Flux RSS

Tsuki ga Michibiku Isekai Douchuu

Traduit par la team : Nyan-Team
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 10 – POV : Rencontre avec la mamono, Ema

Traduit par Quesako
Vérifié par Sora


Le désert qui s’appelle les confins du monde.

C’est exactement là où nous vivons.

Il y a un environnement assez détraqué et on ne peut même pas vivre convenablement sur cette vaste terre.

Mais même avec ceci, nous, les Orques des régions montagneuses, nous nous sommes établis dans une région relativement bénie. En cultivant la terre et en chassant des proies, nous sommes en quelque sorte capable de vivre.

Pour être honnête, je veux vivre dans un endroit plus généreux.

Malheureusement les risques sont trop élevés de déplacer le village

Même en ce moment, un certain nombre de grands guerriers sont partis pour chercher une bonne parcelle de terrain mais dans le périmètre que nous sommes capables de nous déplacer, y aura t’il un endroit qui est meilleur que celui-ci ?

J’ai des doutes pour l’avenir mais le temps continu à défiler.

C’est notre vie quotidienne à tous.

Pourtant, la situation a changé depuis plusieurs années.

Des extrêmes montagnes de l’ouest, un dragon se nommant Shen a exigé des sacrifices.

Bien sûr, nous n’avons pas juste accepté sans rien faire.

Nous avons essayé de nous y opposer.

Les guerriers ont empoigné leurs épées et les magiciens ont serré leurs bâtons.

Les Orques des régions montagneuses excellaient dans les deux domaines, l’épée et la magie. C’est embarrassant que ce soit moi qui le dise mais nous sommes une puissante race.

Nous avons survécu à l’intérieur du désert, nous ne sommes pas peu fiers de nous.

Mais le Dragon Supérieur est considéré comme la plus forte, même parmi les siens. La force de Shen était trop immense.

L’unité d’expédition était incapable de l’atteindre la base de Shen à cause de la grande distance

Ce que pouvions seulement faire, c’était de l’intercepter, nous pensions que si nous pouvions au moins faire ça, l’autre partie abandonnerait.

Mais les agissements de Shen ont été d’envelopper le village entier avec la brume qu’elle régissait.

Cette brume, non seulement cela occultait la vision de notre environnement mais également, cela rongeait nos capacités physiques.

Même nos cultures poussaient difficilement.

Bref, la brume avait enveloppé notre village.

Cela ne pouvait pas empirer.

Les épées et la magie ne pouvaient pas nous en débarrasser.

L’équilibre s’était effondré.

L’important équilibre qui nous permettait de vivre dans ce désert aride.

Bien sûr, nous n’avons pas péri immédiatement.

Mais tout le monde savait que ce n’était qu’une question de temps.

Nous avions essayé de nombreuses expériences, mais à la fin, nous ne pouvions pas résoudre la situation et nous avions dû nous plier aux demandes de Shen.

Chaque demi-année, une fille serait envoyée pour être sacrifiée.

Même cette méthode n’aurait été qu’un moyen plus lent pour périr.

C’était un choix humiliant.

Libéré de la brume, nous avons dû adorer Shen comme une divinité.

Les jours où nous avons dû utiliser le –sama, (NTF : C’est une marque de profond respect qu’il est convenu d’utiliser lorsque l’on s’adresse à un supérieur quelconque.) pour quelqu’un qui n’a seulement fait que du mal à notre village, ont commencé.

Lentement les filles du village ont diminué.

Moi, la fille du chef de village, n’était pas une exception.

Et au final, le moment est venu.

Les habitants du village avaient un sentiment de désespoir et d’abnégation.

Comment les choses ont pu finir ainsi ?

En y réfléchissant.

Un certain nombre de fois, une espèce rarement vue qui avait une peau bleue, nous a offert de nous aider mais pour une raison quelconque papa n’a même pas écouté leur parole.

Je crois qu’il disait qu’il s’appelait la race des Démons.

Je ne leur ai parlé qu’une seule fois mais ils semblaient dégager un sentiment de bonté.

Nous avons été tellement acculés, ça devrait aller de leur demander de l’aide. Ou du moins c’est ce que je pense.

Les décisions du village ont été prises par mon père et les autres personnes influentes. Ce n’était pas quelque chose qu’une femme comme moi pourrait intervenir donc je n’en ai jamais parlé.

En pensant que je serais morte dans quelque temps, j’ai décidé de lui dire mon opinion en tant que dernière volonté.

C’est arrivé la veille avant de partir.

“Père, j’ai une faveur à te demander.” (Ema)

“Ema, hein. De quoi s’agit-il ?”

“Quand je partirai, je veux que tu écoutes la race des Démons. Je ne sais pas ce qu’ils veulent de nous mais à ce rythme, le village disparaîtra.”

