Flux RSS

Tsuki ga Michibiku Isekai Douchuu

Traduit par la team : Nyan-Team
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 2 Chapitre 86 – On dirait que j'ai trouvé mon premier étudiant

Vérifié par Heyruko
Traduit par Quesako


Point de vue de l’aspirant épéiste.

 

 

Le combat entre un nouveau professeur et son assistant va commencer, il se situait à une distance ou même une incantation ne pourra pas être lancée à temps.

 

La raison de ma venue dans la classe de ce type, c’était parce que Brait-sensei me l’a demandé alors je n’avais pas le choix. Je n’avais aucune intention de revenir ici. À la base, j’étais un épéiste qui utilisait la magie en rôle de support et puisque que j’ai entendu que les cours de Raidou seraient essentiellement sur la magie et les incantations, la direction que cela prenait ne correspondait pas à mes attentes.

 

C’était comme si Brait-sensei faisait du harcèlement. Ce sensei… À chaque fois qu’un professeur de compétences axé sur la pratique arrive, il envoyait toujours un certain nombre d’étudiants qui venaient d’autres classes et les retiraient d’un coup. Ainsi, il pourrait lui susurrer de douce parole dans le but que ces professeurs, qui ne réunissaient pas à rassembler des élèves, pour le faire devenir un de ses protégés.

 

Après tout, les professeurs à temps partiels devenaient vaniteux s’ils commençaient à rassembler facilement des étudiants la première semaine. Par la suite, ils échouaient en général à rassembler des étudiants. Je pense que c’est un coup bas mais c’est clairement efficace.

 

Brait-sensei était un professeur de théorie, mais il voulait avoir une position plus élevée au sein des professeurs de compétences axé sur la pratique donc il faisait un tas de choses. Je ne crois pas qu’on pourrait développer ses capacités seulement en écrivant et en discutant. Par contre, je ne pense pas que la stratégie et la préparation soit une perte complète de temps.

 

Évidemment, il n’y a pas beaucoup de professeurs décents spécialisés dans ce domaine alors il y en a certains que je voudrais quitter dans les cours que je suivais. C’est un endroit ou les riches et les nobles se rassemblent mais ça ne signifie pas la qualité est au rendez-vous.

 

Cela ne me dérange pas d’être blessé pendant les cours tant qu’ils me permettent de dépasser mes limites. Les étudiants boursiers comme moi, qui ont été reconnu par l’académie, sont des personnes qui possèdent des caractéristiques et aptitudes spéciales. Nous rêvons tous de rejoindre une de ses classes, mais elles ne sont pas si nombreuses et en plus à cause de leur popularité, elles sont normalement fermées. Cela m’énerve.

 

C’est pourquoi je n’attends pas grand-chose d’une personne qui ne peut pas parler et qu’il est impossible de dire s’il est un demi-Humain à cause de son visage enfantin. En outre, s’il y avait un tel génie, le pays aurait déjà fait en sorte de s’emparer de lui. Eh bien, il a réussi l’examen d’embauche alors il devait être un minimum compétent.

 

L’homme qui tenait un bâton, il a dit que son nom était Shiki-san. Au moment où il a dit ‘‘c’est parti’’, il a immédiatement sprinté sur Raidou et s’est rapproché en un instant.

 

Rapide. Il est sans doute plus rapide que moi dans son temps de réaction. Je croyais qu’il était aussi un magicien mais est-ce que je me trompais ?

 

Il ne donnait pas une image d’un combattant qui aimait les combats rapprochés avec ses traits délicats.

 

“Quoi !”

 

J’ai involontairement laissé échapper un cri. J’ai pu entendre des cris de surprise de tous les étudiants donc il n’y avait pas que moi qui étais surpris.

 

Une lame dorée est apparue à la pointe du bâton de Shiki-san. Cela ressemblait à une lance. Il n’y a pas eu d’incantation.

 

Est-ce un pouvoir du bâton ? Je pouvais dire que c’était un incroyable objet avec le niveau de puissance qu’il a relâché. C’est également un article rare que je ne serais même pas capable d’imaginer le prix.

 

Il n’y avait pas l’ombre d’une hésitation. Cette lame visait directement la poitrine de Raidou. Il a dit qu’il était son maître. Quelles sont ses vraies intentions ?

