Flux RSS

Tsuki ga Michibiku Isekai Douchuu

Traduit par la team : Nyan-Team
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 2 Chapitre 82 – Raidou passe l'examen

Traduit par Quesako
Vérifié par Heyruko


Je me sens blasé.

 

Je croyais que c’était évident que je serais un étudiant, que je n’aurais pas besoin de vérifier les documents et la lettre de recommandation préparée par Rembrandt-san. C’est peut-être parce que je suis un petit peu naïf. Mais je suis encore un adolescent. Je suis conscient que l’on croit que je suis plus jeune que mon age. Je n’ai même pas imaginé une seconde que je serai recommandé en tant que professeur.

 

Pour faire simple, le domaine nommé ‘compétences axées sur la pratique’ semblait enseigner des techniques de combats. Pour parler franchement, c’est impossible que je puisse le faire.

 

J’ai vécu dans le désert pendant un moment après être venu dans ce monde, mais je comprends que trop bien que je suis une existence assez étrange. Je pense qu’il est impossible pour moi d’apprendre des techniques à cause de ça. Il parait que je pouvais donner des cours dans le domaine qui me convenait le mieux mais la Liche m’a dit une fois que ma magie de ténèbres, que j’ai utilisé contre lui, était une technique de sadique.

 

3 jours se sont écoulés et pourtant, je me suis dirigé vers le lieu de l’examen. Après tout, j’avais une lettre de recommandation et j’ai aussi rempli les formalités.

 

Shiki a attendu pendant 6 jours. Renier tout ceci, c’était un peu… J’ai essayé de demander s’ils pouvaient me changer d’examen, mais on dirait que je ne pouvais pas le faire.

 

Pire encore, ils ont cru que j’ai eu peur et m’ont recommandé de renoncer à l’examen. Quand je pensais que cela était une option envisageable, Shiki a parfaitement réussi à empirer la situation avec le personnel sur place.

 

Au moment où j’ai essayé de calmer la situation, on m’a annoncé que j’aurais à passer le plus difficile des examens. Ils ont dit que c’était l’examen où l’on pouvait facilement compter le nombre de personnes qui ont réussi.

 

J’ai caché ma joie que l’examen écrit ai été transformé en test pratique. Pour faire simple, je devais passer un test où il y aura 0 épreuve écrite.

 

Je pense qu’être capable de choisir l’équilibre entre les tests pratiques et la connaissance théorique est un système spécial. D’ailleurs normalement après cela il y avait un entretien.

 

… Cela pourrait être grâce à lettre de recommandation de Rembrandt-san, mais je n’ai pas eu besoin de passer l’entretien.

 

Il devait avoir une forte autorité pour pouvoir annuler certaine partie de l’examen.

 

Eh bien, je n’ai pas d’autre choix que de le faire. Je ne sais pas ce que Rembrandt-san pensait en me faisant postuler comme professeur, je ne peux cependant ternir le nom de la personne qui a pris la peine d’écrire une lettre de recommandation pour moi. Après tout, il est en affaire avec nous. Je veux au moins qu’il ait l’esprit tranquille lorsqu’il travaille avec nous.

 

Hum.

 

Je me suis rappelé des explications du test. Me souvenir de l’interruption de Shiki m’a donné mal à la tête alors je me souviendrais juste des grandes lignes.

 

En ce moment, je suis sur un vaste terrain. Il semble que cela soit l’endroit où l’examen aura lieu mais l’envergure est assez importante. Combien de kilomètre y a-t-il de chaque côté ? En me comptant, il y avait 4 personnes qui passaient l’examen.

 

Nous nous sommes rencontrés en face à face avant de venir ici. De ce que j’ai pu voir, on dirait des aventuriers vétérans et des érudits. Un Elfe, un Homme-bête et un Hyumain. Je pense qu’ils ont les même capacités que les personnes qui servaient de pilier à Tsige. D’ailleurs, Tomoe et les autres, ainsi que le groupe de Toa-san, ont beaucoup augmenté de niveaux. Ils pourraient avoir encore augmenté de niveaux lors de ma prochaine visite, bien que je n’étais pas au courant de leur capacité.

 

Eh bien, c’était juste une hypothèse, mais je dirais que leur niveau devait être aux alentour de 150. Ils savaient que je suis venu avec une lettre de recommandation et que je suis inscrit à la guilde marchande. Je me demande s’ils vont m’accuser de tromperie parce que j’ai caché le fait que je suis également enregistré dans la guilde des aventuriers. Ne pas le dire est différent d’un mensonge, mais je reste un petit peu inquiet à propos de ça. Après tout, je suis enregistré comme un niveau 1… Bon, je n’ai pas besoin de leur dire tant qu’ils ne me le demandent pas.