“…”

Père était silencieux.

“J’ai déjà accepté le fait que je vais être un sacrifice. Mais…” (Ema)

“… Es-tu effrayée ?”

Père le dit d’une manière comme s’il semblait vouloir me sauver, je ne sais pas s’il y avait un sens caché mais il m’a demandé si j’étais effrayée.

J’ai silencieusement secoué ma tête de gauche à droite.

“Si le village disparaît, Moi, et chaque fille qui avons été sacrifiées, seront mortes en vain. Je ne le veux pas. Je vais mourir pour le futur des Orques des Régions Montagneuses. En tout cas, C’est comme ça que je voudrais que cela soit.” (Ema)

“…”

“S’il te plaît” (Ema)

“Ema… Je comprends. Nous accepterons l’alliance avec les Démons s’il y a une nouvelle demande de sacrifice.

“Merci, Père” (Ema)

Je suis heureuse.

Avec ceci, je deviendrais le dernier sacrifice.

La relation avec Shen pourrait s’améliorer si nous obtenons la coopération de la race des Démons.

Alors que j’ai confronté mon père, quelque part à l’intérieur de moi j’ai senti une sensation d’apaisement pendant que je traversais le désert.

J’ai choisi un chemin avec une belle vue mais un monstre est apparu, j’ai pris l’initiative et j’ai utilisé la magie pour le faire imploser. Avec cette technique, j’ai pu avancer tout le long du chemin.

Aussi longtemps que je prends l’initiative, je pourrais m’occuper de la plupart des monstres.

À l’époque du premier sacrifice, un guerrier l’avait accompagné jusqu’à la montagne de la divinité où résidait Shen mais désormais, les sacrifices devaient passer un certain nombre de point relais tous seuls afin de les atteindre.

Il n’y avait pas suffisamment de main d’œuvre donc nous n’avions pas d’autre choix.

C’est pourquoi la fille, qui avait été choisie comme sacrifice, devra passer une demi-année à apprendre la magie.

Les filles, qui sont plus talentueuse avec les épées, ont appris comment manier ses armes.

Même si je disais une demi-année, je la pratique depuis aussi loin que je me souvienne alors il n’y avait aucun problème pour moi.

Je me sentais un peu joyeuse pendant cet demi-année de concentration sur la pratique de la magie.

C’était une petite chose mais se souvenir de l’amusement que j’ai eu pendant cette demi-année, cela me fait sourire inconsciemment.

À présent, je m’y suis préparée.

En levant mon visage, il y avait des montagnes escarpées et un relief avec des nombreuses saillies sur une grande distance.

C’est le dernier passage difficile.

Une attaque surprise est possible puisque la visibilité est mauvaise dans cette zone.

Je dois sortir de cette zone aussi vite que possible, c’est un lieu avec beaucoup de danger.

Bien que si je passe dans cet endroit, j’attendrais une grotte qui me mènera directement à la montagne de la divinité.

Allez !

J’ai fait mon premier pas dans cette région rocheuse.

“S’il vous plaît, que quelqu’un m’aide !!!!”

Même moi je ne savais pas qui j’appelais à l’aide.

Mon bâton m’a été arraché de mes mains et a été rompu.

Maintenant, il ne sera plus du tout utile.

Je n’avais pas une seule arme entre les mains et j’étais actuellement face à une bête démoniaque.

Un énorme chien.

Mais il avait deux têtes.

Un bête démoniaque avec des poils d’un noir profond que je connaissais.

“Pourquoi y a-t-il un Liz dans ce genre d’endroit ?” (Ema)

Liz.

C’est le nom du chien à double tête qui est devant moi.

C’est une redoutable bête démoniaque qui vit en meute et peut cracher du feu et de la glace.

Elle ne me serait pas impossible à vaincre si j’avais pu garder mes distances.

Mais perdre mon bâton et étant amenée à une distance de combat rapproché, ce n’était pas un adversaire que je pouvais gérer.

Ce qui les rend terriblement redoutable, c’était leur façon rusée de chasser leur proie en groupe donc c’était étrange de n’en rencontrer qu’un seul, en un sens, on pourrait dire que j’étais chanceuse.

On pourrait le dire mais…

C’était une occasion qui ne servait à rien puisque je ne peux pas le battre.

Il n’est pas censé de pas y avoir de Liz dans cette zone ?

“Gurururururu” *Grrrrrr

C’est mauvais, il approche.

Ma respiration s’accélère.

Non, mourir en étant sacrifié est une chose mais mourir en étant une proie de ce Liz !

Ne plaisante pas avec moi !

“Sa-Sauvez moi !!!” (Ema)

J’ai crié du plus profond de mon cœur.

