Flux RSS

Tsuki ga Michibiku Isekai Douchuu

Traduit par la team : Nyan-Team
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 2 Chapitre 71 – Anneau

Traduit par Quesako


“Tomoki, Iwahashi Tomoki ! Attendez, n’avez-vous pas écouté ?!” (Hibiki)

“J’ai entendu et j’ai tout compris ! Au moment où l’ennemi va baisser sa garde, ça sera le moment où notre arrière-garde va lentement battre en retraite ! Je vais vous ouvrir une voie alors taisez vous !” (Tomoki)

Le Dragon a pris l’inactive et le groupe de Hibiki a poursuivi sa route.

“La retraite n’est pas encore achevée et si nous faisons quelque chose qui recommence la bataille, cela n’augmentera que les dommages des unités ! L’ennemi s’est déjà déployée et il est absolument impossible d’attendre une telle négligence de leur part !” (Hibiki)

“S’il y a juste que quelque dommage supplémentaires, c’est suffisant ! Nous sommes sur un champ de bataille. Tout le monde est préparé à mourir ! Hibiki-san, vous êtes trop tendre !” (Tomoki)

“Ne faites pas l’imbécile ! Qu’est-ce que vous essayez de faire en renforçant la confusion dans votre propre équipe ! Nous devrions trouver les échappatoires qui sont possibles et voir combien d’unités il nous reste…” (Hibiki)

“La vache ! Vous êtes bruyantes ! Vous ne comprenez pas ?! Un héros est une figure emblématique et cela nous servira comme salut ! De cette façon, plus de gens seront sauvés ! c’est évident laquelle des possibilités est la plus bénéfique ! Nous sommes spéciaux ! Les élus ! Si vous dites que vous voulez mourir, faites comme vous le souhaitez. Je m’en fous de cette autosatisfaction. Je ferai également votre part en tant que héros de Limia alors ne vous inquiétez pas !” (Tomoki)

Le groupe de Hibiki a pris la route où l’arrière-garde devait se retirer et Tomoki chevauchait un dragon pour mobiliser les troupes restantes. Leur vitesse respective n’était pas la même et la distance entre eux s’est lentement élargi.

Ils étaient déjà trop éloignés pour à nouveau pouvoir discuter. Sur le chemin qu’ils ont pris, il y avait seulement des décombres brûlés. Même si leur vitesse ne pouvait pas être comparé à celle quand ils combattaient, la différence entre un Dragon et une personne ne pouvaient pas être comblée si facilement.

“Quel type. N’est-ce pas encourageant pour les troupes de voir leur héros rester sur le champ de bataille en tant que porte-étendard, cela ne devrait pas être la voie que devrait suivre les héros ? Il essayera de survivre à n’importe quel prix. Je ne peux pas l’approuver.” (Hibiki)

“Mais Tomoki-dono a raison sur un point. Si nous te perdons, Hibiki, dans cette bataille, les milliers de personnes que tu aurais pu sauver, ne le seront plus longtemps. Ta vie est beaucoup plus importante que les milliers de soldats que nous comptons sauver ici.” (Naval)

“Naval, tais-toi. Je ne veux plus rien entendre. Je ne l’obligerai pas à me suivre. Parce que je souhaite que nous restions une équipe.” (Hibiki)

“Hibiki-dono…” (Bredda)

Hibiki a secoué sa tête de gauche à droite aux mots de Bredda.

“C’est l’une des manières d’être un héros. Je comprends ce que tu veux dire. Notre tache est de survivre à tout prix. Mais je n’aime pas cela. En outre, on peut dire que l’expression ‘être acculé dans un coin’ prend tout son sens. Au milieu du combat, si cela tourne mal et qu’il y a la moindre ouverture, nous nous échapperons immédiatement. C’est ce que je pense aussi. Je sais que c’est optimiste mais…” (Hibiki)

Elle savait que c’est prendre ses désirs pour des réalités, malgré tout, elle ne voulait pas dire que c’était complètement sans espoir. Une reconnaissance décente n’a pas été faite. Elle voulait au moins avoir un peu d’espoir. La naïveté de Hibiki était en partie à cause du fait qu’elle a grandi dans une société moderne.