 

Ah oui, la confirmation du contenu de l’examen.

 

Sur cette terre où sont présentes des montagnes et des vallées, il y avait trois types d’objets sphérique ressemblant a des boules qui sont séparées les unes des autres. L’objectif était de ramener trois d’entre elles dans les trois jours. Tout le monde serait accepté s’il remplissait ces conditions. Les combats entre nous sont interdits. Nous devions aussi nous débrouiller pour la nourriture.

 

Quand j’ai essayé de vérifier avec Sakai, ces trois personnes et moi étions vraiment les seuls dans les alentours. En plus, on dirait que nous avions été envoyés dans des endroits assez éloignés les uns des autres. Les combats ne devraient pas avoir lieu à moins qu’un des candidats en ait l’intention.

 

Cependant, ce n’était pas comme le désert, mais il était possible qu’ils ont relâché des animaux sauvages. Je pouvais ressentir la présence de nombreux mamonos. Je me demande si les autres vont bien. On nous a fourni un objet pour abandonner alors ça ne devrait pas tourner en catastrophe.

 

Ce qu’ils nous ont fourni, c’était une cloche pour abandonner quand on voulait et un ornement en forme de plume que nous devions utiliser quand nous aurions fini l’examen. Si on les tenait dans les mains et que nous lisions les mots écrit dessus, une porte pour quitter la zone d’examen apparaîtrait et nous serions en mesure de retourner à la place où nous avons reçu les explications du test. En fin de compte, ces deux objets semblaient avoir pratiquement le même effet mais cela restait un fait qu’ils ont pris la peine de nous l’expliquer et de nous les donner, ceci m’a donné un mauvais pressentiment.

 

Ils nous ont aussi parlé des caractéristiques spéciales des trois boules. En gros, elles se déplaçaient toutes à grande vitesse. Ils nous ont montré une boule en action et c’était plutôt rapide. C’était de la taille d’un poing, cela flottait et ça pouvait avoir une accélération instantanée alors que la boule était au point mort. C’était à se demander ce qui est arrivé à l’inertie. Ceci m’a donné l’impression de voir la présentation d’un nouveau produit dans un salon.

 

 

Si nous étions en mesure de lui infliger des dommages et qu’ils s’accumulaient jusqu’à qu’un certain seuil, ses mouvements allaient s’arrêter et nous serions en mesure de la capturer.

 

Elles possédaient une grande résistance et elles avaient toutes une sécurité pour empêcher de tricher.

 

Voici les mesures de sécurité :

 

-La boule sera détruite si elle est touchée par la magie.

 

-La boule explosera si une personne s’est approchée de trop près.

 

-La boule se désagrégera si elle est frappée par une attaque physique.

 

Il pourrait y avoir un tas d’autre méthodes, mais j’ai pensé à ça:

 

-La frapper au corps à corps

 

-L’abattre à distance

 

-La détruire avec la magie.

 

Il y avait une méthode pour chacune d’entre elles : attaque physique au corps à corps, attaque physique à longue distance et la magie.

 

Ils nous on dit qu’elles redevenaient des boules normales si nous nous les stoppions donc il n’y aura pas de soucis pour les ranger dans un sac plus tard.

 

Je ne veux pas dormir dehors dans un lieu aussi désert alors finissons cela en un jour. Je suis ravi que l’examen soit facile et sans surprise.

 

Pourtant.

 

J’ai vite compris que c’était incroyablement naïf.

 

J’ai rapidement réussi à localiser les sphères avec Sakai. Ce n’était pas le problème.

 

En m’étant rapproché un peu, j’ai aperçu la boule où il fallait des attaques physiques au corps à corps et j’ai utilisé Sakai pour me permettre d’obtenir des infos sur elle. Cela s’est passé sans aucun problème.

 

Le problème est survenu après ceci.

 

J’ai frappé la boule, tout en ayant rigolé de la facilité de l’épreuve. Cela aurait dû arrêter ses mouvements… mais cela s’est cassé en mille morceaux.

 

J’ai tiré avec l’arc que j’ai ramené avec moi sur la boule prévue pour les attaques physiques à distance et j’ai fait mouche. Ceci aurait également dû arrêter ses mouvements… mais cela s’est cassé aussi en mille morceaux.

 

J’ai lancé un [Brid] sur celle pour la magie et j’ai encore fait mouche. Ça aurait encore dû arrêter ses mouvements mais cela a été la même histoire !

 

Ma manière de faire n’était pas mauvaise.

 

J’avais l’impression que j’ai mis trop de puissance. Même si je me disais qu’il fallait que j’y aille doucement, je suis dans un état d’esprit où je voulais crier ‘c’est quoi cette camelote’.