Je vois que le Liz a placé sa force dans ses pattes de derrière et contracte légèrement son corps.

Pour que cela finisse ainsi, j’aurais vou… !

Hein ?

Les oreilles de Liz se sont dressées.

En relâchant la force qu’il a imposé à son corps, les deux têtes du Liz font face à la même direction.

Quoi ?

Qu’est ce qui arrive ?

Le Liz a été attiré par quelque chose et j’ai regardé dans la même direction.

Qu’est-ce que c’est, il semble qu’un nuage de poussière se soit élevé ?

“Quoi ? Une espèce que je n’ai jamais vu avant ?”

“Gurururoro !!!”

Liz fait un rugissement surpuissant dans cette direction.

C’est évident qu’il est plus préoccupé par l’intrus que par moi.

De la même manière que nous les Orques, l’ombre courrait avec une paire de jambe avec une vitesse qui devrait être impossible.

Mais ?

N’est pas trop rapide ?

En un soupir, il avait raccourci la distance entre nous et lui, sa silhouette devenait évidente.

“ASFHDSKJHFS !!!”

“Gururuo ?”

En sautant avec un cri, je n’ai rien compris à ce qu’il a dit, la chose (NTF : cela va alterner pendant un moment entre ‘il’ et ‘la chose’ car elle n’arrive pas à le déterminer) a lancé un coup de pied en vol sur le Liz.

Un combat physique avec le Liz ?!

Est-il un guerrier ?

Sera-t-il repoussé ou sera-t-il capable de lui infliger des dégâts ? Quoi qu’il en soit, sa force sera déterminée.

Mais il doit avoir une grande confiance dans sa force s’il défi le Liz dans un combat physique.

“Pas possible…”

Je murmurais lentement.

Cela m’a pris du temps pour remarquer que c’était moi qui l’avait dit.

C’était rapide mais c’était seulement un coup de pied.

Il n’utilisait aucune magie et il n’utilisait probablement aucun type d’équipement spécial.

Non seulement ceci mais je pouvais aussi ressentir de la maladresse dans ses mouvements.

POURTANT.

Il a déchiré le corps du Liz quand il l’a frappé.

Quand bien même je l’ai vu de mes propres yeux, mon esprit ne pouvait toujours pas réaliser ça comme réel.

Quand il a atterri, la chose s’est lentement levée et s’est tournée vers moi.

Non loin de là, un morceau de viande, qui était jadis un Liz, était là.

J’ai des convulsions, je suis définitivement morte maintenant.

Avec un seul coup ?

Le Liz, qui était une masse de muscle… a été tué par lui ?

“BJASDLKJSA”

La chose a dit quelque chose.

En tournant les yeux sur le côté, il joint ses mains, ferme ses yeux et il fait de nombreux gestes que je n’ai pas compris.

Après tout, je n’avais pas compris non plus au moment où il a crié.

Bien que je croie que c’est probablement un homme.

En prenant en compte cette voix et ce physique.

J’essaie de savoir ce qu’il en fouillant ma mémoire.

Un visage imberbe qui semblait doux.

Des vêtements simples faits à partir d’étoffe que je n’ai jamais vu avant.

Mais les techniques de couture utilisées étaient clairement habillés.

Il n’avait pas de griffes, ni de crocs et il n’avait pas de queue.

Un tel genre de créature.

Cela pourrait-il être un guerrier qui vient de l’extérieur que nous avons contacté à plusieurs reprises. Ce qu’on appelle les hyumains ?

Peu importe, ils sont la race des Hyumains ou du moins, c’est ce que j’ai entendu.

Disséquant le corps des ennemis qu’ils ont vaincu, oppressant les personnes qui s’enfuient et ont perdu la volonté de se battre, apparemment ils sont une espèce brutale.

Maintenant que j’y réfléchis, il y avait une espèce dangereuse qui fait face à la race des Démons.

Cela pourrait-il un Hyumain ?

!!!!

Nos regards se sont croisés !

Il s’approchait de moi sans aucune prudence.

Même si nous sommes tous les deux à mains nues, juste en voyant ce spectacle, il est impossible que je puisse penser que nous sommes à un même niveau.

“Ah~ ravi de vous rencontrer.” (Makoto)

“Hiiii !!! Ça parle ?!” (Ema)

Sans réfléchir, j’ai laissé sortir un cri pathétique.

Mais si je ne m’abuse…

Il n’y a pas longtemps, je n’arrivais pas à le comprendre et tout à coup, je comprends tout ce qu’il dit. Il a commencé à parler dans ma langue.

Il n’y aucun moyen que je ne puisse pas être choquée.