“Ça ne change pas le fait que nous avons tiré la courte paille et quelqu’un doit le faire. Il y a des chances que le général Démon encerclera les troupes restantes. Si tu me dis que c’est la responsabilité d’un héros, c’est certainement vrai.” (Wudi)

Wudi. Il a peut-être vu dans les actions de Hibiki, la voie du héros. Il semblait s’être résolu à ce qui allait suivre.

“Je ferai de mon mieux. Je ne tomberai pas inconsciente au milieu du combat comme la dernière fois !” (Chiya)

Chiya. Se rappela la fois avec l’araignée noire lorsqu’elle s’évanouit et laissa Hibiki combattre toute seule. Son esprit combatif s’est enflammé.

“Je suis désolé, le héros que j’ai choisi, c’est Hibiki. Je t’accompagnerai jusqu’à la fin.” (Naval)

“Moi aussi, je ne serais pas vaincu si facilement que la dernière fois. Nous sommes les cinq qui ont repoussé la calamité. Quelque chose comme un général Démon, nous pourrons tant bien que mal lui faire face.” (Bredda)

Naval et Bredda.

Tomoki, tout en ayant brûlé les troupes ennemies avec un feu d’une puissance accablante, a ralenti son rythme et Hibiki a confirmé la position de l’autre héros.

Est-ce qu’il l’attend ou y a-t-il un imprévu ? Peu importe la réponse, elle n’accepterait jamais la voie de ce héros.

C’était ce que Hibiki a décidé.

En ayant accéléré son allure, la fille a descendu une légère pente et a découvert un soldat messager. Elle s’est dirigée vers l’endroit où il se trouvait.

“C-C’est l’héroïne-sama ! Conformément aux instructions, nous allons faire la retraite de toutes les troupes !” (Soldat messager)

En étant profondément ému de voir l’héroïne, le jeune messager a frappé son épaule pour la saluer.

“Merci pour votre dur labeur. Je suis désolée pour les changements continus, mais je veux que vous envoyiez un message aux généraux de chaque unité. Stoppez la retraite et réorganisez les troupes silencieusement. Moi et le héros de Gritonia ouvrirons un chemin pour s’échapper donc suivez nous.” (Hibiki)

“C’est…” (Soldat messager)

“Je comprends. Ils ne peuvent pas changer leurs mouvements constamment. Mais faites-le s’il vous plaît. Et dites la même chose à ceux de l’empire. Dans ce genre de situation, il n’y a ni empire, ni royaume. Nous allons assurément ouvrir un chemin.” (Hibiki)

“… Oui, compris madame !” (Soldat messager)

Il a inspiré et expiré lentement et profondément avant de partir.

En voyant partir le messager, qui se dépêchait de répandre le message, Hibiki a expiré profondément.

En fermant les yeux lentement. Au lieu de reprendre sa respiration, elle envisageait le futur. C’était une habitude qu’elle faisait à chaque fois qu’elle allait avoir un match de kendo avec un puissant adversaire.

“Allons-y !” (Hibiki)

Le groupe de Hibiki a traversé le chemin, chargé de cadavre, que Hibiki a ouvert. C’est vexant, mais ce genre de pouvoir de destruction mérite une mention spéciale, c’était ce que la fille pensait. C’était une prouesse que Hibiki ne serait pas capable d’accomplir. En tout cas, pas en aussi peu de temps.

En prenant en compte la mobilité du Dragon nommé Mora, associé avec :

-La défense solide de Ginebia, qui était sur le Dragon,

-La grande puissance d’attaque de Tomoki, qui utilisait des trésors sacrés

-Celle qui utilisait des répliques de trésors sacrées et produisait en masse des golems avec l’alchimie, Yukinatsu.

Une certaine férocité étaient visibles sur le visage du groupe de Tomoki lors de la destruction de la barrière que les Démons ont crée avec du surplus de matériel. Aussi longtemps que leurs barrages ne pouvaient pas résister, cela signifiait que les seuls qui pouvaient arrêter leur avancé, étaient ceux qui avaient une grande puissance.

