Flux RSS

World Defying Dan God

Traduit par la team : SikGirl
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 21 – Les armes divines de l'empire céleste

Traduit par IFryzee


La femme d’âge mûr s’avançait doucement en direction de Chen Xiang. A chaque petit pas qu’elle faisait, la pression Chen Xiang qui descendait, augmentait considérablement. Bien qu’il ait été perplexe par sa beauté, ce sentiment fut balayé. Une sueur froide émergea de sa peau et de ses membres devenus faibles alors que son corps devint raide. C’était comme s’il avait perdu toute sa force et qu’il était incapable de se mouvoir. Quand les yeux de la femme qui ressemblaient à un phœnix se posèrent sur lui, Chen Xiang avait l’impression d’être mis à nu devant elle. C’était comme si elle pouvait voir à travers lui ; son cœur, ses désirs… ses capacités.

Chen Xiang prit rapidement conscience que c’était une femme puissante et intelligente. Il sentit qu’il avait besoin d’agir rapidement, alors il se calma et pratiqua l'[Exercice Divin Tai Chi] et recouvrit rapidement son aura, le dissimulant dans ses Veines Divines Yin et Yang. Il voulait adhérer aux ordres de Su Meiyao et Bai Youyou et s’assurer que personne ne découvre quoi que ce soit sur ce qu’il possédait ou ce qu’il pouvait faire. Bien que cela ait pris un moment pour le décrire, tout s’était passé en un instant.

Alors qu’elles entrèrent toutes les deux dans la pièce où se trouvait Chen Xiang, les yeux de phœnix de la femme se plissèrent, et une trace de surprise brilla à travers ses yeux. En entrant, elle remarqua que Chen Xiang était calme et la regardait comme il regarderait n’importe quelle autre femme. La femme aux yeux de phœnix avait toujours été consciente de sa propre beauté et de sa grâce. Elle savait que le pouvoir qu’elle exsudait, accentuait sa beauté et vice versa. Elle en était même confiante et fière. N’importe quel adolescent vigoureux et en bonne santé serait instantanément piégé et épris de son charme et de son attrait, ou au moins, il serait affecté par sa présence. Cependant, après avoir vu Chen Xiang, un bourgeon d’incertitude sur sa propre beauté fut planté profondément dans son cœur.

« Xianxian, ton fiancé ici présent est vraiment compétent. Beaucoup plus que ce salaud de génie de la Famille Yao ! » La voix de la femme d’âge mûr était douce. C’était un majestueux ton impérieux. Il était évident que cette femme avait l’habitude de donner des ordres et attendait clairement que ses ordres soient suivis.

Chen Xiang ne perdit pas de temps, il fit instantanément le salut du Kung Fu et dit « le junior Chen Xiang salut l’aînée… Puis-je demander si cette aînée est le maître de Xue Xianxian ? »

La femme sourit pour répondre. Il devint incapable de répondre à ce sourire charmant, quelque chose qui pouvait saisir l’âme de tout homme. Chen Xiang réalisa rapidement qu’il était devenu troublé, mais après avoir vu et rencontré différents genres de personnes, il pouvait à peine garder son esprit calme. Chen Xiang fut aussi surpris par son pouvoir de maîtrise de soi.

« Oui, tu peux être rassuré et me laisser ta petite femme ! » la voix de la femme était douce. Contrairement à précédemment, le ton impérieux avait disparu, laissant place à la tendresse. Xue Xianxian soupira de soulagement. Elle s’inquiétait de la façon dont son maître et son fiancé s’estimeraient l’un l’autre. Cependant, elle savait qu’elle et Chen Xiang seraient bientôt séparés, une tristesse écrasante et amère pénétra son cœur. Mordant ses lèvres de désarroi, Xue Xianxian sortit un ensemble d’herbes et les tendit à Chen Xiang.

« Je dois partir avec mon maître, mais tu dois rapidement venir me trouver ! ͏» murmura Xue Xianxian en s’inclinant.