 

La lance a plongé sans aucune pitié sur leur cible. Rapide. Ce n’est pas une vitesse qu’un magicien serait capable de suivre à l’œil.

 

C’est fini. J’en suis sur. Shiki-san a gagné.

 

Mais ma prédiction a été facilement démentie.

 

Parce que le lance a été arrêtée à moins de 10 cm par une barrière hexagonale avant qu’elles ait pu atteindre Raidou.

 

“…”

 

Encore, je n’ai toujours pas entendu d’incantation. Qu’est-ce qui se passe ?

 

Non seulement Raidou n’avait pas de bâton mais en plus il n’avait rien dans les mains.

 

Sans catalyseur, il a pu créer une barrière sans incantation dans un laps de temps aussi court ?

 

Même pour une plaisanterie, ça va trop loin.

 

Sans se soucier par le fait qu’elle a été bloquée, Shiki a repris à nouveau son offensive avec son bâton comme si c’était une lance. La vitesse de lance a augmenté, ainsi que sa puissance. Même mes yeux ne pouvaient plus suivre.

 

Et pourtant, Raidou a été capable de bloquer complètement ses attaques avec une simple barrière qu’il déplaçait.

 

Avant de le remarquer, la forme de la barrière était passée d’une forme plate à une forme ronde. Raidou a dévié la lance de Shiki-san avec le bord de sa barrière, il a utilisé cette feinte pour éloigner l’arme.

 

Au moment où il a paré, Raidou a lancé une attaque sur le corps Shiki-san et a brisé sa posture. Sa main droite brillait d’un halo rouge.

 

La paume de la main, qui avait laissé sa marque sur le corps de Shiki-san, s’est mise à briller d’une lumière magique et a explosé. Le corps de Shiki-san a été soufflé sur plusieurs mètres et un nuage de poussière s’est levé. Quel échange de défense et d’attaque…

 

Raidou n’a pratiquement pas bougé de sa place.

 

Incroyable. Est-ce vraiment… un combat entre deux magiciens ?

 

Je peux entendre le son des déglutissements. J’étais fasciné par l’évolution de ce combat.

 

Je pouvais seulement confirmer leur silhouette en attendant que le nuage se disperse mais Shiki-san s’est immédiatement relevé après être tombé et il a frappé le sol avec les bijoux du bâton.

 

Raidou a sauté en arrière en un instant.

 

À la place où il se trouvait, de nombreux lances sont projetées du sol ! Shiki-san était un magicien utilisant la magie de terre !

 

Raidou-sensei était en mesure de prédire ses mouvements. Si c’était moi, il n’y aurait aucun doute que ce combat serait fini avec cette attaque surprise. J’ai inconsciemment mordu mes lèvres.

 

Le nuage de poussière a été dispersé par la force de cette attaque magique.

 

Une lumière rouge.

 

Est-ce une flèche de feu ? Tout en ayant sauté en arrière, Raidou-sensei a formé le sort et l’a lancé. Lorsque j’ai attentivement regardé, j’ai pu voir qu’une partie des lances de terre de Shiki a été pulvérisée par ce sort.

 

Cependant, je ne sais pas si cela a touché Shiki-san ou s’il a esquivé. Il n’y a pas eu d’explosion, ni d’impact. Cela a juste traversé mon champ de vision et ça a disparu comme si elle n’avait jamais existé.

 

Shiki-san souriait.

 

Ses vêtements n’avaient pas une simple déchirure. Je croyais que c’était une magie avec une sacrée puissance, mais il a pu se défendre contre ça ? C’était à un point que de nombreuses étudiantes poussaient des hurlements.

 

En ayant regardé Raidou à nouveau, la terre sous ses pieds a commencé à gonfler. Un minerai noir et brillant a été créé. La pointe était tranchante et avait la forme d’une amande.

 

Cela a été tiré sur Shiki-san. La vitesse était aussi rapide qu’une flèche.

 

Shiki-san a utilise l’extrémité du bâton pour stopper cette attaque. Quand il a fait ceci, l’amas noir, qui était devenu une arme dangereuse, s’est juste retransformé en terre et il est tombé au sol.

 

Sensei a créé deux flèches en même temps, une bleue, une rouge et il les a tirées sur Shiki-san.