Jusqu’à quel point je vais me sentir mal à l’aise par le fait que cet homme ouvre un chemin seulement pour assurer sa propre sécurité. C’était ce que Hibiki pensait tout en observant cela de très loin. Pour faire simple, cela voulait dire qu’ils étaient en mesure d’exceller contre les soldats ennemis.

“Ce sont les deux derniers !” (Tomoki)

Même les unités maniant des équipements de classe supérieure, qui étaient devant le général à 4 bras, ont été brûlées par la lumière qui a été tirée par la lance de Tomoki. Et la lumière, que Nagi a craché, a émincé les soldats qui essayaient de s’approcher. Il semblait que cela projetait des épées invisibles de vent.

Ceux, qui croyaient que s’agripper au Dragon volant générait ses mouvements, ont été dispersés par les golems. Personnes, bêtes; les pantins sans vie, qui ont revêtu différentes formes, n’ont pas toléré la moindre approche.

“Quel héros inélégant que nous avons là. On dirait un gamin déchaîné à une fête.” (Général Démon à 4 bras)

En ayant à peu près trois mètres de hauteur, cela faisait de lui un petit dans la race des Géants mais ses muscles saillants et son aura écrasante démontraient qu’il était un Démon qui convenait à son titre de général.

Les paroles, qu’il a dirigées envers le héros, avaient un certain poids. C’était calme mais pesant. Et la présence de ces 4 poings avait aussi un certain effet.

“Nous ignorons la partie inélégante ! N’es-tu pas cinglé pour venir combattre à mains nues ?” (Tomoki)

Tomoki a projeté une lumière en tant que substitut de salutation.

“Brûle !!!” (Tomoki)

Le général Démon a intercepté avec une main la lumière ayant fendu sur lui.

En s’étant percuté, la lumière a disparu. Mais le bras a été carbonisé et il avait perdu sa forme d’origine.

“…Comme on pouvait s’y attendre, un coup ne suffira pas, hein. Eh bien de toute façon, ton adversaire est quelqu’un d’autre. Avec ceci, je te dis sayonara (NTF: Adieu). Il n’y a pas moyen que je puisse perdre si je te combattais, mais je dois respecter ma promesse.” (Tomoki)

L’orgueilleux Tomoki et les autres ont changé de direction et ont évité le front où le général Démon se trouvait et ils ont commencé leur attaque sur les troupes se trouvant sur le front gauche.

“Je t’en empêcherai !” (Général Démon à 4 bras)

Le général Démon a essayé de pourchasser Tomoki, mais il a ressenti quelque chose, il s’est mis à regarder en direction du chemin par où Tomoki est apparu.

Quelque chose recouvert d’une lumière écarlate en forme de croissant de lune se rapprochait de lui. Comme si elle poursuivait Tomoki qui chevauchait un Dragon.

“Oh~, Celui-ci à l’air d’être un guerrier. Aurions-nous une chance de nous amuser ?” (Général Démon à 4 bras)

Il a chuchoté ceci d’un air amusé, le général Démon a dispersé l’attaque de couleur rouge d’une seule main. Le visage de Hibiki, qui brandissait une épée recouverte d’une magie rouge, était maintenant en vue. Dans cet affrontement de pouvoir, il n’y avait pas une seule blessure sur son bras. Cela prouvait la différence de la puissance d’attaque entre Tomoki et Hibiki.

“Est-ce que je vous ai fait attendre ? Si celui qui est venu avant moi, a fait quelque chose d’impoli, je m’en excuse mais…” (Hibiki)

Peut-être qu’il ne prenait plus en compte le héros d’il y a quelque instant. Il s’est mis à attendre l’arrivé de Hibiki avec un sourire carnassier. C’était vraiment imposant.

“Nah, il était semblable aux héros Hyumains. Parce que même si des paroles ont été échangées, c’est impossible d’établir un vrai conversation.” (Général Démon à 4 bras)

De l’ironie…

“Cela m’embête que vous croyez que c’est une réaction normale qu’un Hyumain aurait.” (Hibiki)

“Alors prouvez le. Toutefois, ça ne sera pas avec des mots mais avec vos aptitudes.” (Général Démon à 4 bras)

Envers le géant qui mettait son poing en avant, Hibiki a regardé son visage et elle a sorti son épée bâtarde de son fourreau.

