Flux RSS

Tsuki ga Michibiku Isekai Douchuu

Traduit par la team : Nyan-Team
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 2 Chapitre 87 – En espérant que tout se passe aussi bien le reste de l'année

Traduit par Quesako
Vérifié par Heyruko


Bien que je me sois couché tard, je me suis réveillé avant l’aube.

 

Cela faisait deux semaines que j’ai commencé à travailler en tant que professeur pour l’académie.

 

Je suis allé 10 fois au Gotetsu pendant cette période. Personnellement, je ne veux plus manger de Nabe pendant un moment… Attends, ce n’est pas ça. Laissons de côté mes sentiments.

 

Aujourd’hui est le jour où Kuzunoha ouvrira son premier magasin.

 

Que le premier magasin soit une succursale et ne soit pas à Tsige me donne une impression bizarre, mais j’ai décidé de juste l’ignorer. Au milieu de cette situation compliquée, le temps est enfin venu d’ouvrir mon magasin.

 

Après avoir consulté Tomoe, j’ai demandé que deux Ogres Forestiers soient envoyés ici. Ces personnes ont été sélectionnées personnellement donc je croyais en elles, mais c’étaient celles qui m’ont attaqué, Akua et Eris.

 

Au moment où elles sont arrivées ici, j’ai regardé leur visage et j’ai pensé ‘‘cela ne va pas le faire’’ mais elles étaient au bord des larmes et m’ont enlacé. Pour le moment, j’ai décidé de ne pas le faire.

 

Je les ai emmenées à l’extérieur de la ville pour tester leurs compétences, elles sont devenues plutôt fortes. Je ne savais pas pourquoi elles se mettaient à trembler quand on évoquait Tomoe, Mio et étonnamment, Komoe-chan. Elles devaient avoir subi un entraînement rigoureux.

 

Je leur ai expliqué le travail en détails, je leur ai donné une avance sur salaire et elles m’ont juré fidélité avec un visage incroyablement sérieux.

 

On dirait que leur jour ici va être plus facile qu’à Asora. Je devrais les discipliner de temps en temps pour qu’elles ne se relâchent pas. Nous étions dans une situation où nous ne pouvions pas assurer un nombre suffisant d’employé alors je pensais que j’avais énoncé des conditions assez strictes…

 

Les conditions de travail étaient qu’elles devront travailler 10 heures par jour avec seulement un jour de repos par semaine. Qu’elles soient si heureuses en entendant ça… Quel genre de vie ont-elles pu avoir à Asora ? Cela devrait être fait pour corriger leur caractère alors ça n’aurait pas dû leur mettre trop de pression.

 

Elles étaient heureuses à l’idée de pouvoir manger à midi et avant d’aller travailler, qu’elles auraient aussi du temps libre après avoir terminé leur travail. Elles pleuraient joyeusement en me demandant si c’était bon qu’elles puissent manger dehors. Ce n’était pas comme si elles ont été jetées dans des cellules isolées à Asora et surveillées 24h/24h, 7J/7J. C’est un peu exagéré.

 

La nuit dernière, Tomoe, Mio, Shiki et moi avions eu une discussion, il est apparu que les Anciens Nains seront également envoyés. Ceux-là avaient de l’expérience dans le petit magasin de Tsige donc j’avais la franche intention de dépendre d’eux.

 

Les membres fondateurs de notre société seront moi et Shiki. En fin de compte quand j’ai demandé plus d’information à la guilde sur les entretiens et les compétences pour engager du personnel, ils m’ont dit que d’habitude on les embauchait puis on les formait. On dirait qu’ils ne cherchaient pas l’expérience professionnelle. Pas seulement ça, les métiers étaient quelque chose de rares et souvent les compagnies employaient des membres de la famille ou des amis. On dirait que les demandes pour des travailleurs à temps partiels n’étaient pas quelque chose d’habituelles dans ce monde. Ils m’ont demandé si je voulais que la guilde fournisse quelques personnes avec des visages inquiets mais pour le moment, j’ai refusé.

 

Et donc, nos effectifs étaient totalement insuffisants(du moins pour moi) mais pour la politique du magasin que je visais, ces membres avaient les capacités suffisantes.