En un coup d’œil, il a vu que j’étais un Orque des Régions Montagneuses et a changé le langage qu’il utilisait ?

Hyumain(provisoire), effrayant. (TNA : Elle n’est toujours pas sure, d’où le ‘provisoire’)

“Je ne suis pas une personne étrange. Je suis doux et gentil. Comprenez-vous mes paroles ?’’ (Makoto)

Comme attendu, c’est un homme.

Je comprends très bien ce qu’il dit.

Je hoche la tête de haut en bas.

Si pour lui ça signifie la même chose que ce que je connais, je n’arrivais pas à réfléchir clairement en ce moment.

Mais, j’ai senti que quelque chose n’allait pas…

??! J-Je suis doux et gentil ?!

Qu’est ce qui me prend ?!

En toute hâte, je secoue la tête de gauche à droite.

“Une personne qui a tué un “Liz” avec un seule attaque ne peut pas être ‘une personne douce et gentille’ !” (Ema)

Je pouvais sentir mon corps trembler à nouveau.

C’est vrai.

Ce type, quel genre d’absurdité il a dit ?

“Ok, j’ai compris, je suis fort. Je suis plus fort que toi !” (Makoto)

“HIIIIIIIIIII !!!!” (Ema)

Je le savaisssss !

En rétractant mon corps et mettant les mains sur mes yeux, je me mets à trembler.

Sans pour autant le nier, il a lâché soudainement une menace.

Il n’a rien fait après cela mais j’ai l’impression qu’il m’intimide.

Quand j’ai jeté un coup d’œil à travers mes mains.

Il a levé ses mains et a regardé mon effroi avec une expression confuse.

Que veux-tu au juste ?!

Peu importe à quel point je peux rester calme, la peur à l’intérieur de moi est toujours présente.

“Bon, juste, calmez-vous…” (Makoto)

On aurait dit qu’il disait ça à lui-même.

En disant ceci, il a continué la conversation avec moi.

En parlant avec lui, j’ai remarqué qu’il était étonnamment une personne compréhensive.

Comment le dire… c’est une bonne personne.

Au milieu de tout ça, je lui ai demandé s’il possédait cet unique pouvoir nommé ‘Dresseur’ mais il semble qu’il ne l’a pas.

D’ailleurs, dresseur est un pouvoir unique qui apparaît rarement dans la race des Démons et des Hyumains. Ils peuvent communiquer avec les bêtes démoniaques, les mamonos, et parfois même les contrôler.

Après avoir entendu ce qu’il a dit, “C-Cela se pourrait-il que vous soyez aussi perdu ?”.

Quand je l’ai appelé Hyumain, il ne l’a pas nié donc je crois qu’il est un Hyumain.

Mais, à quoi ça rime ce ‘aussi’? Est ce qu’il s’est perdu pendant qu’il marchait seul dans ce désert ?

Non, ce n’est pas possible.

Quel genre d’absurdité s’est produite pour que cela m’arrive ?

Et il ne semble même pas savoir ce que sont les confins du monde.

De qui s’agit ? Cette personne mystérieuse.

Quand je lui ai dit que j’étais le sacrifice du village et que j’étais en route vers la montagne de la divinité, son visage s’est adouci et il s’est inquiété pour moi en posant des questions sur la situation du village et sur notre mode de vie, ce genre de choses.

Comme je m’y attendais, j’estime qu’il n’est pas une mauvaise personne.

Il est un Hyumain étrange.

Il s’est présenté en tant que Makoto, 17 ans, le même age que moi et il m’a escorté vers le dernier point de passage où je devais me reposer, le ‘Domaine pour Purifier le Corps’.

Comme il est mon bienfaiteur, j’ai décidé de l’appeler Makoto-sama.

Ensuite, il m’a appelé Ema-san. Je me suis sentie gênée.

C’est bon de ne pas m’appeler avec un titre honorifique mais peut-être qu’il n’a pas ce genre de coutume ?

Depuis le moment où il a commencé à m’escorter, le voyage s’est poursuivi sans heurt.

Il n’y avait pas d’attaque surprise, seulement certains monstres nous observaient.

Ils semblaient être prudents envers Makoto-sama et ne pouvaient pas s’en approcher.

Je suis vraiment contente.

Je me suis sentie soulagée que désormais je pouvais remplir mon devoir en tant que sacrifice.

L’entrée de la caverne était en vue.

“Hum, Makoto-sama. Je suis désolée mais pouvez attendre un petit peu ici ? Je dois expliquer aux personnes qui protègent cet endroit, la présence de Makoto-sama.” (Ema)

“Compris” (Makoto)

J’ai dit à Makoto-sama de m’attendre un peu et je suis entrée dans la grotte en première.