“Bien sur, je le ferai. Je suis l’héroïne du royaume de Limia, Otonashi Hibiki.” (Hibiki)

“Bien, bien, quelle politesse. Je suis le général de la troisième armée des Démons, le demi-géant Io.” (Io)

Le général Démon, qui a eu les yeux grands ouverts pendant une seconde parce que Hibiki s’est présentée d’elle-même, il lui a retourné la politesse en s’étant présenté lui aussi.

“Nous sommes peut-être dépassés en nombre, mais nous pouvons toujours gagner. Après tout, même si nous n’en avons pas l’air, nous avons été en mesure de repousser la calamité.” (Hibiki)

“L’araignée, hein. J’ai entendu le rapport. Ils semblent que vous êtes plutôt compétents. En outre, l’infériorité numérique est un malentendu. Je vous promets que je serais le seul à combattre l’héroïne et son groupe.” (Io)

“ ?! Attendez, vous avez un bras brûlé et vous affirmez toujours cela ?” (Hibiki)

La fille s’est figée à cause de l’effet de surprise. Il n’était probablement plus du tout inutilisable

“Ah, cela ne même pas être appelé un handicap Hmm…” (Io)

De petites craquelures sont apparues sur le bras noirci. D’un seul coup, cette peau brûlée a été balayée d’un revers et son bras n’avait plus aucune blessure comme si rien n’était arrivé.

“… Est-ce la dite régénération ultra rapide ?” (Hibiki)

“C’est exact. Eh bien, ce n’est pas au niveau absurde de l’araignée noire donc je ne pourrais pas correspondre à vos attentes.” (Io)

“Vous m’avez fait me rappeler d’un souvenir désagréable. De plus, il semble que vous connaissez beaucoup de chose pour organiser un tel piège !” (Hibiki)

“Cette fois, il y a beaucoup de choses qui m’ont été imposée. Je ne me suis pas battu pour moi-même ici. Ce piège a été l’idée de la femme renarde qui se fait appeler ‘la tacticienne’.” (Io)

Le mépris de Hibiki envers le piège est accueilli avec des excuses Io. La compétence de régénération n’était pas quelque chose qu’il a obtenu plus tard mais une chose avec laquelle il était né. Par un projet qui a été planifié par quelqu’un d’autre.

Il aimait se battre à la loyale et régler ses problèmes par la confrontation. Après tout, il était un guerrier dans l’âme.

“Êtes-vous entrain de me dire que la personne responsable est quelque d’autre ? N’est-ce pas déloyal ?” (Hibiki)

“Huhuhu, vous me provoquez ? Ce n’est pas comme si j’essayais de fuir mes responsabilités. En outre, je planifie de devenir un héros en vainquant des milliers de Hyumains, tu sais ? Il n’y a pas besoin de dire que je ne renoncerais pas aux résultats obtenus. Si j’obtiens des subordonnés en grimpant dans la hiérarchie, je finirai par être incapable de combattre de la manière que je le souhaite. C’est la seule chose que je voulais dire.” (Io)

En n’ayant pas pris en compte les mots de Hibiki, Io a montré un simple anneau de bonne qualité sur son doigt.

“Quoi ? Une bague de fiançailles ?” (Hibiki)

“Non, non, quelle bonne blague. Je suis célibataire. C’est une des choses que j’ai parlées avant, quelque chose qui m’a été imposée. Ils m’ont dit de l’utiliser pour combattre les héros. Actuellement, vous deux devriez être à portée, un bon moment pour l’utiliser. *Ghjkop kkjjgf*” (Io)

Il a prononcé des mots que Hibiki ne reconnaissait pas et l’anneau s’est désagrègé comme si c’était de la terre cuite.

“… Quoi ?” (Hibiki)

La force que dégageait le corps de Hibiki lui a donné l’impression de filer entre ses doigts. Le renforcement qu’elle obtenait avec la bénédiction, elle a eu le sentiment que cela s’échappait de son corps. Pas seulement ça, le loup qui était à ses côtés pour la protéger, s’est atténué et il a disparu.

“Oh. Cela fait vraiment effet. Avec ceci, je peux finalement voir notre monde se concrétiser.” (Io)

En ayant vu le loup disparaître, le géant a ouvert les yeux et il a eu un sourire satisfait.

