Flux RSS

Tsuki ga Michibiku Isekai Douchuu

Traduit par la team : Nyan-Team
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 2 Chapitre 85 – Première classe

Traduit par Quesako
Vérifié par Heyruko


“As-tu entendu les rumeurs ? Il semble que le nouveau professeur de compétences axées sur la pratique ne peut pas parler.”

 

“Quoi ? Alors comment il va faire ses cours ? Ne me dit pas qu’il enseignera en forgeant le corps de ses étudiants.”

 

“Apparemment, il utilise l’écriture. Peu m’importe tant que je deviens plus fort. C’est juste que je n’aime pas les incompétents.”

 

“C’est les instructions de Brait-sensei alors j’y participerai au moins une fois mais… il parait qu’il est Demi-Humain, tu sais ?”

 

“Demi-Humain ?! Pourquoi l’académie accepterait une telle chose en tant qu’enseignant ?”

 

“… Qui se soucie s’il est un demi-Humain ? Nous voyons pas mal d’Elfes donc ce n’est pas bien d’être bloqué par des préjugés.”

 

“La spécialité de Rotsgard… J’espère que ça ne deviendra pas une classe vide.”

 

“Ceci le deviendra si les cours ne sont pas bons. Après tout, il y a l’embarras du choix.”

 

“Ouais. J’espère qu’au moins qu’il est cool.”

 

“Hahahaha…”

 

 

Sérieusement ?

 

Comment le dire… Sont-ils sérieux ?

 

C’est à ces étudiants que je vais faire ma première classe ?!.

 

En m’étant senti sous pression, j’ai utilisé [Sakai] pour ressentir la présence des personnes qui se dirigeait vers ici et j’ai instinctivement écouté leur conversation, ce que je regrettais maintenant.

 

Ils ont une mauvaise impression de moi avant que nous nous rencontrions ?!

 

Shiki et moi, sommes finalement arrivés sur le terrain et nous attendions tout en restant assit sur un banc.

 

C’était évident, mais ce que j’allais faire, c’était une classe de compétences axées sur la pratique alors il n’y aura pas autant de fois où nous serions à l’intérieur. Si nous faisions un entraînement musculaire, le faire à l’intérieur était un choix mais… ceci deviendra pénible alors c’était aussi bien de le faire quand les étudiants décideront d’eux-mêmes de me suivre.

 

Les membres du personnel m’ont donné plusieurs manuels et de nombreux livrets liés à l’enseignement. Quand j’ai eu fini de les lires, j’avais un peu mieux compris ce qui était spécial dans cette académie et le concept de magie.

 

Je pouvais enfin aborder le sujet pour lequel je suis venu à la Ville Académique, j’avais finalement l’impression d’avoir fait un pas en avant aujourd’hui.

 

Premièrement, ce qui la rendait si spéciale.

 

Dans l’Académie de Rotsgard, il y avait des classes obligatoires qu’il fallait assister et le reste était selon le choix des étudiants. C’était un système qui laissait une assez grande liberté.

 

En laissant de côté les classes obligatoires et les matières qui étaient obligatoires pour certaines compétences techniques, la position sociale des enseignants des classes optionnelles était faible. Ceci aurait été un problème mineur si les étudiants pouvaient changer tous les 6 mois ou 12 mois mais puisqu’ils pouvaient changer à tout moment, la position des étudiants est plus élevée que les enseignants.

 

Certains évitaient les heures de cours des classes populaires, d’autres faisaient le même cours à des horaires variés, il y en avait même certain qui faisaient en sorte de facilité leur examen, j’ai même entendu dire que des professeurs ont acheté des étudiants pour qu’ils soient présents. Cela m’a donné l’impression qu’il était déjà trop tard quand j’ai constaté le fait est qu’il n’y avait pas beaucoup d’enseignants qui songeaient à améliorer le contenu de leur classe.