Il a docilement consenti et s’est arrêté, il me laisse partir en agitant ses mains.

“Ema-Sama, je suis content que vous soyez arrivée en toute sécurité.”

“Merci. Il y a une personne qui m’a sauvé la vie sur le chemin. Il n’y a pas de problème s’il se repose ici, n’est-ce pas ?” (Ema)

“Ooh ! On vous a sauvé ?! Je comprends. Alors, cette personne, qui est-elle ?”

“Écoutez-moi calmement. Je ne les ai encore jamais vu mais il est probablement un Hyumain.” (Ema)

“Hyumain ?!”

“Oui. Il semble qu’il soit perdu mais je ne comprends pas bien sa situation. Mais ce que je suis sûr, c’est qu’il s’est précipité quand j’étais en danger et il a vaincu un Liz en un coup. Je souhaiterais l’accueillir avant que nous nous séparions.” (Ema)

“Un Hyumain… Je n’en ai pas vu non plus mais j’ai entendu dire qu’ils sont brutaux et extrêmement avides, en plus de cela, une espèce excessivement cruelle.”

“J’ai déjà parlé avec Makoto-sama, en ce qui le concerne, il n’y a pas une telle chose. S’il vous plaît.” (Ema)

En persistant dans ma demande, ils ont accepté ce que je demandais.

Ils ont probablement écouté ma requête égoïste parce que j’étais un sacrifice.

Je dois être reconnaissant pour ceci.

Depuis l’entrée, je fais un signe de main à Makoto-sama comme un signal.

Même si je me suis intéressée à lui, tout cela est inutile.

Pour moi qui mourra bientôt.

Mais.

Ce Makoto-sama, qui est apparu soudainement, est un mystère complet. Je ne pouvais pas empêcher la curiosité qui se développait lentement en moi.

Cette nuit-là passée dans la grotte avec Makoto-sama, pour moi ça faisait tellement longtemps que je ne m’étais pas autant amusée, c’était ma meilleure nuit depuis une éternité.

J’ai aimé m’occuper d’une autre personne.

Même si c’était un invité qui venait au village, j’aimerais faire une fête pour cela.

À ce moment-là, si je devais dire qui je suis, je suis le genre qui reçoit l’hospitalité des autres. Il y avait beaucoup de fois où j’étais dans une position spéciale. Normalement, je voudrais profiter de ces moments-là plus que d’habitude.

Si je devais parler de Makoto-sama, il était vraiment intéressé par la magie que j’utilisais. Il donnait l’impression qu’il ne pouvait plus tenir en place et m’a demandé d’en apprendre plus à ce sujet.

“Ema-san. C’est la magie, n’est-ce pas ?” (Makoto)

“O-Oui. C’est une magie qui nous utilisons normalement dans notre vie quotidienne. Cependant, les Hyumains l’appellent sorcellerie.” (Ema)

J’avais entendu dire que les Hyumains l’appellent plus souvent sorcellerie que magie. J’étais un peu surpris qu’il l’appelle par ce nom.

À ce moment-là, il m’a demandé s’il pouvait aussi apprendre la magie.

Lorsque j’ai répondu ceci, “Même si je ressemble à ça, actuellement, je suis l’une des plus éminente utilisatrice de magie du village”. Ses yeux ont commencé à briller.

En fait, je suis la plus forte mais j’ai essayé d’être un peu humble.

Ensuite Makoto-sama m’a demandé de lui apprendre la magie.

Hummm…

Je ne peux pas le croire.

Tout en restant dans ce désert, sans une arme et en plus sans connaître la magie.

Eh bien, avec cette force physique, ça pourrait être possible mais…

Il a également dit qu’il n’avait pas mangé depuis 3 jours. Tout en étant réticent, il a mangé les réserves de nourriture de notre cave.

En fait, il me l’a demandé mais puisqu’il a dit qu’il ne connaît pas l’existence de la magie, avec des modestes attentes, je lui apprendrai les incantations de la magie que j’utilise comme forme de remerciement. Je lui ai expliqué un peu ce qu’était l’énergie magique.

Quand je l’ai fait, il a vraiment réussi, même si c’était de la magie basique, il a pu l’invoquer avec succès en un seul essai.

En voulant savoir à quel point cette personne était forte, j’ai sorti un item de l’entrepôt qui était capable d’identifier les niveaux et le résultat était… Il était niveau 1.

Il n’y a pas de niveau 1 aussi fort.

Je pensais qu’il était au moins un niveau 100 ou 300.

La plupart des personnes de la race des Démons, qui viennent au village, se situent autour du niveau 300.

Il est vraiment une personne mystérieuse.

Est-il un génie ?

Parmi les personnes qui excellaient dans ce domaine, ils étaient normalement difficile d’approche. Mais venant de cette personne, je ne peux rien ressentir du tout.