“Qu’est… ce que vous avez fait ?” (Hibiki)

“J’ai essayé… d’effacer vos bénédictions. Il semble que cela ne fonctionnera que pour une durée limitée. J’ai retenu ma respiration, mais il semble que ça a fonctionné. Quel résultat splendide.” (Io)

“Vous avez dissipé le pouvoir d’une divinité avec cet anneau ?!” (Hibiki)

“Il coûte très cher à la fabrication et il a un usage unique. Un résultat incomplet qui est tout juste utilisable dans un cas précis. De toute façon, subir quelque chose comme la malédiction de votre bénédiction multiples… Avez-vous vraiment pensé que nous attendions juste en nous tournant les pouces ? Tout d’abord, avez-vous cru que nous étions diminués de moitié pendant ce combat ? Je suis désolé de le dire mais nous avions déjà fait des contre-mesures pour votre malédiction. D’imaginer que vous combattriez le même adversaire qu’il y a 10 ans, pas même un imbécile ne l’aurait fait, vous savez ?” (Io)

“Hum” (Hibiki)

C’est vrai. Si j’étais affectée par les effets négatifs de la bénédiction multiple des Hyumains, j’essaierais de faire quelque chose à propos de cette dernière, c’était ce que Hibiki croyait aussi.

“Maintenant, Hibiki et les autres. Commençons. Montrez-moi la puissance d’un héros. Montrez-moi la puissance d’un pouvoir qui peut atteindre la puissance d’un Seigneur Démon !” (Io)

Une voix profondément euphorique a résonné sur le champ de bataille.

Hibiki et Naval ont avancé en guise de réponse. Dans une situation tragique où l’on se retirait en temps normal, le combat entre le général Démon et l’héroïne a commencé.

________________________________

“Hibiki, qu’est-ce que cette fille a fait ?!” (Tomoki)

La voix impatiente de Tomoki s’est fait entendre depuis le Dragon volant sur le champ de bataille.

Son corps est soudainement devenu plus lourd, comme si une limitation lui avait été imposée. Mais ce n’était pas le plus important. Le problème était que la lance, ses bottes et même son armure ne montraient plus aucune réaction.

Le pendentif, qu’il utilisait pour stocker leur matériel, pouvait être encore activé. Mais tout le reste ne présentait quasiment plus de réaction. L’armure, qu’il pouvait à peine ressentir le poids et démontrait de nombreux effets défensifs, est devenue maintenant une simple armure lourde. Lorsque que cela est arrivé, même la combinaison de caoutchouc, qu’il portait sous cette armure, est devenue inconfortable.

Pratiquement tous les armes, qu’il a sorti de son anneau, n’ont montré aucun signe de réaction. La seule chose qui a réagi, c’était une fine épée.

Pour lui, qui n’était pas adapté au combat rapproché, cet équipement était sans intérêt. Ce n’était pas une arme qu’il pourrait utiliser lorsqu’il était sur une monture de toute façon.

Le responsable de cette anomalie était probablement ce général Démon. Dans ce cas, cela signifiait que ceci a été causé par l’incompétence de Hibiki.

(Est-ce que le pouvoir de la Déesse est scellé ?! Est-il acceptable qu’un boss d’ouverture ait ce genre de pouvoir ?! Ou plutôt, si je ne peux pas utiliser ce que la Déesse m’a donné, alors… il y aura également un problème avec les yeux démoniaques ?! Je dois m’échapper de cet endroit aussi vite que possible !) (Tomoki)

Mais Tomoki, qui a réfléchi jusqu’à ce moment, venait de remarquer un fait essentiel. Si la divine protection de la Déesse a été perdue, la plus importante condition a disparu aussi. Tomoki a regardé le ciel.

(Ne me dit pas, cela se pourrait-il… est-il possible que l’immortalité soit également supprimée ?!) (Tomoki)

Le sang lui montait à la tête.

Ce n’était pas une blague. Si tel était le cas, le fait de choisir la nuit pour la bataille serait vidé de tout son sens. C’était parce que même si les choses se détérioraient, il pouvait toujours se fier à l’immortalité. C’était pourquoi il a accepté de participer à cette opération de grande ampleur.