 

En résumé, ta position pouvait être celle d’un professeur vacataire mais la possibilité, d’être méprisée par les étudiants, est anormalement élevée. Par-dessus le marché, je venais d’apprendre que j’avais déjà une mauvaise réputation.

 

Magie. Je dois ranger ça dans un coin de mon esprit mais les connaissances que j’ai apprises jusqu’à maintenant, je crois qu’il est préférable que je ne les révèle pas.

 

Les incantations devaient être mémorisées et la magie était quelque chose que l’on devait réciter à haute voix en se remémorant l’incantation, c’était ce qui semblait être les standards de ce monde.

 

Le fait de lancer une incantation sans la prononcer est appelé une incantation silencieuse et il paraît que cela réduisait la puissance de la magie.

 

… Depuis le tout début, j’ai fait des choses qui dérogeaient aux normes de ce monde et j’ai appris ça en venant ici.

 

Eh bien, si je veux avoir de l’originalité dans ma classe alors je pense que cela serait bien d’enseigner les choses de ce domaine particulier aux élèves. En disant des choses comme “En combat réel…”

 

“Raidou-sama, on dirait qu’ils vont bientôt arriver.” (Shiki)

 

“Ouais, je sais. Shiki, c’est bon que l’objectif de la classe soit comme nous avons discuté, pas vrai ?” (Makoto)

 

“Je crois qu’il n’y aura aucun problème. En démontrant votre puissance et en enseignant des techniques de combat aux étudiants qui restent. Il y aura peut-être peu d’élèves qui préfère le combat physique mais dans ce cas, je leur apprendrai des techniques de combats anti-magiciens. C’est un cours que les autres enseignants n’ont pas donc je pense que nous devrions pouvoir sélectionner les étudiants.” (Shiki)

 

“Enseigner des connaissances à des individus dont on ne connaît pas les intentions, ceci ne nous apportera rien de bon. Donc ça serait plus rassurant d’enseigner à une minorité d’élites qui aura été choisie.” (Makoto)

 

“Oui. Cependant, pour que Raidou-sama soit le méchant et moi le gentil, les rôles ne sont-ils pas inversés ? Pour commencer, je ne pense pas qu’il soit nécessaire de diviser les rôles.” (Shiki)

 

“… Eh bien, il paraît que nous sommes deux personnes originales alors il y a une partie de moi qui veux essayer ça pour voir si cela va fonctionner. J’ai l’impression que jouer le méchant donnera de meilleur résultat. J’arrêterais tout si cela devient étrange, alors accompagne-moi dans cette mise en scène.” (Makoto)

 

“Okay…” (Shiki)

 

Shiki ne semblait pas encore convaincu. Mais c’était quelque chose que j’ai toujours voulu essayer au moins une fois si j’en avais la chance. Comme ceux des dramas détectives. Une combinaison d’une personne en colère et l’autre apaisante (NTF: Bon et méchant flic).

 

Dans ce cas, je ferais la personne effrayante et puisque nous allons faire tous les deux cours, je crois que les personnes vont se rassembler si l’un de nous donnait une bonne impression.

 

… Si je ne suis pas traité comme un être Humain alors faisons en sorte qu’ils me détestent… ce n’est pas comme si j’en profitais pour me défouler, okay ?

 

J’ai senti les regards d’un certain nombre de personnes.

 

Ah~ ils sont arrivés.

 

“Hum~, est-ce les cours de compétences axées sur la pratique de Raidou-sensei ?” (Étudiante A)

 

L’étudiante, qui m’a appelé Demi-Humain il y avait peu de temps, m’a posé cette question, mais elle est restée polie envers moi.

 

J’ai légèrement hoché la tête, pas à la fille mais à Shiki. Essayons de bien jouer le rôle de l’instructeur effrayant.

