Flux RSS

Ubau Mono Ubawareru Mono

Traduit par la team : Blastaf
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 7 Chapitre 176 – En quête d'attention


Est du Royaume Sans Nom.

Sur les quais de l’île, dans un lieu tranquille, Russ et Yu se tenaient là. Il s’agissait d’un port fabriqué en un jour à l’aide de pierres, arbres et rochers. Le paysage de bord de mer était magnifique, et les roches naturelles servant de matériaux de construction s’accordaient parfaitement avec l’environnement.

« Wow ! Une énorme flaque d’eau ! »

« Hey, c’est le Roi. »

« C’est ça l’océan ? »

« Ne me suivez pas ! »

Impica, voyant la mer pour la première fois, admirait le paysage entre les jambes séparées de Yu. Les autres enfants se tenaient en file indienne derrière elle, leurs nez bougeant et reniflant l’air marin tandis que la brise caressait leurs corps.

Toutefois, il y avait quelque chose d’étrange au bord de la mer. Une large quantité de poissons encore vivants jaillissait de l’eau au fil des vagues. La cause de cette situation anormale était un monstre. Son apparence était similaire à celle d’un serpent, à l’exception qu’il portait une carapace sur son dos. Cette même carapace mesurait environ 10 mètres de longueur, et au total, tête et queue comprise, le monstre mesurait 30 mètres de longueur. En termes de taille, le monstre était similaire à Shiro. Il s’agissait d’un [Dragon Marin].

« Odono-sama, il a l’air blessé… non ? »

« On dirait bien. Sa carapace est abimée. »

Ce Dragon Marin était gigantesque ; il donnait une forte impression en nageant sur le littoral. Il se déplaçait comme s’il poursuivait quelque chose, s’avançant de plus en plus en direction de la plage. Lorsque les vagues causées par le Dragon Marin atteignaient la rive, de larges quantités de poissons étaient projetées dans les airs.

« Mon Roi, nous avons de la chance, nous ne voyons pas autant de poissons tous les jours. Est-ce que je peux aller en récupérer ? »

Plusieurs enfants demandèrent à Yu d’aller récolter quelques poissons, les joues rouges. Toutefois, cela ne dura pas longtemps. Les enfants ayant suivis Yu furent bloqués par la main de celui-ci.

« Vous êtes encore trop jeunes, ne vous approchez pas. »

« Non, j’ai envie de venir avec vous. Je ferais attention. »

« Namari, je vais ériger une [Barrière]. Garde les enfants à l’intérieur s’il-te-plait. »

Le corps de Namari trembla lorsqu’il entendit les mots de Yu. Lui aussi voulait suivre Yu.

« Je m’en occupe. »

Ainsi, Namari resta sur le côté avec les enfants et l’homme-ours.

Impica et les autres enfants, excités après avoir vu la mer pour la première fois, essayèrent de suivre Yu, mais furent attrapés par le cou par l’homme-ours, qui les obligea à rester à ses côtés.

« Wow~ il est énorme. Est-ce qu’il mesure la même taille que Shiro ? » (Nina)

« …Les Dragons Marins vivent habituellement dans les profondeurs. Il est rare d’en voir aussi près des côtes. » (Lena)

« Goshujin-sama, je devrais vérifier moi-même s’il est dangereux. » (Marifa)

Lorsque Yu s’avança, le Dragon Marin le vit et s’approcha de lui à grande vitesse en poussant de petits cris.

Normalement, un Dragon Marin pouvait se déplacer sans causer le moindre remous, mais puisque celui-ci paraissait excité, de larges vagues se formèrent et s’abattirent sur Yu.

Yu, Lena et Russ reculèrent immédiatement et entrèrent dans la [Barrière]. Nina et Marifa, restées derrière, furent trempées en un instant.

« Ugh… c’est horrible~ Yu, je suis complètement trempée. » (Nina)

« Lena, comment as-tu réussi à réagir aussi rapidement. » (Marifa)

« …C’était dangereux. » (Lena)

« Kuhahaha, c’est tout ce dont vous êtes capables ? » (Russ)

« Devrais-je te renvoyer d’où tu viens, c’est-à-dire dans le sol, saleté de mort-vivant ? » (Marifa)

Marifa et Russ se foudroyèrent du regard, mais Yu les ignora, comme s’il s’agissait d’une scène habituelle.

Yu regarda plutôt le Dragon Marin, qui lui aussi regardait dans sa direction.