Il n’était pas sûr, mais son raisonnement était suffisant. Le fait était qu’il pourrait mourir avec juste une balle perdue dans sa situation actuelle.

La peur de la mort commençait à lui faire perdre son contrôle.

(Pas bon, si je reste dans ce genre d’endroit, je vais mourir ! Mais si j’en viens à perdre le contrôle… Quoi qu’il en soit, les sentiments affectifs que j’ai minutieusement accumulés, si je décidais de me retirer maintenant… Eh bien, peu importe. Si je me libère de cet état, je serais capable de les récupérer à tout moment. Même Nagi, s’il devait mourir, je devrais juste en capturer un nouveau. Je dois me retirer, même si c’est par la force !) (Tomoki)

Il agissait de manière résolue sur le champ de bataille, car il était partiellement immortel et avait des équipements de grandes qualités. Quand bien même son niveau est élevé, il n’avait aucun expérience d’une situation ou il aurait été entre la vie et la mort. Ce genre de réaction n’était pas une surprise.

Jusqu’à présent, quand il croyait qu’il y avait une chance pour lui de se faire tuer, il venait seulement la nuit lorsque la lune était de sortie.

“Tomoki, qu’est-ce qui ne va pas ?” (Ginebia)

“Ginebia, la situation a changé ! Nous allons rejoindre où Lily se trouve, aussi vite que possible que nous le pouvons !” (Tomoki)

Ginebia, qui s’inquiétait pour Tomoki, n’a eu que ses hurlements comme réponse.

“M-Mais à propos de Hibiki et les autres ? Et tout le monde de l’Empire ? Je crois que si c’est seulement pour une couverture aérienne, nous pouvons toujours le faire en toute sécurité.” (Yukinatsu)

“La ferme Yukinatsu ! Je suis préoccupé par la sécurité de Lily, j’ai un mauvais pressentiment. Bref, nous devons juste nous dépêcher ! Nagi, grouille-toi !” (Tomoki)

Un mensonge. La chose à propos de Lily et de ce mauvais pressentiment. Actuellement, la seule chose qui l’intéressait, c’était sa propre sécurité.

“Onii-chan ?” (Mora)

En perdant ses mots à cause de son changement soudain, Mora pouvait à peine murmurer. C’était la première fois qu’elle voyait cette facette de lui.

En voyant Tomoki, qui a commencé à parler de retour comme s’il avait perdu la tête, les trois compagnonnes ont commencé à avoir des doutes. Mais ces trois-là avaient déjà accepté une fois son ordre de retrait, même s’il était devenu impatient et instable, il était hors de question qu’elles refusaient à ce stade.

“Dépêche-toi ! Nous devons quitter cet endroit !” (Tomoki)

“C-Compris. Nagi, on va devoir sortir ! Fais de ton mieux !” (Mora)

“Il ne semble pas que nous puissions combattre jusqu’à ce que Tomoki se calme de toute façon. Ginebia, je compte sur toi. Aaah mince ! Je vais également me préparer à tout donner pour relâcher des golems géants et des répliques !” (Yukinatsu)

“Roger !” (Ginebia)

Les trois, qui baignaient dans le pouvoir des yeux démoniaques et qui étaient proches d’en être prisonnières, sont maintenant libérées temporairement de cette malédiction mais l’effet accumulé jusqu’à présent était encore présent dans leur corps. Comme Tomoki l’a prévu, tout cette accumulation de sentiments affectifs les liait à lui.

Tandis que la bataille féroce entre Hibiki et Io se poursuivait, le héros de Gritonia a dépassé la ligne ennemie et il s’est dirigé en direction du camp de l’Empire, vers la tente où attendait la princesse Lily.

S’ils pouvaient au moins passer les lignes ennemies, il n’y aura pas d’autre obstacle. Il semblait que même si l’armée des Démons a été déployée à l’arrière de l’armée unifiée, il n’avait pas encore atteint le stade où il contrôlait totalement la situation.

Le temps nécessaire pour atteindre le campement, de là où il était, n’était pas si long.