 

La force principale de notre magasin sera que nous ouvrirons tard dans la nuit, quand les employés et la clientèle des magasins nocturnes rentreront chez eux. Je prévois de le faire fonctionner normalement lorsque nous aurons rassemblé assez de personnel. Heureusement, il n’y avait pas de lois sur les horaires pour ouvrir et fermer un magasin qui vendait des médicaments ou produits diverses dans cette ville. C’était juste que tous les magasins réfléchissaient à la balance entre le nombre de clients et la sécurité alors ils fermaient le soir, ce qui était souvent vers 18:00. En bref, on pouvait ouvrir la nuit tant qu’il y avait assez de sécurité. Ceci serait bien si les magasins, qui vendaient des médicaments, se souvenaient de notre nom.

 

C’est juste que je ne sais pas combien de clients viendront la nuit, je dois réfléchir si je devais viser le principe de l’épicerie Japonaise (NTF: 24h/24h). Dans ce monde, les personnes qui travaillent tard dans la nuit ne sont pas aussi nombreuses que je le croyais.

 

C’est pourquoi, selon les circonstances, je pense faire des livraisons nocturnes. Dans ce cas, je devrais réfléchir à la manière dont je recevrais les commandes. Nous devrons faire de nombreux test, mais cette expérience nocturne est une chose que je dois essayer de faire pour voir comment cela se passe.

 

Tomoe a dit qu’une personne utile sera envoyée en même temps que les Anciens Nains. Elle est partie sur le champ de bataille où j’ai combattu pour faire une investigation donc elle ne pourra pas venir. Mio faisait aussi quelque chose à faire et elle ne semblait pas vraiment vouloir venir à la Ville Académique. Elle devait avoir créé des liens avec d’autres personnes. J’en suis un peu heureux.

 

“Après tout, c’est une surprise.”, C’est ce que Tomoe a dit avec un grand sourire à propos de la personne utile alors je me sens un peu inquiet…

 

J’ai fini de me changer et je suis sorti de ma chambre.

 

Je suis descendu du 1er étage et j’ai rejoint le magasin au RDC.

 

C’est vrai, depuis trois jours, Shiki et moi avons déjà quitté l’auberge et nos vivons au 1er étage du magasin.

 

Le nombre de chambre dans le premier étage était de 6. Shiki et moi avions notre propre chambre, les Démons Forestiers auront une chambre, les Anciens Nains auront une chambre et la personne surprise aura une chambre. Le magasin était au RDC pour l’instant donc le premier étage était entièrement une zone de vie. Les Démons Forestiers et les Anciens Nains changeront de temps en temps et retourneront à Asora donc je n’étais pas sûr que les chambres serviront pour dormir.

 

Chaque chambre faisait 4 à 6 tatamis (NTF: En terme général 1 tatami= 91cm par 182cm soit 1,6m2 donc une chambre fait entre 6m2 et 9m2). C’est plus petit que les chambres de Asora mais peut être à cause de la décoration intérieure de Shiki, cela rend plutôt bien. J’y ai également participé mais j’ai été désespéré de mon manque de goût pour la décoration d’intérieur et j’ai abandonné au milieu en laissant Shiki finir ça. J’ai remarqué lors du réaménagement du magasin que Shiki avait bon goût dans ce domaine. Bien qu’il ait été une Liche.

 

En m’étant ressaisit, j’ai vérifié l’intérieur du magasin qui a été créé selon mes instructions et la logique de Shiki. La nuit dernière, je suis resté éveillé jusqu’à tard dans la nuit pour vérifier les marchandises et vérifier l’inventaire. Je me sentais mal à l’aise de laisser ça à quelqu’un d’autre donc je suis resté tard dans la nuit pour changer la position de certains objets ou que les rayons n’obstruaient pas le chemin des clients…

 

Tout en réfléchissant, je l’ai refait plusieurs fois à nouveau.

 

J’ai remarqué une faible lumière venir de l’extérieur tandis que je faisais l’inventaire avec un sourire en coin.

 

Finalement, hein.

 

Je prévoyais d’ouvrir plus tard alors que ce n’était pas encore l’heure mais même ainsi, voir les rayons du soleil rentrer dans le magasin, ceci renforçait ma détermination.