 

Shiki-san les a interceptées à nouveau avec l’extrémité de son bâton. Les deux lumières ont été avalées. Ce bâton… Il absorbait la magie ?!

 

“I-Impossible… Eau, terre et feu. Il est absolument impossible qu’une personne puisse utiliser trois éléments magiques à ce niveau de puissance.”

 

“Des incantations simultanées. C’est la première fois que j’en vois.”

 

C’est vrai. Ce bâton était incroyable mais Raidou-sensei l’était également. Il utilisait trois éléments sans aucun problème dans un combat de ce niveau.

 

Il pouvait former deux sorts en même temps… Une invocation simultanée.

 

[Même lorsque j’ai tiré deux flèches de deux éléments différents et pratiquement en même temps, ceci a été splendidement bloqué.] (Makoto)

 

“Je m’y suis entraîné.” (Shiki)

 

C’était la première fois qu’ils conversaient depuis que le combat a commencé.

 

[Mais nous avons trop pris notre temps.] (Makoto)

 

“Tu as raison. Finissons en avec la prochaine.” (Shiki)

 

Ils ont hoché la tête après une futile discussion.

 

J’étais déjà complètement fasciné par ce combat. J’étais certain que ce combat était à un autre niveau que tous les précédents combats que j’avais vu depuis mon arrivé à l’académie.

 

Sortant de leur bouche, des incantations ont été prononcées pour la première fois. Chacune des incantations étaient des langages que je n’ai jamais entendu.

 

Ancien langage. C’était clairement un système d’incantation différent de celui que nous utilisions.

 

Shiki-san a pointé l’extrémité de son bâton sur Raidou-sensei. Plusieurs formations magiques se chevauchaient et orbitait autour de l’extrémité, des intrigantes sphères ont été formées.

 

Raidou-sensei, en ayant vu Shiki-san faire ça, a bougé le haut de son corps; sa main gauche est tendue en avant alors que sa main droite est restée en retrait à la même hauteur. Comme s’il tenait un arc. Une sphère noire s’est formée dans sa main droite.

 

Au moment où les deux côtés ont relâché leur sort.

 

La magie blanche de Shiki-san et la magie noire de Raidou-sensei sont entrées en collision.

 

J’ai été aveuglé par la lumière qui a déferlé de ce choc. J’étais incapable de connaître l’issue du combat.

 

J’ai entendu un bref cri, mais je ne savais pas d’où il était venu.

 

Et ensuite, la lumière a commencé à s’estomper.

 

Ce que j’ai vu, après avoir récupéré ma vue, c’était Shiki qui était à genoux et Raidou-sensei lui saisissant le cou.

 

“J’ai perdu.” (Shiki)

 

J’ai entendu la voix de Shiki-san qui confirmait cette scène.

 

J’ai laissé échapper inconsciemment un soupir et une sensation d’épuisement a parcouru mon corps. On dirait que ce n’était pas seulement moi. Comme si la force de tout le monde avait quitté leur corps.

 

Raidou-sensei a relâché le cou de Shiki-san et nous a regardé.

 

J’aurais pu lui rendre ce regard si c’était avant cette simulation de combat, mais le moi actuel se sentait terriblement effrayé. Cet échange de regard n’a duré qu’une seconde avant que j’ai détourné la tête.

 

[Je vais vous laisser le choix si vous voulez revenir la prochaine fois. Je vous attendrai les bras ouverts si malgré tout, vous voulez devenir plus fort.] (Makoto)

 

J’ai été si surpris que même la magie de son écriture m’effrayait maintenant. Qu’une telle personne existe…

 

Le monde est vaste.

 

Raidou-sensei a quitté le terrain sans se retourner.

 

J’ai déjà décidé. Il n’y a pas besoin de me le dire. Il n’y a aucun doute que le moi actuel a besoin de son enseignement.

 

“En fin de compte, c’est comme si nous n’avions fait que les présentations mais le cours prendra fin ainsi. Je pense que vous avez désormais compris l’efficacité d’être capable de contrôler plusieurs éléments et de perfectionner vos incantations… Oh ? Cela ne va pas ?” (Shiki)

 

Shiki-san nous a dit que le cours de Raidou-sensei est fini. Ses cheveux n’étaient plus attachés. Bien qu’il venait de faire un intense combat, Shiki-san souriait calmement.