Finalement, après lui avoir promis que je lui donnerais les incantations que je connaissais ultérieurement, la journée arrivait à son terme.

Cette nuit-là, j’ai pris un morceau de cuir pour l’utiliser comme un papier pour écrire et j’écris comme une folle, chaque incantation que je connaissais.

Je pensais que si mes connaissances peuvent rester dans la mémoire de mon bienfaiteur, Makoto-sama, alors c’est une chose qui me rendra heureuse.

Pendant la nuit où tout le monde était déjà endormi, je suis allée dans la chambre où il était, j’ai silencieusement laissé le papier et je suis allée dormir.

Hier soir, il a vécu une vie harmonieuse en étant la seule personne différente dans ce lieu rempli d’Orques des Régions Montagneuses.

Je pouvais sentir la vigilance des guerriers et des autres.

Le jour suivant.

Je m’étais couchée tard dans la nuit et je suis allée aux quartiers des hôtes en voulant voir le visage de mon bienfaiteur.

Mais je ne l’ai pas trouvé.

Je ne voyais nulle part le visage de Makoto-sama.

Est ce qu’il dort toujours ?

Ça sera bientôt l’heure du petit-déjeuner.

Il y a encore du temps avant de partir mais si c’est seulement peu de temps, je veux parler de beaucoup de choses avec Makoto-sama.

Je suis allée vérifié à l’intérieur de la chambre où il était censé dormir, il n’était plus là.

C’est pourquoi je suis allée à l’entrée et j’ai demandé aux gardes.

“Bonjour” (Ema)

“Si c’est à propos de lui, il est parti tôt dans la matinée.”

“EEEhh ?!” (Ema)

“J’ai une lettre de lui.”

“Une lettre de Makoto-sama ?” (Ema)

Dans la lettre, que j’ai récupéré, c’était écrit dans notre langue.

Qui est-il vraiment ?

Même dans notre village, il n’y en a pas beaucoup qui peuvent écrire.

Voyons voir.

“Merci pour hier,
Cela fait longtemps que je n’ai pas dormi dans un endroit avec un toit au-dessus de la tête. La liste des incantations de magie que vous avez laissée à coté de mon oreiller, je la récupère avec gratitude.
Avoir enseigné poliment la magie à un parfait inconnu comme moi, j’en ai été vraiment ému. Pour le bien de Ema-san, qui a été si gentille avec moi, je veux faire quelque chose.
Je ne sais pas dans quelle mesure mais veuillez attendre au moins un jour avant d’aller à la montagne de la divinité. Je ferai quelque chose auprès de cette personne, Shen. Il est possible que je sois incapable de revenir ici. Si demain, Shen n’est pas à la montagne de la divinité alors veuillez retourner au village avec tout le monde. Pour avoir été avec moi au moment où je pensais de ne plus pouvoir rencontrer quelqu’un, je vous remercie vraiment.
Makoto”

Une telle chose.

Makoto-sama est certainement fort.

Mais nous parlons du Dragon Supérieur Shen, un dragon qui se trouve au sommet des dragons. C’est difficile d’espérer quelque chose.

Peu importe quel genre d’existence, si vous n’êtes pas également un Dragon supérieur ou au moins un Esprit Supérieur, il est impossible que vous puissiez la combattre en un contre un.

Pour la défier avec seulement la magie de faible rang que je t’ai enseigné.

Ça ne serait pas un combat, c’est un suicide.

Je fais les préparatifs de mon départ à la hâte.

Je ne suis pas sur si je pourrai le rattraper et pourtant si je réussis, je dois le convaincre d’abandonner.

Je ne sais pas si Shen connaît notre relation avec lui mais s’il combat Shen et qu’elle le sait, Shen pourrait décider de tous nous détruire…

J’ai commencé à penser à ce genre de choses.

J’ai déjà accepté ma mort.

C’est pourquoi je ne veux pas quelqu’un d’autre meurt pour mon bien. Si en essayant de me sauver, le village est détruit alors je ne souhaite pas le salut.

Je le comprends au point que cela me fasse mal qu’il fasse ceci par bienveillance.

Et pourtant.

Cette bienveillance est quelque chose que je dois empêcher.

Je dois me dépêcher.

J’ai annoncé que je quittais la grotte avec le minimum de préparation.

Dans ce lieu.

Makoto-sama était là.

Avec une fille que je ne connaissais pas.

Quoi ?

“Ah… Vous avez lu la lettre, n’est-ce pas ? Eh bien, voyez-vous, je suis désolé. Je suis de retour. Tadaima(NTF: Formule qu’on le dit en rentrant chez soi)” (Makoto)

Il doit avoir déduit ce que j’allais faire en observant mon visage et ma posture.

