Flux RSS

Tsuki ga Michibiku Isekai Douchuu

Traduit par la team : Nyan-Team
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 2 Chapitre 80 – Fonctionnement normal dans Asora

Traduit par Quesako
Vérifié par Heyruko


“Maintenant que Waka est parti. Mio combien de temps comptes-tu rester ainsi ?” (Tomoe)

La voix de Tomoe a résonné dans la chambre de Makoto au moment où il a été enveloppé par la brume et a disparu.

Mais ses paroles ont été dirigées envers la femme aux cheveux noirs mais Mio n’a pas répondu et elle a juste continué à se mordre le pouce en marmonnant des mots incompréhensibles. Tomoe semblait avoir renoncé à attendre une réponse de sa part et s’est tourné vers son clone, Komoe, qui attendait à l’entrée.

“Komoe, tu n’as plus besoin de garder la porte de la chambre. Va jouer avec les Ogres Forestiers, je m’y rendrai plus tard.” (Tomoe)

“Ah, oui ! Compris, Tomoe-sama.” (Komoe)

“Tu te souviens de ce que je t’ai dis, pas vrai ?” (Tomoe)

“Bien sur ! Si je les coupe, je les guéris.” (Komoe)

“Bien. Alors, je compte sur toi… Qu’y a-t-il ?” (Tomoe)

“Tomoe-sama, il y a quelque chose que je veux vous demander.” (Komoe)

“Dit le moi.” (Tomoe)

“Que signifie “pédophile” ?” (Komoe)

“… En temps utile, je te le dirai. Il est trop tôt pour le moment. Ne laisse pas les Ogres forestiers rester sans rien faire.” (Tomoe)

“O-Oui, bien compris ! Je vais vous laisser !” (Komoe)

Komoe a rapidement acquiescé et s’en est allée. Tomoe la regardait s’en aller. En ayant vu la porte ouverte, les Nains, les Orques, les Hommes-Lézards et les Arkes ont remarqué un changement dans la situation, ils en ont profité pour jeter un coup d’œil à l’intérieur de la chambre. Tomoe a fait un sourire désabusé aux résidents qui s’inquiétaient du bien être de Makoto. Cela l’avait un peu surprise que les Démons Forestiers soient venus aussi. Parce qu’elle croyait qu’ils attendraient sur le terrain d’entraînement. Elle pensait qu’elle les a acculés à leur limite, mais on dirait qu’ils avaient encore de la ressource. Tomoe a décidé de changer un peu leur menu.

“Hum, comment va Makoto-sama ?” (Ema)

C’était la fille du chef des Orques qui a posé cette question, Ema. Elle gérait l’administration et la gestion d’Asora. Elle était sage et il parait qu’elle était assez forte dans les affaires liées aux négociations, elle pouvait se comporter normalement avec n’importe quelle race et les traitait équitablement. Une femme compétente. En plus, sa loyauté envers Makoto était grande. Tomoe et Mio respectaient Ema.

“Ah, Ema hein. Si c’est pour voir Waka, il s’est réveillé il y a quelques instants. Il m’a dit de dire à tout le monde qu’il va bien.” (Tomoe)

“Mais je ne le vois nulle part.” (Ema)

“Je lui ai demandé d’aller à la Ville Académique, là où se trouve Shiki. Étant donné qu’il est préférable que ce soit Shiki qui l’ausculte. Après tout, il n’y a personne qui a de l’expérience dans le traitement des blessures des Humains. Shiki est un ancien Hyumain, il est le plus qualifié pour cette tache, non ?” (Tomoe)

“… Vous avez raison. J’ai compris. Est-ce qu’il reviendra cette nuit ?” (Ema)

“Voyons voir, je ne sais pas pour cette nuit, mais il sera bientôt de retour pour montrer qu’il va bien. Ces Nains là-bas, j’ai un peu le doute qu’ils s’inquiètent vraiment du bien-être de Waka, ça pourrait être plutôt pour l’état de son équipement.” (Tomoe)

Tomoe guettait la réaction des Nains et ses pupilles sont devenues comme celles d’un reptile.