 

Il était un magicien, mais cette personne possédait des capacités qui surpassaient les miennes en combat rapproché. J’avais un profond respect pour Shiki-san. Il n’y a aucun doute que ces deux-là sont des personnes incroyables.

 

Attiré par le regard et les paroles de Shiki-san, j’ai regardé une fille de la même année que moi. Elle tenait son épaule gauche avec sa main droite. Du sang rouge dessinait une ligne sous sa main.

 

“Non, ce n’est rien. Juste un peu…” (Étudiante)

 

“Un éclat a dû vous frapper pendant la simulation, hein.” (Shiki)

 

Tu aurais dû éviter ça, c’est ce que je pensais.

 

Ah, mais… ce cri que j’ai entendu pendant que la lumière m’a aveuglé. À ce moment-là, il n’aurait pas été étrange de ne pas être capable d’éviter les éclats. Après tout, on n’y voyait rien.

 

Mais de vouloir cacher sa blessure à cause de la honte, cela devait être parce qu’elle croyait que c’était une empotée de ne pas avoir pu l’esquiver. C’était aussi une personne qui est dispensée de frais de scolarité donc elle devait être assez fière de sa force.

 

“Hum, ça ne me dérange pas alors… AH !” (Étudiante)

 

“C’est quelque chose que je déciderai après l’avoir vu. Même si j’en ai pas l’air, j’ai de l’expérience dans les soins.” (Shiki)

 

En ayant dit cela, Shiki-san a retiré sa main droite et il a regardé l’état de sa blessure. Shiki a spontanément nettoyé la blessure et la main droite avec de l’eau. Cette personne peut aussi utiliser la magie de l’eau ?

 

Il aurait également de l’expérience en magie de guérison ? C’est tellement incroyable que je n’ai pas de mots pour ça.

 

“On dirait que la coupure est superficielle. Cela ne devrait pas s’aggraver.” (Shiki)

 

“Ah, oui. Merci beaucoup.” (Étudiante)

 

“Il n’y a pas besoin d’utiliser la magie pour une blessure de ce niveau. Voyons voir… Ah, c’est ici.” (Shiki)

 

Shiki-san a cherché quelque chose dans son sac et lui a montré une petite bouteille.

 

“Ce n’est pas une puissante potion mais c’est une médecine artisanale pour les blessures. Si j’étale sur la blessure comme ceci…” (Shiki)

 

“Hiii~ !” (Étudiante)

 

“Est-ce froid ? Désolé, j’ai oublié de vous prévenir.” (Shiki)

 

“Oui. Ah, non, ça va.” (Étudiante)

 

Il a sorti un onguent de la petite bouteille et l’a étalé partout sur la blessure.

 

“Ah”

 

“Waouh !”

 

“Incroyable !!!”

 

La blessure s’est refermée sous nos yeux et elle est redevenue normale. Sans utiliser la magie… N’est-ce pas un médicament magique ?

 

… Artisanal ?

 

De la fabrication de médicament… Il fait même de l’alchimie ?!

 

Est-il un surhomme ?

 

“Ce n’est quelque chose qui devrait vous impressionner. C’est juste une chose basique que j’ai légèrement amélioré à partir de médicament pour traiter les blessures.” (Shiki)

 

Basique ? Ceci ?

 

Si c’est ce qu’il appelle basique, alors je pourrais même croire qu’il a une capacité spéciale qui peut ranimer les morts.

 

“Avec cela, il ne devrait y avoir aucun problème. Je suis désolé de vous avoir blessé.” (Shiki)

 

“N-Non… Merci beaucoup. Euh, à propos du paiement…” (Étudiante)

 

“Vos remerciements suffiront. Ce genre de médicament peut être couramment trouvé dans notre magasin. Bon, on se verra peut-être plus tard.” (Shiki)

 

Ce n’est pas le niveau qu’un apothicaire peut atteindre par chance, Shiki-san.

 

Mais après Shiki-san a balayé la terre qui était sur les vêtements de la fille blessée, il s’est incliné et a fait demi-tour.

 

Brait-sensei… Je vous suis reconnaissant pour la première fois.

 

Je vous remercie sincèrement de m’avoir présenté Raidou-sensei et Shiki-san.

 

En venant à cette académie, j’ai finalement trouvé un personne que je voulais appeler maître.

<>
Traduit par la team : Nyan-Team