 

Pour le moment, je planifiais d’utiliser les médicaments que Shiki a fabriqué, les boissons énergisantes que j’ai suggérées, des fruits inhabituels (en fait d’Asora) et également des réparations d’armures faites par les Anciens Nains. À propos des armures, j’ai décidé qu’au lieu de vendre des armures, nous accepterons juste de les réparer. J’ai reçu un rapport qui disait que de nombreuses personnes ont transmis de nombreuses requêtes à Tsige et cela crée une certaine pression.

 

Couper les fruits d’Asora en petit morceaux pour qu’ils ne puissent pas savoir ce que c’était et les mettre dans des conteneurs pour les vendre, c’était aussi un des résultats acquis à Tsige. Les fruits en eux-mêmes étaient ‘efficaces’ mais nous avons découvert qu’il y avait un petit problème avec les graines. C’est pourquoi nous coupons les fruits afin d’être plus faciles à manger, c’est ce que nous leur faisons croire et nous en profitons pour retirer les graines (NTF: Et donc empêcher les gens d’essayer de faire pousser les fruits). Les installations de réfrigération étaient faciles à faire avec de la magie et c’était tellement pratique que j’ai cru que ceci a dépassé la science.

 

En ce qui concernait les médicaments, nous vendrions les remèdes pour blessure de Shiki, des antidotes contre le poison, des anti-fièvres, des analgésiques pour la douleur, des médicaments contre le rhume et également des cachets pour renforcer temporairement les capacités. Chacun d’entre eux ont été ajustés et limité selon le bon sens(probablement) donc je pouvais avoir l’esprit tranquille.

 

En y réfléchissant calmement, je considérais que ce magasin sera plutôt du genre à gagner en popularité plus que d’être envahi par les clients dès le premier jour. Aujourd’hui, ça serait bien si nous attirons des personnes qui sont intéressées par les boissons énergisantes et les fruits étant donné qu’ils constitueront les graines pour le futur. Cela pourrait créer des problèmes si nous en vendions trop donc j’ai déjà décidé de la limite que nous vendrions chaque jour. Ceci serait bien si tout se passe bien. Je ne peux pas m’empêcher d’être mal à l’aise.

 

Je n’ai pas de cours aujourd’hui alors je peux rester dans le magasin jusqu’à l’ouverture. La nuit, je devrais aller à Asora et dire à Tomoe et Mio comment c’est passé la première journée.

 

Je suis sorti dehors et j’ai regardé l’enseigne au-dessus de l’entrée, il était écrit “Kuzunoha”. Cela a été fait en sorte que nous seuls pouvions le lire. Cela pourrait être problématique plus tard, mais je l’ai fait inconsciemment. Je le ne regrettais pas. J’ai ajouté la traduction en commun juste au-dessus.

 

Je me suis juste décidé sur le composant de l’enseigne parce que j’en ai aimé l’odeur. Ceci me rappela le Japon et c’était plutôt agréable. Les Anciens Nains m’ont félicité pour ce choix. Il pourrait être similaire au cyprès Hinoki.

 

En regardant l’enseigne, qui avait le nom du magasin, je me suis résolu à rentrer à l’intérieur.

 

__________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

Il était 10h du matin. Tandis que les Ogresses forestières et Shiki nettoyaient l’intérieur du magasin, j’ai eu un appel de Beren-san avec qui je n’ai pas eu de contact depuis longtemps.

 

C’était pour me prévenir que les deux Anciens Nains étaient prêts à être envoyés. J’ai fait comme il a dit et j’ai ouvert une porte au second étage du magasin et je les ai accueillis.

 

La personne qui était derrière eux.

 

C’était une personne que j’ai déjà vu. Est-il la personne surprise ?

 

Mais pour moi, qu’il soit un Hyumain est une surprise.

 

Toutefois, où l’ai-je rencontré ?

 

“Ceci faisait longtemps, danna (NTA: Boss).” (Homme)

 

Il semble me connaître. Ce qui signifie que mon impression de l’avoir déjà rencontré est vraie. Mais je ne me souviens pas avoir connu un Hyumain qui m’appelle boss.

 

Une sensation désagréable a subtilement resurgi en moi. Est-ce un indice ? Mon corps semblait s’en souvenir.