 

“Ouais, c’est vrai. Toutes les personnes ici présentes sont des étudiants qui sont venus grâce aux instructions de Brait-sensei, n’est-ce pas ? Je suis l’assistant du professeur, mon nom est Shiki. Et la personne ici présente est…” (Shiki)

 

[Le maître de Shiki et je suis un marchand des confins du monde, Raidou. Je ne peux pas parler en raison de certaines circonstances, mais je peux communiquer de cette manière. Ceci sera une classe rigoureuse qui sera centrée sur la magie, mais j’espère que vous me suivrez.] (Makoto)

 

Mon histoire personnelle était un mensonge et j’ai essayé d’avoir l’attitude d’un instructeur légèrement strict. Étant donné que mon apparence me désavantageait, à la place de sourire amicalement, je sentais qu’il était préférable d’être le genre de personne qui était gentil de temps à autre pour les déstabiliser.

 

En fait, je voulais leur crier dessus mais puisque ça aurait été difficile de faire cela par écriture, j’ai décidé d’être strict.

 

“Nous prévoyons d’ouvrir un magasin un peu inhabituel donc si vous en avez l’occasion, veuillez y faire un tour.” (Shiki)

 

Shiki faisait de la publicité.

 

Ils ne devraient pas trop râler si nous ne disions pas le nom du magasin. Et Shiki a gentiment souri du début à la fin. Essaye de faire de ton mieux pour être doux et gentil Shiki-sensei. J’essayerai également de faire de mon mieux pour être l’effrayant Raidou-sensei.

 

[Commençons par se présenter puisque c’est le premier cours.] (Makoto)

 

Les 10 personnes ont commencé à se présenter.

 

Nom, age, en quelle année ils étaient, leur objectif et leur magie de prédilection.

 

Ceci s’est terminé mais une question demeurait toujours. À propos des éléments.

 

[Vous. Vous avez dit que vous étiez meilleure dans l’élément de l’eau, non ? Dans quelle mesure pouvez vous utiliser les autres éléments ?] (Makoto)

 

“Les autres ? Euh… Un peu de terre et de feu.” (Étudiante B)

 

[Pourriez-vous avoir un esprit qui vous prête son pouvoir ?] (Makoto)

 

“Pas moyen ! Je ne peux pas avoir une telle chose !” (Étudiante B)

 

Cela ne signifie-t-il pas que vous pouvez utiliser pratiquement que la magie de l’eau ? En plus, cela manque de puissance.

 

Attends. Cela se pourrait-il… ?

 

[Vous. Vous avez dit que vous étiez la meilleure dans l’élément magique de feu, n’est-ce pas ? Vous utilisez d’autres éléments ?] (Makoto)

 

J’ai demandé ça à un autre étudiant, c’était une étudiante qui a dit qu’elle se fichait de savoir si j’étais un demi-Humain tant que mon visage serait beau. Peut-être qu’elle s’est sentie gênée quand je lui ai demandé, car elle a froncé les sourcils.

 

“… Je peux aussi utiliser un peu la magie du vent. Je ne peux pas utiliser la magie des esprits.” (Étudiante C)

 

Après cela, j’ai demandé aux autres, mais on dirait que la personne qui avait le plus grand nombre de magies en maîtrisait seulement trois.

 

(Shiki, c’est quoi ça ? Les Hyumains sont limités dans le nombre d’éléments magique qu’ils peuvent utiliser ?) (Makoto)

 

(Non. C’est juste qu’ils sont tellement habitués à utiliser l’élément où ils ont la plus grande affinité, qu’ils négligent l’entraînement des autres éléments. Ils considèrent la possibilité d’utiliser d’autres éléments comme un talent.) (Shiki)

 

(Alors tout le monde peut le faire, non ?) (Makoto)

 

(Bien sur. C’est juste qu’ils utilisent plus de magie que quand ils se servent de leur élément de prédilection.) (Shiki)

 

(Je vois. J’ai compris.) (Makoto)

 

Peu importe si c’était leur spécialité, ce n’était pas comme s’ils étaient des débutants qui ont commencé leur apprentissage donc je pensais que c’était un peu étrange qu’ils ne cherchaient qu’à améliorer leur élément de prédilection. Après tout, c’est très pratique d’être capable d’utiliser les autres.