 

Cela me faisait soupçonner qu’on pourrait croire à un examen mais que c’était en fait un moyen de chasser les personnes indésirables.

 

Sans être découragé, cette fois j’ai légèrement pressé mon doigt sur une autre boule tout en ayant retenu mes forces. Totalement détruit.

 

Maintenant, j’essayais de la prendre tout doucement, comme si elle était un bébé. Cela fatiguait inutilement mon corps, mais je n’avais pas le choix. Totalement détruite.

 

……

 

 

Ahhhhhhhhhhhhhhhhhh!!

 

Ma tension, dû à mon énervement, n’arrête pas de monter !!! Je me dégarnis ! Les boules vont toutes disparaître en une journée !!!

 

Finalement, le combat contre moi-même a duré jusqu’au soir avec 0 boule obtenue.

 

J’ai recherché un endroit pour me reposer et au milieu de ma recherche, une sorte de gorille m’a attaqué et je l’ai laissé à moitié mort ainsi que d’autres mamonos que je ne mentionnerais pas.

 

J’ai dû dormir à l’extérieur en fin de compte. Bordel…

 

Le jour suivant.

 

Je les défiais maintenant en les effleurant à peine. Chacune des boules, qui a été touché, se sont enfuis. Je n’ai pas entendu dire qu’elles pouvaient se téléporter ?!

 

Cela se pourrait-il… ils avaient l’intention de ne laisser personne réussir ?

 

Hu… huhuhuhu~ Cette région, devrais-je appliquer le principe de la terre brûlée ?!

 

C-Calme toi. Pfff~ Pfff~

 

Dans ces situations, les adultes ressentiraient sans doute l’envie de fumer pour décompresser. Personne dans mon entourage ne fume donc je ne suis pas sur mais si c’était le cas, je comprendrais les sentiments de cette personne.

 

Théoriquement !

 

J’ai finalement compris que j’étais en mesure de les effleurer comme ferait une plume sans les détruire complètement. Au troisième essai, elle s’est brisée mais… Eh bien, j’ai dû certainement fais un pas en avant !

 

J’ai eu l’impression qu’elle ne devrait pas pouvoir se téléporter si je ne prenais pas trop de temps et que j’attaquais à nouveau.

 

Tâtonner est le seul choix, hein. Amène-toi.

 

Je compenserais avec de la persévérance ce qu’il me manquait en talent. On va faire comme ça. Je m’en fous si cela manque de subtilité si les résultats suivent.

 

Au début, je n’étais pas très enthousiaste par l’examen mais maintenant cela s’est transformé en un sommet que je devais conquérir.

 

J’ai dû détruire pas mal de boules après ça. C’était déjà un souvenir qui donnait l’impression d’être un cauchemar quand j’y repensais.

 

Au moment où les étoiles ont remplacé le soleil dans le rôle principal de la carte du ciel.

 

J’ai pu finalement compléter la capture des trois sphères.

 

I-Il a fallu si longtemps. Aujourd’hui, je suis vraiment sûr que j’ai appris l’art de savoir me retenir.

 

Je peux finalement revenir !

 

Mais laissons ça pour demain.

 

__________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

“Ah, Raidou-san. Avez-vous fini de les rassembler ? Ou peut-être que vous avez abandonné ?” (Examinateur)

 

Sarcastique, hein. L’examinateur avait un sourire complaisant. Il commence à m’irriter.

 

J’ai utilisé la plume pour revenir. Tu ne peux pas le confirmer avant de parler ?

 

[Je les ai rassemblées. Veuillez le confirmer.] (Makoto)

 

J’ai remis le sac à la personne en charge. C’était le troisième jour, mais j’ai été en mesure de le finir à temps. D’imaginer que j’aurais un tel entraînement mental, c’était en dehors de mes prévisions.

 

“… Oh~ vous les avez rassemblées. Alors voyons voir… C-C’est ?!” (Examinateur)

 

La personne en charge a regardé mes boules et a semblé choqué. (NTF: Un des rares jeu de mot qui est conservé dans les trois langues)

 

Y avait-il une boule rare ou quelque chose d’autre qui s’y rapproche ? Même s’il y avait une, je n’avais pas assez de marge de manœuvre pour la viser intentionnellement !

 

Ohé ?

 

Les trois autres personnes, qui ont pris part à l’examen en même temps que moi, étaient déjà de retour.

 

Après tout, les personnes les plus rapides pouvaient être de retour dès le premier jour. Ils doivent être des personnes avec des capacités surpassant mes attentes. J’étais la seule personne qui soit revenue le troisième jour au final.

 

Quoi qu’il en soit, aussi longtemps que les conditions sont remplies, tout le monde serait capable de réussir donc il n’y avait aucun esprit de compétition. Ou devrais-je dire que nous étions des camarades ?