« On se connait n’est-ce pas ? »

« Kyuun… »

Le Dragon Marin laissa échapper un petit cri en léchant la joue de Yu. Puis, il pencha la tête sur le côté, come pour dire ‘’Je ne sais pas, je ne comprends pas vraiment ton langage.’’

Le dialogue de sourd entre Yu et le Dragon Marin risquait de ne les mener nulle part s’il continuait.

« Toi, tu comptes te servir de ça pour me rendre la pareille ? »

Tout à coup, Momo jeta un coup d’œil dehors en soulevant le casque de Yu. Encore à moitié endormie, elle vit le monstre mesurant la même taille que Shiro. En regardant plus en détail son visage, elle se rendit rapidement compte qu’il s’agissait de l’enfant du Dragon Marin sauvé par Yu. Après cette découverte, elle retourna dormir sous le casque de Yu.

« Tu veux me remercier en m’offrant ces poissons ? »

« Kyun kyun ! »

« D’accord. Puisque tu comprends, ne reviens plus par ici. »

« Kyun… »

Yu tria les poissons sur la rive, et récupéra tous ceux qui étaient comestibles.

« Hey, Agafon ! Tu peux t’avancer et collecter les poissons. »

« Hoo ! »

Un jeune adolescent cria en entendant Yu appeler son nom. Sa réponse était si forte, que plusieurs enfants se couvrirent les oreilles, et il fut obligé de s’excuser.

Ce jour-là, les habitants du Royaume Sans Nom purent goûter pour la première fois aux délicieux poissons marins.

 

Château de Yu, à l’intérieur de la chambre de Yu.

Sur le bureau trônaient plusieurs planches en pierre achetées dans des guildes d’aventuriers et appelées [Tablettes]. Celles-ci étaient au nombre de sept et empilées les unes sur les autres, et lorsque Yu termina de lire l’une d’entre elles, il la posa à côté de la pile.

« Maitre, n’avez pas placé cette tablette avec les autres. Est-elle différente ? »

Russ avait attendu que Yu termine de lire pour parler.

« Y-a-t-il quelque chose de différent en elles ? »

« Cette tablette a été fabriquée par eux, et ces 5 autres par le Royaume Houdon, la République de Seth, Hameln, l’Empire Daelim et Jadarc. Enfin, celle-ci n’appartient à aucun groupe. »

« A mes yeux, elles ont l’air d’être du même matériau. »

« En vérité, elles sont bien différentes. Il est impossible de le voir en comparant seulement les matériaux utilisés. Je ne pensais pas que comme Nina et Namari, tu ne parviendrais pas à les différencier malgré tes compétences… »

« Je ne suis pas comme Namari ! »

Russ interrompit Yu mais lorsque leurs regards se croisèrent, Russ détourna immédiatement les yeux.

« Tu découvriras ce qui est différent après avoir utilisé ta compétence [Chercheur de Vérité]. Je possède une compétence similaire à la tienne, alors je me demande si tu peux voir les choses comme je les vois. »

« ……….Oui. Mais je n’avais pas la moindre intention de vous trahir, Maitre. Croyez-moi. »

« Tu mens très mal. »

Russ parut déprimé, mais il était incapable de demander à Yu ce qu’il voulait dire par là.

Yu décida d’écouter tranquillement Russ.

« Pendant combien de temps comptez-vous encore les laisser faire ? » (Russ)

« Pardon ? » (Yu)

« Comptez-vous laisser faire ce pays ? » (Russ)

« Je suis actuellement en train d’enquêter. » (Yu)

Russ ne parut pas satisfait par la réponse de Yu.

« Vous devriez pertinemment le savoir, Maitre. Quel pays complote contre vous… et est responsable de cette chose. » (Russ)

« Cette chose ? » (Yu)

Même si Yu savait de quoi Russ voulait parler, ce dernier lui expliqua.

« Ne voulez-vous pas résoudre la malédiction ? » (Russ)

« Ce n’est pas une malédiction. » (Yu)

« C’est une anormalité. Pendant combien de temps comptez-vous garder cet état ? » (Russ)

Yu savait pertinemment ce que voulait dire Russ.

« Stella Fodd était une femme autrefois connue sous le nom de [Sorcière de l’œil Maléfique]. Elle était l’une des deux saintes possédant le même sang que Dole Fodd. Quant à moi, je ne sais toujours pas ce qu’ils ont fait pour me donner un tel corps. Mais ce qui est évident, c’est que le Royaume Saint Jadarc complote contre vous. Pourquoi ne détruisons-nous pas ce pays ? Je peux le faire si vous m’en donnez la permission. »

Russ se mit à genoux devant Yu.