 

Même le dragon supérieur sous la forme d’un enfant a été surpris par ça. Alors oui, cela pourrait être intéressant de les entraîner et de voir ce qui se passera.

 

[J’ai compris les habilités de tout le monde. Malheureusement, je peux seulement constater que vous êtes incompétents.] (Makoto)

 

“Incompétents ?! Nous ?!” (Étudiant D)

 

C’est celui qui a dit que je ne pouvais pas parler. Il est plein d’ardeur ou plutôt son apparence le fait croire mais n’es-tu pas un guerrier ?

 

[C’est vrai, je veux être reconnu par le pays, je veux que mon nom se propage parmi les aventuriers, je veux rester dans l’académie en tant que chercheur. J’ai entendu les objectifs de chaque personne ici présente. Dans les conditions actuelles, il est possible que ça se réalise mais vous resterez toujours des seconds couteaux.] (Makoto)

 

“… Ne vas-tu pas trop loin dans tes propos ? Alors que tu n’es qu’un simple professeur vacataire !” (Étudiante A)

 

C’était la fille qui a dit “ne soit pas un professeur si tu es un demi-Humain”. Elle était en colère. Aujourd’hui, nous allions montrer notre puissance et le gentil Shiki-sensei leur laissera une bonne impression. Cette partie est importante alors je suis désolé de devoir vous provoquer.

 

[C’est la vérité. Eh bien oui, laissez-moi vous dire autre chose. Vous avez dit que vous étiez une magicienne, non ? Alors qu’est-ce que redoute le plus un magicien dans un combat ?] (Makoto)

 

“… Être isolé, de devoir combattre des ennemis au corps à corps, de paniquer, ne plus avoir de mana.” (Étudiante A)

 

Une réponse rapide qui sortait d’un livre. Eh bien, je ne crois pas que ce soit faux.

 

[Splendide. Alors qu’est-ce que vous devez absolument faire dans un combat ?] (Makoto)

 

“Nous adapter. Cela ne fait rien si nous sommes isolés, au corps à corps, à court de mana ou dans une situation inattendue; nous devons être des magiciens qui feront les meilleurs choix au bon moment. C’est ce que nous devons viser.” (Étudiante A)

 

[C’est exactement ça. Excellent réponse. Alors si la fille derrière toi, qui a dit que son élément de prédilection était l’eau, rencontrait un adversaire qui était seulement faible contre l’élément du vent donc elle ne pourrait pas le blesser efficacement, que devriez-vous faire à sa place pour vous “adapter” ?] (Makoto)

 

“Dans ce cas, je préparai une attaque avec la magie du vent ou une attaque différée…” (Étudiante A)

 

[Il n’y a qu’elle.] (Makoto)

 

“… S’il n’y a pas d’autre choix. Alors avant qu’il ne m’atteigne, j’utiliserai un objet magique que j’aurais préparé.” (Étudiante A)

 

[Ouais. C’est un bon choix de dépendre d’outils si vous êtes incapables de faire quoi que ce soit. C’est une bonne idée de garder un outil qui a stocké la magie d’un autre élément, mais il n’y a rien de mal à être capable de l’utiliser soi-même. Vous devriez au moins être capable de contrôler 3 éléments magiques, plus serait mieux, ou dans un vrai combat, il n’y a aucun doute que vous ressentirez que quelque chose vous manque dans le futur.] (Makoto)

 

“… Dans l’académie et dans le pays. C’est le bon sens d’apprendre en premier l’élément avec lequel tu as la plus grande affinité.” (Étudiant E)

 

Donc cette fois, c’était l’étudiant qui a dit que ça deviendrait une classe sans élève, hein. Ce n’est pas juste ‘le plus adapté’, le problème, c’est que vous faites que cela. Après tout, vous êtes considérés comme l’élite. Je comprends qu’ils soient mécontents. Ce n’était pas drôle d’avoir quelqu’un qui rejetait la manière dont ils ont appris les choses.