 

Peu importe, un Hyumain, hein. Dans ce cas, je dois utiliser l’écriture comme moyen de communication. Quelle plaie.

 

“B-Boss ? J’ai été chargé d’aider le boss ici par frangine Tomoe.” (Homme)

 

Frangine Tomoe ? J’arrive de moins en moins à trouver qu’il peut être.

 

Des cheveux courts argentés, une grande taille, des bras et des jambes élancés. À cause de ça, il donnait l’impression d’être mince mais en fait, il était musclé. Son menton était pointu et ses yeux étaient bridés, son regard dégageait un certain côté sauvage et calme.

 

Hum. Pour une certaine raison, je me sentais comme si j’avais bu quelque chose de dégoûtant… Ah, je crois que je m’en souviens.

 

[Nous serions nous rencontré à Tsige ?] (Makoto)

 

“S-Si horrible ! Ceci se pourrait-il que vous m’avez oublié ?!” (Homme)

 

[Désolé, il y a tellement de choses qui se sont passées.] (Makoto)

 

“C’est moi, Lyme ! Lyme Latte, Boss ! Le boss des aventuriers que vous avez relâché il y a quelque temps.” (Lyme)

 

Oh !

 

Maintenant que tu le mentionnais, il y avait une personne qui avait un nom grotesque comme ça ! Oui, oui, Lyme Latte. Ah~, donc c’est lui.

 

“… On dirait que vous vous souvenez de moi.” (Lyme)

 

[Ouais, j’ai laissé Tomoe gérer cela mais pourquoi est-ce que vous avez été envoyé ici ?] (Makoto)

 

C’est vrai. Si je me souviens bien, Lyme Latte a eu sa dague brisée par Tomoe et pour couronner le tout, Mio l’a extorqué. Donc j’avais demandé aux Anciens Nains de créer une épée correcte et Tomoe devait lui donner en passant par la guilde.

 

Je croyais que par la suite on avait pas eu d’autre contact. Est-ce que Tome a fait quelque chose ?

 

“Après cela, j’ai reçu l’épée de frangine Tomoe. C’était d’un niveau que je n’avais jamais vu avant. J’ai eu l’impression que j’allais tomber à la renverse.” (Lyme)

 

Euh ? Je n’avais pas dit à Tomoe de laisser l’arme à la guilde et demandé aux Anciens Nains de ne pas faire une arme avec un niveau absurde ?

 

“Depuis lors, frangine a gardé un œil sur moi et par moment, elle m’a même laissé l’accompagner dans ses quêtes.” (Lyme)

 

Je n’ai même pas entendu parler de cela… Tomoe.

 

“Elle a même dit quelque chose comme ‘J’ai des capacités.’.” (Lyme)

 

Lyme a joyeusement gratté son nez avec son index.

 

“Bien sur, je n’ai toujours pas les capacités pour utiliser une arme aussi puissante. Malgré cela, je veux toujours aider frangine ou le boss qui ont des attentes pour moi. Je suis peut-être indigne de ça, mais je suis venu ici pour vous aider selon les ordres de frangine Tomoe !” (Lyme)

 

… Tomoe, qu’est-ce que tu lui as tu appris ces derniers mois ?

 

Lyme a regardé avec des yeux déterminés le katana qu’il a demi-tiré. Il avait la longueur d’une épée courte. E-Elle lui a donné un katana. À la place d’une dague…

 

Le fourreau de couleur vermillon brillait d’une façon éclatante et attirait le regard. Je pouvais parfaitement le voir parce qu’il tenait la poignée. Autour d’elle, je pouvais voir des dessins en forme de diamant alignés et sur la garde, il y avait une sorte de motif de fleur gravée dessus. Cette garde était la même que celle de Tomoe. Je l’avais déjà vu avant.

 

Au lieu d’appeler ceci une coïncidence, je crois que c’était plus un mouvement que Tomoe a fait pour le conquérir. Comment le dire, pour un Dragon, elle est en mesure de lire le cœur des Hyumains.

 

“Parfois, je lui reportais sommairement les événements de Tsige et de temps en temps je bénéficiais d’une formation. Chaque jour est tellement amusant que je ne peux pas m’empêcher d’être euphorique !” (Lyme)

 

[Je vois.] (Makoto)

 

Je peux clairement dire que cette personne ne le regrette pas du tout. Alors, n’est-ce pas bien ?