“Tomoki-sama, alors vous alliez bien ! Ah, quel soulagement !” (Lily)

Tout en étant blessé, Nagi a été capable d’arriver à la destination et en raison de toute la fatigue, il n’avait même pas replier ses ailes et il est juste tombé sur le sol. En ayant vu le héros qui est descendu de son dos, Lily a couru rapidement à ses côtés et tout en lui donnant un câlin, elle lui parlait pour le soulager.

Tomoki, libéré de l’étreinte de la mort, a perdu ses forces d’un coup et s’est retrouvé à genoux. Son corps s’est soudainement mis à trembler et à transpirer .

“Princesse, pour avoir laissé une telle erreur se produire, veuillez me pardonner !” (Ginebia)

Ginebia est tombé à genoux, elle a incliné la tête et s’est excusée pendant que la princesse continuait son câlin. En promettant la victoire à leur départ et puis en revenant tout seul, à quel point sont-ils déshonorés ?

“Ginebia, procéder au rapport de la situation. Venez dans ma tente. Que quelqu’un prenne soin du Dragon de Mora. Il est terriblement fatigué. Mora, merci de les avoir tous sauvés.” (Lily)

“Attendez ! Il n’y a rien pour moi ?!” (Yukinatsu)

Yukinatsu. En ayant vu la princesse distribuer rapidement des instructions, elle s’est étonnée de ne pas être mentionnée et Yukinatsu a fait un tsukkomi (NTF: déjà préciser mais au cas où c’est dans le duo comique japonais, c’est le sérieux), même si l’autre partie était une princesse. C’était un acte qui prouvait qu’elles étaient proches.

“Yukinatsu, en regardant votre état, il semble que vous en avez assez fait. Mais pour que vous choisissiez vos camarades à la place de l’argent, ceci me rend vraiment heureuse. Si vous me donnez la liste des objets que vous avez utilisés, j’assumerai l’entière responsabilité de cela donc rassurez vous. Allez prendre une pause bien méritée.” (Lily)

“Les dépenses dans cette situation dangereuse n’ont pas d’importance. Plus important, dans cette situation ce dont nous avons besoin actuellement, c’est d’une personne qui peut voir la bataille dans son ensemble et de donner des instructions claires. Vous pouvez le faire ?” (Yukinatsu)

Yukinatsu avait un air sérieux, Ginebia a levé sa tête et a acquiescé.

“Je comprends. C’est pourquoi je suis venue. Tomoki-sama, rentrons. Veuillez me dire également ce qui est arrivé.” (Lily)

En entendant le rapport de Ginebia, Lily a apaisé Tomoki, a applaudi, a réconforté et les a soignés. Elle a également confirmé la situation de la bataille.

(Ceci est devenu complètement une déroute, hein. Dans ce cas, peu importe quel genre de dommage reçoit l’empire, l’important est de se retirer. Heureusement, l’héroïne du royaume paraît toujours combattre donc faisons en sorte que l’armée du royaume soit notre bouclier. Les forces du Royaume seront réduits en charpie, ça sera faire d’une pierre deux coups. En y réfléchissant, si le héros de Limia meurt ici, le futur deviendrait plus facile pour moi mais… Ceci serait trop avide. Notre héros s’est débrouillé à revenir sans blessure et nous avons compris un peu les mouvements et les tactiques de la race des Démons. Cela n’a pas été inutile. À l’origine, ce n’était pas un problème si nous n’avions pas gagné de toute façon donc restons en là. En outre, actuellement l’Empire devrait… Huhuhuhu) (Lily)

“Tomoki-sama, tu as beaucoup souffert. À cause de mon incapacité à rassembler des informations, je t’ai fait traverser une épreuve difficile. Je suis vraiment désolé !” (Lily)

“Lily. c’est bon, même Limia n’en savait rien. Plus important encore, aurais-je du agir avec l’héroïne de Limia ? Avec nous deux, les chances de gagner aurait pu être plus élevées.” (Tomoki)

“Non ! L’imbécile est cette parodie de Héroïne, Hibiki. L’existence appelée ‘les héros’ donne l’espoir en vivant. Mourir pour le bien de soulager sa propre satisfaction, c’est juste abandonner son devoir. Tomoki-sama est spécial, si tu as réussi à vous échapper par le sacrifice de milliers de soldats, ça ne serait toujours pas cher payé. C’était la bonne décision. Veuilles à avoir plus confiance dans tes décisions” (Lily)