 

On dirait que ce fut un examen sévère pour tout le monde.

 

“Raidou-dono, Qui diable êtes-vous ?” (Examinateur)

 

Qu’est-ce qui ne va pas l’examinateur ?

 

Tu es passé de ‘san’ à ‘dono’, tu sais ? (NTF: Petit rappel, san=monsieur, dono= marque de profond respect)

 

J’ai juste ramené le nombre de chose qu’on m’a demandé d’apporter alors je ne comprenais pas pourquoi il utilisait le suffixe de ‘dono’.

 

[Je suis juste un marchand avec une certaine expérience du combat.] (Makoto)

 

“Ces boules, il y en a une de chaque type. Les personnes qui ont passé cet examen avec ce genre de résultat… il n’y a eu aucun.” (Examinateur)

 

Je ne comprends pas ce que tu essaies de dire.

 

Tu as été celui qui a dit qu’il y avait trois types de boules et qu’il fallait les ramener ici.

 

……..

 

Mais peut-être que mes inquiétudes m’ont embrouillé et que j’ai loupé quelque chose. Les trois candidats étaient surpris et se sont levés d’un coup.

 

Qu’est-ce qui est étrange ?

 

[Je croyais que c’était ainsi que se déroulait l’examen.] (Makoto)

 

“Ouais. J’ai dit d’en ramener trois. Il n’y aurait pas eu de problème si vous étiez capable de capturer trois de ces boules qui sont incroyablement résistantes avec une des “méthodes spéciales dédiées à la capture”. Et pourtant, Raidou-dono a ramené une de chaque type. Cela veut dire que vous avez utilisé les trois méthodes spéciales pour les capturer. C’est bien ça ?” (Examinateur)

 

[Ouais, c’est ainsi que cela s’est passé.] (Makoto)

 

“C’est un examen qui nous permet de jauger les capacités des “spécialistes” dans chaque domaine. Les trois autres ont baissé les bras depuis longtemps et sont revenus. D’imaginer que quelqu’un serait en mesure de ramener les trois types…” (Examinateur)

 

 

Oh ! Je vois

 

Alors l’objectif original était de ramener trois du même type, hein. Peut-être que j’ai loupé quelque chose pendant les explications ou ça pourrait être parce que je n’ai pas été attentif. Donc on était pas obligé de ramener une de chaque type !

 

J’ai compris maintenant. C’était pour ça que c’était tellement pénible. En plus, les trois autres ont abandonné alors que je faisais de mon mieux pour apprendre comment me retenir… Vous n’êtes pas mes camarades !

 

“Comme on pouvait s’y attendre de quelqu’un qui a survécu aux confins du monde. La puissance que vous détenez est à un niveau différent des autres. Je croyais que le contenu de la lettre de recommandation était assez ambigu, mais je comprends mieux maintenant. Vous pouvez clairement communiquer vos intentions en écrivant avec la magie et cela ne nous dérange pas si vous utilisez votre serviteur pour parler avec nous. Ce que nous jugeons, ce sont les capacités et pas l’apparence.” (Examinateur)

 

Il semblerait qu’il n’y aura pas de problème à avoir Shiki comme assistant.

 

Je n’ai pas voulu lui rappeler sa remarque inutile.

 

“Il n’y a aucun reproche qui peut vous être fait. Raidou-dono, La Ville Académique vous accueille en tant qu’enseignement vacataire. Vous pouvez choisir d’être le professeur d’un nouveau cours ou servir d’un assistant avec la classe d’un autre professeur. En prenant en compte votre situation, nous permettons à votre serviteur de vous accompagner.” (Examinateur)

 

Il m’a tendu la main après m’avoir dit que les détails me seront transmis ultérieurement. Évidemment, j’ai serré sa main. Un enseignement à temps partiel, hein. Je suis heureux. Je voudrais mourir si je devenais soudainement un professeur titulaire.

 

Il m’a dit aussi que c’était l’académie de Rotsgard. Je me réjouis que je doive pas déménager dans une autre ville académique et que je puisse rester ici.

 

Je pourrais être capable de visiter le restaurant Gotetsu dans un avenir proche. En réalité, je n’ai pas prévu d’y aller à l’origine, mais si je vais rester dans cette ville pendant un moment, ça ne serait pas une mauvaise idée d’y aller de nuit. Je peux seulement en rire s’ils font du nabe. Cela serait bien de ramener Tomoe ici si ça se produit.

 

C’était différent de mon objectif, mais j’étais devenu un professeur de Rotsgard. En plus, les élites des étudiants se rassemblaient au centre-ville.

 

Ainsi notre vie à la Ville Académique a commencé.

<>
Traduit par la team : Nyan-Team