 

“Oui ! Et donc, Frangine m’a demandé d’aider la compagnie Kuzunoha et je suis là. Feu vert, vous pouvez même m’utiliser pour des affaires de l’ombre si vous voulez Boss !” (Lyme)

 

Lyme a dit ça d’un seul trait et il a mit un genou à terre, il a incliné sa tête doucement.

 

Tomoe, ceci se pourrait t’il… que tu l’aies utilisé en tant qu’espion à Tsige ? Quelle personne terrifiante. Je suis heureux qu’elle soit une alliée.

 

Je n’arrivais toujours pas à lui faire complètement confiance mais au moins, il était une personne que Tomoe a jugé digne de confiance pour le ramener dans Asora. Faisons-lui confiance.

 

Mais ce type, il était la personne avec le niveau le plus élevé de Tsige, non ? Est-ce une bonne idée de le prendre avec nous ?

 

D’ailleurs, il y avait un des plus établissement de la guilde des aventuriers dans la Ville Académique, mais il n’y avait pas de partie où on pouvait prendre des requêtes. C’était pourquoi il était difficile pour les aventuriers de gagner de l’argent ici. Évidemment, le nombre d’aventuriers était faible.

 

[Je suis heureux que vous dites que je peux vous utiliser et je compterai sur vous, mais vous êtes le meilleur aventurier de Tsige, n’est-ce pas ? Est-ce bon pour vous d’être ici ?] (Makoto)

 

“Pas d’inquiétude. Après tout, je ne suis déjà plus le meilleur. Actuellement, le groupe de Toa est au sommet. Il n’y a pas non plus besoin de me vouvoyer.” (Lyme)

 

[Je vois, en ce moment Toa-san et les autres sont au sommet, hein.] (Makoto)

 

La fille et les autres, qui se collaient à Tomoe comme des poissons-ventouses, ont en quelque sorte progressé, hein. Le jour, où ils pourraient à nouveau s’aventurer dans le désert, pourrait être proche.

 

“Ouais, ils ont probablement un objectif maintenant. Ils essaient d’arrache-pied de monter leurs niveaux. Je pense qu’on pourrait appeler ça ‘grandir’.” (Lyme)

 

[Cela serait merveilleux si c’était le cas. En tant que senpai des aventuriers, je sens que je peux te croire.] (Makoto)

 

“… Je ne suis plus un senpai.” (Lyme)

 

[Qu’entends-tu par là ?] (Makoto)

 

“Oui. Au moment où j’ai décidé de donner ma vie à frangine Tomoe, j’ai signalé à la guilde mon départ à la retraite.” (Lyme)

 

[Prendre sa retraite ?] (Makoto)

 

J’ai essayé de continuer à écrire calmement mais en mon for intérieur, je suis très choqué. Retraite qu’il a dit. On pouvait démissionner en tant qu’aventurier ?!

 

“J’ai envie de voir ce que vise frangine et Boss. Curieusement, je ne regrette rien du tout.” (Lyme)

 

Il n’a pas eu le cerveau lavé, pas vrai ?

 

Qu’est-ce que Tomoe peut viser en dehors de Edo ? Ou plutôt, pour ce qui me concerne, j’essaie de chercher des traces de l’histoire de mes parents, de frapper une fois la Déesse et de faire du commerce. Ce sont les seuls objectifs que j’ai, tu sais ?

 

À quoi l’as-tu endoctriné ? Je commençais à être terrifié.

 

[Si tu n’as pas de regret alors je ne dirai plus rien. Dans cet endroit, le seul travail que j’ai pour toi, c’est magasinier, est-ce bon ?] (Makoto)

 

Je crois que c’est un incroyable gâchis. Après tout, il est une personne qui serait même utile si je le ramenais à l’académie.

 

“Je m’en fiche. Frangine m’a également demandé de garder un œil sur la situation et les rumeurs en ville…” (Lyme)

 

Que dois-je faire ? C’était ce que les yeux de Lyme m’ont demandé.