“… Je vois. Vous avez raison ! Si je meurs, rien de bon n’en ressortira, n’est-ce pas ?! Merci Lily, j’aurais plus d’assurance et je deviendrai même plus fort !” (Tomoki)

“Ouais, devenez aussi fort que tu le souhaites. Lily sera toujours de ton côté Tomoki-sama.” (Lily)

(Si la protection divine de la Déesse est supprimée, dans la situation actuelle, il n’y a presque plus d’intérêt d’utiliser “ceci”. En constatant la compatibilité des outils magiques qu’il avait, je crois qu’il est préférable d’augmenter la quantité d’objet qu’il peut utiliser. Détenir des armes, qu’il entasse à l’intérieur de son anneau de stockage et qu’il n’utilise même pas, serait de toute façon une gêne. Que c’est ennuyeux. Cette vision pathétique qu’il a montrée cette fois-ci n’est pas acceptable. Faire en sorte qu’il comporte correctement sera tellement pénible. En étant béni, en ayant aussi ces équipements et ainsi que ce niveau, il tremble toujours honteusement. Le héros que la Déesse nous a donné est franchement un déchet.) (Lily)

Elle a fortement étreint Tomoki à nouveau. Tout en ayant une lueur froide qui se reflétait dans ses yeux que les trois autres compagnonnes n’avaient pas.

(Les soldats de l’empire qui ont personnellement vu la face pathétique de notre héros sont pour la plupart déjà mort. Dans le cas qu’ils reviendraient, nous ferons d’eux des cobayes pour les expérimentations. En faisant cela, le résultat sera le même. Nous obtiendrons le silence. Après tout, les pistolets ont tendance à exploser et pour les compléter, nous avons besoin de beaucoup de personnes. Peu importe combien nous en avons, ça ne sera pas un problème. Pour Stella, nous allons les laisser tranquilles pendant trois mois… Non, environ six mois. Quand bien même cette partie faisait partie de leur plan, il est toujours vrai que nous pouvons assaillir l’extérieur des portes. Si notre côté parvient à traiter cela avec douceur, nous devrions pouvoir nous procurer cette durée) (Lily)

Lily a organisé ses plans futurs.

Le plan pour récupérer le Fort Stella. En ayant utilisé l’héroïne de Limia, qui a décidé par elle-même de retenir l’ennemi, les troupes de l’empire se sont retirées du front. L’armée du royaume attendait que leur héroïne s’échappe et œuvrait comme une arrière-garde tout en reculant. En s’échappant de justesse au vil piège de la race des Démons, le héros de Gritonia s’est excusé auprès de citoyens et il a promis de revenir.

Puisque c’était la conséquence de la stratégie actuelle, la princesse a conclu le rapport et a contrôlé les informations de ce que sa propre armée devrait savoir. En ayant prit contact avec les officiers du royaume, ils ont décidé de procéder à la retraite.

Avec des informations confuses et n’étant pas du tout capable de contacter la ligne de front, les informations du héros de Gritonia ont été utilisées comme une arme par la princesse. En ayant manipulé les informations dans l’ombre, les résultats sont instantanément ressortis.

Les actions de Hibiki se sont complètement retournées contre elle. Les informations, que le héros a ramené, n’étaient pas un mensonge. C’était la manière dont la princesse de l’Empire les a utilisées pour leur faire croire ce qu’elle voulait. Les officiers de Limia, qui ont reçu cette information, ont accepté joyeusement la tache d’être l’arrière-garde tout en ayant pleuré et loué la décision de Hibiki. Pas seulement ceci, une unité de jeunes gens ont pris la parole et ont demandé la permission de secourir Hibiki à leur officier supérieur qui a donné son autorisation. La Princesse Lily, peut-être qu’elle ne considérait cela comme une chose qui apporterait des problèmes à ses plans ou parce qu’elle ne se préoccupait pas de leurs existences, a seulement pleuré et a rendu hommage à leur bravoure avant de partir.

Ainsi, au moment où le ciel a viré au gris, les armées unifiées ont commencé leur retraite.

<>
Traduit par la team : Nyan-Team