Chen Xiang ne pensait pas que le temps passé avec elle serait si court. Son cœur était aussi rempli de consternation. Il prit le visage de sa future femme et dit « Sois heureuse, nous serons définitivement ensemble, je te retrouverai. »

Le maître de Xue Xianxian toussota pour attirer l’attention de Chen Xiang « Gamin, tu ferais mieux d’avoir une force au-dessus du 9ème niveau du Domaine Martial Mortel avant de partir chercher ces sectes d’arts martiaux. Tu dis vouloir retrouver Xianxian ? Alors, tu dois d’abord commencer à me chercher. Après tout, obtenir une information sur moi ne sera pas chose aisée. Une fois que c’est fait et que tu parviens à me trouver, tu pourras la revoir. »

La femme se tourna ensuite vers Xue Xianxian « Petite fille, allons-y. Ce gamin est plus compétent que tu ne peux l’imaginer, ne t’inquiète pas pour lui, c’est une perte d’énergie. »

Avant que la femme ne parte, Chen Xiang et Xue Xianxian s’embrassèrent. La femme aux yeux de phœnix emmena Xue Xianxian. Chen Xiang les regarda survoler le ciel alors qu’elles volaient à l’horizon, disparaissant en une seconde.

Après être sûr que la femme d’âge mûr soit partie, Chen Xiang grogna « Humph ! Prétendre être profonde et mystérieuse. Sans me donner d’information sur elle et avoir le culot de me dire d’aller la retrouver !? Bordel ! Dis-moi au moins ton nom ! »

« Cette femme est très forte. Elle est connue comme étant l’Impératrice de l’Arme Divine de l’Empire Céleste. Aussi connue pour avoir entre ses mains l’Arme Divine de l’Oiseau Vermillon, une des Armes Divines des Quatre Bêtes. Ta petite femme a eu l’heureuse chance d’être son apprentie. » dit Su Meiyao

L’Arme Divine de l’Empire Céleste ? Chen Xiang n’avait jamais entendu parler d’eux. Quand il était sur le point d’en demander davantage, Bai Youyou l’interrompit « Cette femme est très compétente et a un pouvoir semblable au notre. Elle est, après tout, un des doyens des huit principales Sectes Vertueuses dans le Continent Chenwu. C’était à prévoir. Cependant, je ne pensais pas qu’elle viendrait ici pour accepter une apprentie. »

Chen Xiang se rappela de ce que Su Meiyao et Bai Youyou avaient auparavant mentionné sur Le Continent Chenwu. C’était un des innombrables et vastes pays du Monde Martial Mortel. A l’intérieur, il y avait huit Sectes Vertueuses, chacune possédant son propre doyen qui gouvernait la région qu’ils occupaient.

Ces sectes étaient au sommet de la force et étaient les piliers du Domaine Martial Mortel.

« L’Arme Divine de l’Empire Céleste était originellement juste une secte singulière mais plus tard, elle s’est développée en nation en s’appuyant sur leurs habiletés à raffiner des armes redoutables ! Cette femme à l’instant, était leur impératrice. » dit Su Meiyao.

Chen Xiang était content d’apprendre que le maître de Xue Xianxian était une puissante personnalité. Il se sentait plus à l’aise. Bien qu’il se sentait un peu perdu après que Xue Xianxian soit partie, il s’était convaincu que c’était le meilleur pour elle. Prenant les six assortiments d’herbe que Xue Xianxian lui avait donnés, il continua de raffiner plus de ‘Pilule du Baptême des Os’.

Trois jours passèrent.

A ce moment-là, Chen Xiang avait réussi à raffiner la ‘Pilule du Baptême des Os’ quatre fois en échouant seulement une fois. Il était satisfait des résultats globaux, et aujourd’hui, était le début du banquet du Patriarche de la Famille Chen. De nombreuses familles avaient été invitées et chacune avait envoyé quelqu’un pour les représenter. Chaque participant attendait impatiemment la compétition entre Chen Xiang et Yao Tianhua.

Le banquet de la Famille Chen avait réuni de nombreuses familles différentes. Ces personnes n’étaient pas venues pour la nourriture, mais pour le défi ! L’esprit de compétition parmi les membres juniors étaient à un point en ébullition d’excitation !