Avec le visage de quelqu’un qui allait recevoir une punition.

Makoto s’est excusé et m’a dit, “je suis retour”.

La femme Hyumaine avec une tenue étrange qui enveloppe son corps, à ma grande surprise, c’était Shen-sama !

En parlant avec Makoto-sama, il semble qu’elle soit tombée amoureuse de lui et qu’elle voyage maintenant avec lui.

Qu’est ce qui se passe ? Je ne comprends plus rien du tout.

Ce que je comprends clairement, c’est… Que tout est réglé.

Nous quittions le ‘Domaine pour Purifier le Corps’ en nous déplaçant à travers tous les points relais pour retourner au village.

Est-ce un rêve ?

La Shen, qui nous opprimait pendant toutes ces années, en réalité, n’a rien fait du tout.

En nous disant qu’elle ne faisait que dormir.

Quand j’ai demandé ce qui est arrivé aux sacrifices, Shen-sama m’a dit que c’était sûrement l’œuvre de quelqu’un qui avait usurpé son identité et nous a trompé.

Une grande femme avec des cheveux bleus.

C’est Shen-sama.

Makoto-sama n’a pas reculé devant un Dragon Suprême, en plus, il l’a mené sur un terrain favorable à la discussion, il a même fait un pacte avec elle et il semble que désormais il la domine.

Combattre un Dragon Suprême, l’attirer dans une situation favorable pour lui et ensuite former un pacte ?

Je croyais qu’il était fort mais clairement la dimension de ‘force’ était complètement différente.

En voyant Shen-sama taquiner Makoto-sama, je veux incliner ma tête à cause de l’incompréhension mais en constatant la forme de Shen-sama, je ne peux pas en douter.

Démolir son visage, lui disant de faire d’elle sa partenaire, ou, que juste un peu plus, il aurait été un steak pour dragon.

J’avais l’impression d’entendre des histoires irréalistes.

Mais en entendant Shen-sama m’expliquer en détails pendant qu’elle riait, quelque part au fond moi, j’étais déjà d’accord avec cela.

En voyant Shen-sama boire le précieux saké comme si c’était de l’eau, Makoto-sama qui, contrairement à l’époque de la grotte, mangeait la nourriture sans aucune retenue, j’avais l’impression d’être dans un rêve.

C’est la fête, la fête.

Et de plus, c’est une fête célébrant le problème qui avait été résolu.

D’imaginer que j’aurais un tel futur.

Les guerriers ivres ont ensuite demandé aux invités d’honneur Makoto-sama et Shen-sama de se mettre en avant et de rejouer le combat entre eux.

C’était une démonstration d’aptitude alors ça ne deviendrait pas un combat à mort mais l’intensité de leur représentation a été entièrement transmise à l’auditoire. Il semble que Makoto s’amusait.

Cette fois-ci, c’était les filles qui ont fait une demande mais à la place d’un combat, elles ont proposé une danse.

Makoto-sama recevait un accueil chaleureux par mon père, il avait un visage qui ne cachait pas sa joie.

C’était la meilleure nuit de toute ma vie.

Je pensais cela, mais le lendemain, ils ont une refait une nuit encore au-delà celle-ci. Je n’y arrive pas à le croire.

Lorsque que Makoto-sama a quitté son siège, la fête s’estompe mais l’enthousiasme demeure.

À ce rythme, ça va durer jusqu’au matin.

Pas de doute.

Avec le cœur joyeux, j’ai regardé les alentours et dans un endroit un peu reculé, j’ai vu Shen-sama et mon père qui discutait entre eux et j’ai décidé de me rapprocher.

De quoi parlent-ils ?

“C’est ainsi. Que tu le dises à tout le monde ou non, je te laisse le choix.” (Shen)

“Je vois. Alors ça signifie que Makoto-sama avait pris aussi en compte le ressentiment des filles sacrifiées.”

?!

Qu’est-ce qu’il a dit ?!

Vengeance ? Mais Shen-sama avait dit qu’elle ne savait pas qui était celui qui avait usurpé son nom.

Qu’est-ce que cela veut dire ?

“Le grand maître ne prend pas la peine de dire ce genre de choses.” (Shen)

“Je vous remercie. Permettez-moi encore une fois d’exprimer ma gratitude.”

“Ceci n’est pas nécessaire. Cependant, j’ai une suggestion.” (Shen)

“Qu’est que cela pourrait être ?”

“Le désert est dangereux. Il y a quelques endroits fertiles mais ils ont déjà été détruits par des combats.” (Shen)

“C’est vrai. Dans le passé, nous avons également combattu pour ces terres fertiles et nous avons perdu nos forces. En étant forcé de protéger les terres que nous avons obtenues, les jours de combats contre d’autres tribus continueront indéfiniment. En jugeant que cela était inutile, nous avons décidé de créer un village ici.”