“I-Inenvisageable ! Notre priorité, c’est que Waka-sama aille bien !”

“Je vois, je vois, je comprends cela. Bref, dites aux autres que Waka va bien pour le moment. Les Hommes-Lézards et les Arkes aussi, ok ?” (Tomoe)

Tout le monde a acquiescé aux mots de Tomoe et ils ont commencé à partir en suivant ses ordres.

“Pfiou, quelle bande pénible. Cependant, cela me rend un peu joyeuse en voyant à quel point Waka est aimé.” (Tomoe)

“Waka-sama ?! Waka-sama n’est pas ici ?!” (Mio)

“… Mio. Tu es finalement réveillée, hein.” (Tomoe)

“Tomoe-san, où est Waka-sama ?!” (Mio)

Tomoe lui a fait un sourire ironique en ayant vu à quel point Mio est désespérée. Tomoe la comprenait, même si ce n’était seulement qu’un peu, qu’elle ait pu être ainsi après être revenue de son monde.

“Il est parti à la Ville Académique pendant que tu marmonnais.” (Tomoe)

“Q-Qu’est-ce que tu as dit ?!” (Mio)

Mio, qui était assise sur le lit, s’est levée d’un coup. Mais après cela, elle a eu une sorte d’anémie ou quelque chose comme ça, elle a titubé et a placé la main sur son front.

“B-Brûlant…” (Mio)

“Idiote. Ta magie et ton endurance ne reviendront pas rapidement après avoir fait autant de régénération. Reste où tu es et récupère tranquillement.” (Tomoe)

La voix de Tomoe laissait entendre sa surprise. Cependant, le visage de Mio semblait assez pale en y regardant de plus près. Dans l’état où elle était, Mio s’est rapidement rassis sur le lit.

“Hmmm, c’est pathétique. Alors que je veux aller tuer cette soi-disant Tueuse de Dragon et ce Dragon supérieur aussi vite que possible…” (Mio)

“Nous ne sommes pas des spécialistes en magie de soin. Il est évident que nous deviendrons ainsi en faisant quelque chose en dehors de nos compétences.” (Tomoe)

“C’est pourquoi il aurait été préférable d’appeler Shiki ici. Après tout, cette chose est inutile en dehors des soins.” (Mio)

“Ne dit pas ça. De toute façon, au moment où je suis arrivée, lorsque j’ai entendu le rapport de Komoe, il y avait déjà une personne qui lançait excessivement des sorts de soin sur lui” (Tomoe)

“C-C’est…” (Mio)

“Même si j’ai été capable de retirer la malédiction qui empêchait les soins et qu’il a été capable redevenir à son état d’origine. Qui sait quel genre de compensation tu devrais subir si tu avais essayé de soigner seule Waka.” (Tomoe)

Tomoe a soupiré. Mio a été clairement bouleversée au moment où elle a accouru vers Waka. Elle a même senti la folie s’emparer d’elle, une folie qui ferait qu’elle serait prête à payer n’importe prix pour atteindre son objectif.

“… Je ne me souciais pas du prix que je devrais payer.” (Mio)

Même si elle a réfléchit à ses actions, elle ne regrettait rien. C’est ce que exprimait le visage de Mio.

“Qu’est-ce que tu peux être pénible. Tu me dis que cela aurait été bien de perdre un bras ?” (Tomoe)

Avec une voix qui trahissait un certain amusement, Tomoe a posé cette question à Mio, mais elle a eu un visage surpris en la regardant.

“Bien sur, si ça avait pu le soigner.” (Mio)

“…” (Tomoe)

“Même si je devenais une coquille vide, je serais satisfaite-desu. Parce que tout mon être appartient à Waka-sama.” (Mio)

Mio lui a dit calmement cela. Tomoe a poussé un gros soupir.