Le banquet se tenait dans un vaste terrain la nuit. Beaucoup d’invités étaient impatients, certains sirotaient le vin pendant que d’autres commandaient le menu. Toute la salle à manger était magnifique et animée.

Certains des Patriarches appartenant à diverses familles étaient venus, mais la plupart n’était pas venue à cause de leur relation terriblement mauvaise avec la Famille Chen. Ils avaient plutôt envoyé des représentants à leur place. Seuls les Patriarches qui étaient toujours en bonne relation avec la Famille Chen y assistaient.

A l’intérieur du vaste terrain de la villa de la Famille Chen, de nombreux membres des générations juniors de diverses familles d’arts martiaux de l’Empire Martial Sud avaient été réunis. Bien que ces combats entre eux allaient être formidables et intenses, la majorité de l’attention de la foule se portait sur un combat spécifique, celui entre Chen Xiang et Yao Tianhua.

La nouvelle que Chen Xiang raffinait la ‘Pilule du Baptême des Os’ s’était répandue. De plus, ce soir, c’était la date de la compétition d’alchimie avec Yao Tianhua. Après avoir pris connaissance des compétences des deux participants, il y avait une énorme cagnotte de paris qui avait encore plus augmenté l’attention portée sur cette compétition.

Quand le banquet fut tenu pendant près de la moitié de la nuit, un des invités ne pouvait rester assis et cria « Patriarche Chen ! A quelle heure la compétition d’alchimie entre votre fils et la Famille Yao débutera-t-elle ? Nous avons tous patiemment attendus pendant longtemps. A la fin de la journée, la compétition entre ces deux-là est plus intéressante que tout autre chose ce soir ! »

« Initialement, j’avais prévu de commencer par les concours d’arts martiaux pour augmenter l’enthousiasme et l’humeur de tout le monde. Cependant, voyant que tout monde a attendu si longtemps, commençons maintenant ! Laissons ces deux jeunes hommes commencer leur défi ! » la voix de Chen Tianhu retentit dans tout le terrain et tous devinrent silencieux.

Au milieu de la cour, une grande scène surélevée fut construite par des vieux hommes. Quand la scène était presque finie, Chen Xiang arriva.

Il portait des collants noirs, un simple vêtement pour un déplacement souple. Cependant, par rapport à Chen Xiang, Yao Tianhua attirait tout simplement l’attention. Son vêtement de luxe brillait d’une aura d’or avec une épée gainée à sa hanche, la poignée étincelante ornée de gemmes. Yao Tianhua ressemblait à un fils des cieux. Sa posture, son vêtement et son comportement étaient tous imprégnés d’arrogance. Même l’expression sur son visage était arrogante et rendait de nombreuses personnes mal à l’aise, voire même malheureuses.

« Yao Tianhua, tu aimes nos enjeux actuels ? Pourquoi ne pas les augmenter pour une aussi grande compétition ! » dit Chen Xiang nonchalamment.

« Peu importe ce qu’est ton pari, ma Famille Yao peut se permettre de faire de même. » dit Yao Tianhua, sa voix monocorde et froide.

« Hahaha, je parie en mon nom, pas sur toute la Famille Chen ! Je ne m’attendais pas à ce qu’un jeune et digne alchimiste compterait sur toute sa famille juste pour égaler mon pari. » dit Chen Xiang avec un sourire.

L’expression faciale de Yao Tianhua était crispée. Il savait que sans le support de sa famille, il ne pourrait parier quelque chose de même valeur que l’Herbe Spirituelle de Sang’ âgée de mille ans.

« Jeune maître de la Famille Chen, je t’en prie, ne dis pas de connerie. Tianhua représente toute la Famille Yao dans cette compétition, alors ce n’est pas rien d’avoir leur support. Tu es toi, il est lui. » dit instantanément un vieil homme, avec un ton impatient. Il était un Aîné de la Famille Yao qui était venu avec Yao Tianhua.

<>
Traduit par la team : SikGirl