“C’est peut-être un choix judicieux. Bon, tu vois. Ne voulez-vous pas vivre sur une terre fertile ?” (Shen)

“Est ce que vous nous dites de combattre à nouveau ?”

“Non. Quand j’ai fait un pacte avec mon seigneur, j’ai trouvé par coïncidence une bonne parcelle de terre. Il n’y a pas de personne vivant dans ce lieu et sans notre permission, c’est impossible d’y entrer. La verdure est abondante et c’est un endroit qui à l’air facile d’y vivre. Qu’en dis-tu ?” (Shen)

“Est ce que Shen-sama nous invite sur ses terres sacrées ?”

Une terre fertile ?

Un endroit sécurisé ?

Une terre sacrée ?

Il n’y avait aucun signe de ressentiment mais je ne pouvais m’empêcher de m’intéresser à ce dont ils parlaient.

“L’appeler une terre sacrée me donne la chair de poule. Asora Akuja. Oh eh bien, l’appellation n’a pas d’importance. À partir de maintenant, vous recevrez la protection de mon maître et tant que vous vous dévouerez à lui, je vous fournirai une terre fertile pour y vivre. C’est ainsi.” (Shen)

“Mais malgré cela, nous ne savons pas la quantité de terre et sa localisation.”

Père semble être perdu.

C’est vrai que ça le troublerait de dire soudainement que le village va être abandonné.

Mais une terre qui est protégé par Makoto-sama et Shen-sama.

Ceci doit être un endroit incroyable.

“Bon, tu marques un point. Alors, étant le chef, je te laisserai le voir une fois, viens.” (Shen)

Comme attendu de Shen-sama, elle est rapide, Père et Shen-sama ont été enveloppés par une brume épaisse et ont disparu.

Cela veut-il dire qu’ils sont partis vers cette terre ?

De devoir entrer ainsi. Ceci serait certainement un lieu sûr.

J’entends le bruit d’un grincement de dent.

C’était moi.

Un sentiment exaltant et réconfortant.

Le sentiment a lentement commencé à grandir en moi.

En suivant Makoto-sama et en le servant, on obtiendrait une terre fertile et une façon de vivre sans danger.

Comment le dire… C’était alléchant.

C’est vrai que je ne connais toujours pas beaucoup de chose de Makoto-sama mais il n’est définitivement pas une mauvaise personne.

Une terre fertile, ce pourrait-il qu’avec ce genre de terre, les graines puissent pousser avec un peu de labeur ?

Si c’était dans le désert, sans aucun doute, tout le monde se battrait pour cette terre avec des yeux injectés de sang.

Ce genre de lieu où nous pourrions vivre en servant le Dragon Suprême Shen-sama et Makoto-sama.

La proposition de Shen-sama semblait incroyablement attrayante.

Je dois convaincre mon père de les rejoindre lorsque qu’il reviendra.

Ces deux-là sont revenus pendant que je renforçais silencieusement ma résolution.

Père semblait étrange.

Mais je dois le convaincre.

Sans y penser, j’ai commencé à marcher jusqu’à l’endroit où ses deux-là étaient et ensuite, je me suis arrêtée.

“Pèr…“ (Ema)

“Shen-sama. Je ferai en sorte de convaincre tout le monde ce soir. S’il vous plaît, veuillez nous laisser vivre sur cette terre !”

“Euhhhh ?” (Ema)

“Hein, Ema ?”

Je ne pouvais pas sentir l’hésitation qu’il avait eu il y a quelque instant. Les paroles de père, qui demande la migration du village, m’ont coupé dans mon élan.

“Il semble que ta fille approuve aussi. Pouvez-vous nous assurer votre loyauté à Misumi-sama ?” (Shen)

“Il est le bienfaiteur de ma fille. À partir de maintenant, il est le bienfaiteur de notre tribu. Veuillez nous laisser le servir !”

“Ma vie a été sauvée par lui. Le rembourser est normal.” (Ema)

“Bien. Laissez-moi convaincre le maître demain, ce soir, vous devriez mettre au pas les contestataires.” (Shen)

“Oui !” (Ema)

“Compris !”

Le jour suivant.

Il n’a pas fallu longtemps pour accepter la migration.

Nous avons décidé de vivre une nouvelle vie sur cette terre que Makoto-sama et Shen-sama gouvernent.

Se demandant à quel point la terre était généreuse, tout le monde regardait père avec ferveur.

J’étais impatiente de vivre cette future vie quotidienne.

<>
Traduit par la team : Nyan-Team