“… Tu es vraiment une idiote-ja.” (Tomoe)

“D-De quoi ?! Tomoe ne dis-tu pas “idiote” bien trop souvent ?!” (Mio)

“Pas assez pour que ce soit suffisant. Tu es peut-être satisfaite par cela mais s’il t’avait vu dans cet état, Waka aurait pleuré.” (Tomoe)

“Hein ?” (Mio)

“Essaye d’y réfléchir. Nous sommes dans une relation maître/serviteur avec Waka. En temps normal, nous devrions suivre strictement ses ordres. Nos mouvements et notre volonté seraient les désirs de Waka. Pourtant, il nous a laissé notre liberté et nous pouvons faire ce que nous voulons. C’est un traitement qui n’est pas différent d’une alliance. Il ne doit même pas penser qu’il nous dirige. Il doit penser que nous sommes des compagnons ou une famille.” (Tomoe)

“Compagnons, famille…” (Mio)

“Exact. Voilà à quel point il nous chérit. C’est pourquoi il est normal d’être prêt à nous sacrifier pour Waka mais nous devons rester en bonne santé dans le but de servir Waka du mieux que nous pouvons. Nous devons prendre soin de nos corps aussi longtemps que nous serons avec lui.” (Tomoe)

“…” (Mio)

“Oh ! Est-ce que tu m’écoutes, Mio ? Je viens de te dire quelque chose de plutôt important, tu sais ?” (Tomoe)

“Tu… as dit toutes ces choses alors que tu es allée combattre un Dragon supérieur on ne sait où…” (Mio)

Mio avait la tête penchée en marmonnant ces paroles alors qu’elle observait Tomoe.

“Argh ?!” (Tomoe)

“Tu as dit quelque chose à propos de Root, non ? Et tu es allé le combattre-desu. Tout en me faisant rester ici. Ce n’est pas quelque chose qui inquiéterait Waka? Est-ce que je peux le rapporter à Waka-sama ?” (Mio)

“C-C’est…” (Tomoe)

“Hmph, juste parce que tu as eu de la chance que la personne en question ne soit pas là et que tu n’as pas pu le rencontrer, ceci ne change rien au fait que tu as essayé de le faire. Je lui rapporterai ceci sans aucun doute.” (Mio)

“A-Attends. J’ai été également un peu excessive. Mon inquiétude pour Waka m’a rendu un peu insolente. Oui, ce n’est pas étrange pour moi de devenir ainsi. Voila pourquoi tu ne devrais pas me trahir, okay ?” (Tomoe)

“On s’en fout. Je suis stupide après tout. Quelqu’un comme Tomoe-san devrait être punie par privations de drama pendant un certain temps-desu wa.” (Mio)

“T-Toiiiiiiiiiiiii~ Quel genre de chose terrifiant es-tu entrain de dire ? Ah, je sais-ja. Plus tard, j’irai à l’endroit où Waka a combattu. Et alors j’obtiendrais les informations sur la Tueuse de Dragon et l’Épée Sainte, Mio sera la première à qui je le dirai. Nous pourrons secrètement nous déchaîner sans le dire à Waka… ou quelque chose comme ça.” (Tomoe)

“… Et ?” (Mio)

“Et ?!” (Tomoe)

“…” (Mio)

“Oui, je comprends ! Je vais également coopérer dans la compilation des vidéos qui t’intéresses. Qu’en dis-tu ?” (Tomoe)

“… Vraiment?” (Mio)

“Un samouraï n’a qu’une parole.” (Tomoe)

“Alors je te pardonnerai de m’avoir appelé idiote. Maintenant vas y et enquête rapidement sur l’endroit où Waka a combattu, s’il te plaît.” (Mio)

“O-Oui, bien compris.” (Tomoe)

(Bon, je pensais aussi à remercier ce morveux pour ce qu’il a fait de toute façon. Accompagner Mio pour pouvoir se déchaîner pourrait être amusant.) (Tomoe)

La conversation secrète entre Tomoe et Mio a étonnamment fini avec une Mio ayant imposé ses conditions. Les deux servantes ont secrètement décidé de choses sinistres tout en faisant ce que Makoto leur a demandé de faire.

Le soleil était déjà haut dans le ciel avant qu’elles ne soient en mesure de bouger. Asora fonctionnait comme si de rien n’était.

<>
Traduit par la team : Nyan-Team