« Est-ce une mauvaise chose d’être dans cet état de ■■■ ? » (Yu)

« Je ne sais pas. » (Russ)

« Ne t’inquiètes pas, je respecterai la promesse que je t’ai fait. » (Yu)

« Maitre, je sais que vous êtes du même avis que moi. Je me méfie simplement de ces humains emplis de malice. J’ai peur qu’un jour, vous ressentiez la même chose que Marifa. » (Russ)

« Tu penses que la situation peut tout à coup s’inverser ? Bien, dans ce cas… laisse-moi faire ? » (Yu)

Russ ne comprit pas ce que voulait dire Yu, mais n’en estimait pas le besoin. Il se contenta de répéter ses paroles.

 

« Goshujin, ces insectes sont beaucoup trop fragiles. »

S’exclama Marifa.

« Je sais… mais je suis surpris par ton 3ème job. De nombreuses autres professions améliorent ton [Maitre des Insectes], et pourtant, tu as prit autre chose en rapport avec les plantes. Es-tu jalouse parce que je remercie souvent Hisui ? » (Yu)

Marifa réfléchit avant de répondre. Elle savait elle-même qu’elle n’avait pas choisi ce job pour une raison aussi ridicule.

« Goshujin surestime les insectes. »

 

Il existait plusieurs entrées pour pénétrer dans la montagne, et l’une d’elles était connectée au pied de celle-ci, où vivaient les fées. L’eau du lac y était claire, les fleurs y poussaient abondamment, et l’endroit n’avait pas à rougir face aux jardins célèbres des autres royaumes.

Le centre de la forêt était le lieu de résidence des fées. Celles-ci étaient couchées sur le dos, le ventre et la tête des Loups Noirs entrainés par Marifa.

Naturellement, Hisui dormait aux côtés des fées.

« Hisui-san ! »

« Ha ha, Marifa-san, qu’y a-t-il ? »

« Goshujin m’a remercié. Il a dit être étonné que je pense autant au développement du Royaume Sans Nom. Yu m’a remercié, que dois-je faire ? Que dois-je faire ? »

A travers ses mots, il était facile de voir à quel point Marifa était heureuse.

 

« Oui, et tout ça c’est grâce à toi, Hisui. C’est grâce à toi qu’il m’a remercié. Je dois donc te remercier à mon tour. »

« C’est Yu-san qui t’a remercié, je n’ai fait que… eh ! »

Tout à coup, Marifa attrapa la main de Hisui, et posa timidement son autre main sur sa joue. Marifa souriait joyeusement, mais aux yeux d’Hisui, elle ressemblait à une bête féroce.

« Hisui-san, j’ai choisi [Spiritualiste] comme 3ème job. »

« Eh, [Spiritualiste] ? »

« Oui, il s’agit d’un job me permettant de contrôler les plantes. Grâce à ça, je vais pouvoir t’aider. Qu’en penses-tu, Hisui-san ? »

« Wow… wow ! Je suis tellement heureuse ! A l’avenir, travaillons ensemble ! »

« Dans ce cas, penses-tu que nous puissions devenir amies ? »

Hisui ne put qu’hocher la tête et sourire pour répondre à la question de Marifa.

 

Le jour suivant, sur la côte est.

« Ne reviens pas. »

Devant Yu et Agafon se tenait le dragon Marin de la veille. Lorsque celui-ci vit Yu, il gigota joyeusement.

 

Ainsi, le Dragon Marin revint le jour suivant, puis le jour d’après, et Yu abandonna l’idée de le persuader de partir.

« Ton nom est maintenant Aoda, tu m’entends ? »

« Kuang ! »

Le dragon acquiesça joyeusement.

« Oh non ! »

« Ao ! »

« Aoda est un bon nom ! Haha, super ! »

« Mon Roi, Ao-chan est très puissant. »

 

Ao, ayant placé Yu et les enfants sur son dos, nageait à la surface de l’eau. Mais une silhouette observait la scène depuis la plage. Celle-ci essayait de se cacher derrière un arbre, mais son large corps dépassant 30 mètres n’était absolument pas caché. Il s’agissait de Shiro.

« Pi…. »

Il s’agissait d’un triste cri.

 

Le jour suivant, Hisui se tenait aux côtés de Shiro, derrière l’arbre.

« Yu… j’ai envie de jouer moi aussi. Je suis tellement jalouse d’Ao. »

 

Et le jour d’après,

« Pi… »

« Yu… »

« Joue aussi avec nous ! »

Shiro était là, Hisui était là, et les fées étaient là elles aussi.

<>
Traduit par la team : Blastaf