 

Elle a aussi l’intention de l’utiliser comme espion, hein. Je comprends, ceci ne serait certainement pas mauvais qu’il rassemble des informations. À l’intérieur de l’académie, je pouvais demander à Shiki mais si c’était la ville entière, il pourrait être plus apte. On dirait qu’il y était déjà habitué et il y avait aussi le fait que c’était une tache difficile à exécuter pour les Démons Forestiers et les Anciens Nains dans une ville peuplée majoritairement d’Hyumain.

 

C’est vrai, laissons Akua, Eris et Lyme à leur tache et allons étudier. Lyme a déjà agi en tant que meneur des aventuriers de Tsige. Alors il devrait avoir les capacités pour gérer les gens.

 

[Compris. Je vais te laisser gérer ça. Juste, n’hésite pas à me le dire lorsque tu auras besoin d’argent. Avant de lui donner des informations dangereuses, prends soin de me les transmettre en premier et nous aviserons. Je n’aime pas trop ce genre d’activité.] (Makoto)

 

“Roger. Alors, sans plus tarder, voyons les marchandises pendant que je vais aider à ranger.” (Lyme)

 

C’était inattendu mais un Hyumain m’a rejoint. En plus, il jouera un rôle très actif.

 

Après l’introduction de Lyme Latte, le jour de l’ouverture de la compagnie Kuzunoha s’est passé sans problème. Grâce à lui, avec ses talents de médiateurs, les personnes éminentes de la guilde marchande et les gens influents de ces terres et ce même s’ils sont soudainement apparus; Shiki, Lyme et moi avons été en mesure de les gérer. C’était le premier jour de l’ouverture donc il y aura évidemment des personnes qui viendront nous saluer. J’ai été inconscient. On l’a échappé belle.

 

En ce qui concernait les résultats de notre premier jour, les requêtes pour réparer l’armure ont été de zéro. Même si nous prenions en compte le niveau des armures des étudiants qu’on leur fournissait, c’était toujours une armure à qu’ils confiaient leurs vies alors la confiance était primordiale. Nous ne pouvions rien faire pour l’instant pour améliorer ceci. Les fruits coupés, que j’avais préparé, étaient tous partis en début d’après midi et quant à ceux qui ont été préparés pour la soirée, ils ont été immédiatement vendus. À propos des médicaments, ils se sont doucement vendus et à la nuit tombée, les étudiants, qui avaient vu la démonstration de Shiki, sont venus et leur vente a augmenté en un instant. Peut-être que nous devrions restreindre la quantité qu’une personne pouvait acheter.

 

Probablement parce qu’ils n’étaient pas familiers, les médicaments contre le rhume ne s’étaient pas beaucoup vendus. Ah bien, lorsque de vrais malades apparaîtront et que les effets commenceront à faire effet, la situation devrait changer. Je me demande comment fonctionne les remèdes dans ce monde. Quand Shiki a entendu parler du principe de la médecine de notre monde, il a dit quelque chose sur le fait que c’était révolutionnaire et il est allé les fabriquer avec un moral d’acier. Il a été démoraliser lorsque les médicaments ont produit un effet mineur. Si je devais résumer ce qu’il a dit, cela serait ‘Ceci serait une médecine toute-puissante contre les petites maladies’ ou quelque chose comme ça ? Tout-puissant est mot assez exagéré alors je ne suis vraiment sur.

 

Le produit qui s’en est étonnamment bien sorti, c’était les boissons énergisantes. La plupart des personnes, qui ont acheté des médicaments, ont également acheté de nombreuses boissons énergisantes. Pour ce qui était des cachets améliorant temporairement les capacités, il n’y avait pas eu une seule vente. En pensant à ses effets, c’était plus un objet pour les aventuriers alors cela pourrait être mieux de vendre ceux-là à Tsige. Les armures sont temporairement interrompues donc je pensais présenter un nouveau produit.

 

De toute façon.

 

La compagnie Kuzunoha a commencé à agir.

 

Des rivaux vont apparaître, il y aura des questions sur la provenance de la marchandise et nous pourrions même recevoir des pressions externes.

 

Dès à présent, la véritable gestion de l’entreprise commençait. Je ne sais pas jusqu’où pourra aller un adolescent avec un visage inhumain pour eux, mais je ferai de mon mieux.

<>
Traduit par la team : Nyan-Team