 

[Vous êtes l’élite, n’est-ce pas ? Est-ce normal de faire comme les autres ? De voir votre unique magie se faire contrer et déchirer comme du papier ?] (Makoto)

 

“C-C’est…, nous devrions croire aux soldats et aux chevaliers qui sont en première ligne…” (Étudiante A)

 

[Confiance, hein. C’est un bien joli mot, mais ce n’est pas bien d’utiliser ce mot comme une échappatoire et de ne rien faire contre ça. Créer une contre-mesure en surplombant le problème, n’est-ce pas ainsi que devrait se comporter l’élite ? Évidemment, même si c’est juste un moyen de vous protéger, renoncer à ceci parce que ce n’est pas votre élément de prédilection. Ce n’est pas une bonne idée. Cela serait un autre problème si c’était impossible mais c’est réalisable, vous devriez essayer et y parvenir.] (Makoto)

 

“Argh” (Étudiante A)

 

“Alors ça veut dire que Raidou-sensei ne voit pas les choses comme nous, que vous pouvez gagner en étant isolé et attaqué des ennemis au corps à corps ?” (Étudiant F)

 

Celui-là… Ah oui, il a dit qu’il ne voulait pas d’un professeur incompétent. A-t-il commencé à s’intéresser ?

 

[Dans mon cas, ma situation est un peu différente de la vôtre. Voyons voir, aujourd’hui nous vous montrerons une simulation de combat entre moi et Shiki. Il est mieux de connaître les capacités des personnes qui vous enseigneront.] (Makoto)

 

Quand j’ai regardé Shiki, il a acquiescé et il a pris son bâton qui a été enveloppé dans un tissu soyeux. Créer humblement par les Anciens Nains, le tissu ressemblait à de la soie et avait comme capacité de cacher le niveau de cet équipement.

 

“Moi et mon maître, Raidou-sama, allons-vous montrer un peu de nos capacités alors veuillez attendre. Ceci serait bien si vous appreniez deux ou trois choses.” (Shiki)

 

Je ne savais pas si les paroles de Shiki les ont atteint ou pas. Les regards des étudiants étaient tournés vers le bâton. Leurs yeux trahissaient leur surprise.

 

“Oh, ce bâton …”

 

“Qu’est ce que… c’est ?”

 

“C’est à un niveau de magie insensée. En plus, les éléments sont mélangés ensemble.”

 

“Incroyable. Même dans l’académie, je n’ai pas vu un seul équipement qui s’y rapproche dans les objets exposés.”

 

Mes vêtements devraient être encore plus impressionnants, mais ils ont été conçus pour être discrets donc ils ressemblaient à des vêtements normaux.

 

Nous commencions à nous éloigner d’eux.

 

Shiki avait les cheveux attachés en arrière et avait un visage sérieux. Même si c’était un ordre, il est une personne assidue alors il ne va pas faire semblant.

 

[Si c’est à cette distance, ça devrait être suffisant pour la situation ‘avoir un ennemi qui est proche du corps au corps’, pas vrai ?] (Makoto)

 

Au milieu de tous ces regards qui observaient le bâton de Shiki, j’ai demandé la confirmation au garçon qui a été le déclencheur de la simulation du combat. Il a humblement hoché la tête.

 

[Shiki, commençons.] (Makoto)

 

“Raidou-sama, c’est parti !” (Shiki)

 

La bataille, ayant pour but de démontrer nos capacités et de nous faciliter la vie dans le futur, a commencé.

<>
Traduit par la team : Nyan-Team