinatsu, Tomoki a répondu d’une manière vague. Pour faire une réplique, il était nécessaire d’avoir l’accessoire magique activé et l’observer pendant un long moment. Cette attente était vraiment une plaie pour lui.

“Tu es toujours incapable de contacter Lily-sama ?” (Ginebia)

Ginebia lui a posé cette question. C’était naturel pour elle d’être inquiète à propos de son autre maître.

“Oui. Je vais peut-être me répéter, mais ce monde a-t-il quelque chose de semblable à un brouillage ?” (Tomoki)

La deuxième partie de Tomoki était proche d’un murmure comme s’il se parlait à lui-même. Pendant qu’ils volaient, ils ont rattrapé Hibiki et les autres. Comme attendu de personnes qui montaient un Dragon, même si Hibiki et les autres ont été les premiers à s’échapper, Le groupe de Tomoki a été le plus rapide.

“Content de voir que tu es saine et sauve Hibiki-san. Vous semblez un peu raide, quelque chose est arrivée ?” (Tomoki)

“… Êtes-vous si faible pour la reconnaissance ? C’était le général Démon tant attendu.” (Hibiki)

En pensant que Hibiki et les autres n’avaient pas assez de force pour utiliser la télépathie, Tomoki a souligné leurs mouvements rigides, mais son visage s’est raidi à la réponse de Tomoki.

Au lieu de réagir au ton froid de Hibiki, Tomoki a montré une réaction à la mention du général Démon.

“Général Démon avez-vous dit ?! À notre point de retraite ?!” (Tomoki)

“C’est ça. En plus, il nous a poliment dit qu’il nous attendrait pour nous rééduquer. Des mots que vous n’attendriez pas de quelqu’un qui a mis en place un tel piège. Donc nous sommes partis pour faire reculer l’arrière-garde aussi vite que possible. Compris ?” (Hibiki)

Aussi vite que possible… Hibiki a répondu à contre-cœur au mot de Tomoki.

“Impossible, Comment…” (Tomoki)

“Qui sait ? Ils ont dû utiliser une méthode que nous ne connaissons pas encore. D’ailleurs, plus que le général Démon, c’est le fait que je ne peux pas du tout contacter les troupes qui sont supposées être à l’arrière. Incroyable, hein, il semblerait que la race des Démons soit capable d’entraver nos communications. En d’autre terme, il y a une chance que la race des Démons puisse intercepter la télépathie. C’est pénible.” (Hibiki)

“Brouillage et… manque d’information. N’est-ce pas un coup fatal ?” (Tomoki)

Tomoki a semblé avoir compris la situation. Il a craché ses paroles sinistres.

“Et vous ? Que ferez vous ?” (Hibiki)

“Quoi, à propos de quoi ?” (Tomoki)

“Si nous rencontrons le général Démon, ce sera en front commun ou du moins, c’est ainsi que c’est censé être, non ?” (Hibiki)

Jusqu’à aujourd’hui, c’était la première fois que Hibiki a montré un vrai sourire à Tomoki.

“La situation a totalement changé, pas vrai ?! Dans ce contexte, nous devrions traverser le territoire ennemi aussi vite que possible et nous enfuir, non ?! Si nous continuons ainsi la bataille, nous nous dirigeons directement vers la mauvaise fin !” (Tomoki)

“Le contexte… contexte, hein. Si c’est le cas, vous fuirez. Je pense que l’arrière-garde va faire un mouvement en tenaille pour nous aider à les vaincre, si nous pouvions les contacter, nous serions en mesure de coopérer pour la retraite. En termes de stratégie, c’est une défaite totale. Pour être honnête, je me suis pris d’intérêt pour ce général Démon.” (Hibiki)

Dans ce genre de scénario, Hibiki a ressenti un fossé se creuser entre eux, Tomoki parlait comme s’il était dans un rêve ou une illusion. Hibiki a senti qu’une partie d’elle le regardait d’une manière froide.

Et dans une partie de sa déclaration, elle a démontré un certain amusement. Tomoki l’observait avec un regard perplexe comme s’il la regardait pour la première fois.

“Vous… êtes une idiote ?” (Tomoki)

“En aucune manière. Et aussi, je ne vous ai pas demandé votre coopération, n’est-ce pas ? De toute façon, vous et moi ne sommes pas compatible. Le point fort de votre groupe est la mi-distance. La plupart de mon groupe est composé de combattant pour le combat rapproché. Votre côté montre ses meilleures performances quand vous vous combattez contre un grand nombre d’ennemis, pour notre côté, c’est quand nous combattons peu d’ennemi. Même si nous combattons le même ennemi, je pense que nos deux démarches seraient différentes.” (Hibiki)

(Et aussi, l’attitude) (Hibiki)

Hibiki l’a secrètement pensé dans sa tête.

“En bref, vous êtes en train de me dire que nous ne pouvons pas former un front commun ?” (Tomoki)

“Je dis juste qu’il est inutile de le faire dans ce cas. Je ne vois pas l’intérêt de nous unir. Je n’aimerais pas être tuée par un de mes alliés.” (Hibiki)

“… Alors, c’est bon, n’est-ce pas ?” (Tomoki)

“Oui. Menez juste les troupes et utilisez cette puissance pour nous débarrasser autant d’ennemi que possible. Si vous faites ceci, cela rendrait possible aux unités survivantes une chance de s’échapper. Nous emprunterons le chemin que vous ouvrirez et attirons le caïd. Partage des rôles. Faisons comme ça.” (Hibiki)

“Compris. Si vous dites cela, soyez sûre de coincer le général Démon, ok ?” (Tomoki)

“Bien sur.” (Hibiki)

La conversation entre les deux héros s’est terminée.

Une petite réunion a eu lieu entre les deux parties.

De nombreuses fois. Des voix d’opposition ont retenti.

Et ceux-ci ont diminué avec le temps. Les deux parties ont montré leurs déterminations et leurs volontés.

Le moment où les deux armées s’affronteront une nouvelle fois… était proche.

<>
Traduit par la team : Nyan-Team