Flux RSS

World Defying Dan God

Traduit par la team : SikGirl
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 67 – Esprit martial

Traduit par IFryzee


Chen Xiang mit le feu aux corps de Song Nanming et des autres. Bien que le feu soit suffisant pour les réduire en cendres, il restait deux grandes bandes de lumière de deux Chi. Cela surprit Chen Xiang. (NDT : 1 Chi équivaut à environ 33 centimètres)

« C’est quoi ça ? » demanda Chen Xiang à Bai Youyou et Su Meiyao, dubitatif.

Su Meiyao et Bai Youyou, qui portaient toutes les deux des capuchons noirs, sortirent de l’anneau de stockage. Elles portaient ces vêtements afin que personne ne voit leur apparence.

« N’est-ce pas un Esprit Martial ? » une touche de surprise put être entendue dans la voix froide de Bai Youyou.

Su Meiyao se baissa et le toucha avec sa tête, et dit avec confiance « Oui, ce sont des Esprits Martiaux ! »

« C’est quoi un ‘Esprit Martial’ ? » Chen Xiang n’en avait jamais entendu parler.

« Cette chose a une propriété unique, sa spécificité est incertaine. Il est issu du Vrai Qi, façonné par les cieux et la terre. Si c’est un esprit martial de glace et qu’il fusionne avec ton bras, même le Vrai Qi de feu, après être passé au travers de l’esprit martial, deviendra un Vrai Qi de glace. » dit Su Meiyao.

Chen Xiang était surpris. « Alors tu veux dire que si quelqu’un, qui est incapable de libérer du Vrai Qi de feu, intègre dans son bras un Esprit Martial de feu, ils pourront utiliser le Vrai Qi de feu ? »

Bai Youyou dit « En effet. Donc chaque Esprit Martial est très coûteux et c’est pourquoi nous sommes dans l’incapacité de dire quel attribut cet Esprit Martial possède. »

C’était la première fois que Chen Xiang entendait parler de ce trésor extrêmement précieux, ce qui montrait sa rareté. Mais alors pourquoi Song Nanming en possédait-il un ?

« Pour toi, posséder un Esprit Martial n’a aucune importance puisque tu peux utiliser les cinq éléments du Vrai Qi, mais tu devrais le garder pour le vendre plus tard. Tu pourras l’échanger contre beaucoup de bonnes ressources. » Su Meiyao sortit une petite fiole de jade et utilisa l'[Exercice Divin Tai Chi], et aspira l’Esprit Martial.

Chen Xiang vola en direction de la Montagne Freewind*. Tuer Song Nanming lui avait non seulement permis de mettre la main sur l'[Exercice Divin d’Extermination de Dragon], mais aussi un Esprit Martial. La récolte avait été grande. (NDT : Montagne Libre-Vent)

En utilisant son Sens Divin, Chen Xiang demanda à Su Meiyao « Sœur Meiyao, tu peux m’en dire plus sur ces Esprits Martiaux ? Ça m’est vraiment inutile ? »

Su Meiyao répondit depuis l’anneau « Bien sûr que non, il existe différents genres d’Esprits Martiaux. En plus d’y avoir des Esprits Martiaux d’élément primaire, il y a aussi les Esprits Martiaux de Bête qui viennent des bêtes démoniaques, qui sont tout aussi rares. Celui qui te serait le plus utile serait l’Esprit Martial de Feu ! Il peut changer la nature même des flammes, leur permettant d’avoir une large variété de propriétés, ce qui est très utile aux alchimistes. »

« Cependant, les Esprits de Feu sont très rares. Je sais seulement que mon maître en possède un et je n’ai jamais vu quelqu’un d’autre en avoir un, j’ai seulement entendu des rumeurs stipulant que plusieurs artistes puissants en ont. »

Chen Xiang était choqué. Il avait entendu de la bouche de Su Meiyao que ceux qui possèdent l’Esprit Martial de Feu faisaient partie des experts extrêmement puissants !

La Montagne Freewind, bien qu’elle ne soit pas d’une altitude élevée, elle n’en restait pas moins haute. Au sommet, de nombreuses maisons avaient été construites, et un hall de Palais majestueux se trouvait au sommet. Chen Xiang ne s’attendait pas à ce qu’un tel endroit soit le repaire de la majeure partie des forces malfaisantes.

Chen Xiang admirait son père, lequel, avec seulement le niveau de cultivation au 8ème niveau du Domaine Martial Mortel, avait osé se rendre seul dans un telle organisation et tué de nombreux membres importants.

A cause de l’arrivée de Chen Tianhu, de nombreuses personnes patrouillaient au pied de la montagne. Cette Montagne Freewind était beaucoup plus sécurisée qu’habituellement, mais ça n’avait aucune importance pour Chen Xiang. Son père s’était déjà chargé de nombreux membres de haut niveau, alors il pouvait être plus détendu.

Chen Xiang savait déjà que le Gang Jiudu était très formidable et qu’ils utilisaient toutes sortes d’armes fourbes enduites de poison. Mais du moment qu’il prenait ses précautions en les combattant, il n’avait rien à craindre de ce Gang Jiudu.

Tout à l’heure, Chen Xiang avait été attaqué de toutes les directions par des armes fourbes. Mais aucune d’entre-elles lui avait posé problème, ces armes n’étaient aucunement efficaces quand on parlait de Chen Xiang.

Un membre du Gang Jiudu vit Chen Xiang sortir de la forêt. Il dégaina immédiatement l’épée de son fourreau, criant « Qui va là !? »

« Je suis Chen Xiang ! »

Lorsque les membres du Gang Jiudu virent qu’un Qi Meurtrier oppressif avait jailli lorsque ce bel adolescent parla, ils ne purent s’empêcher de se mettre en alerte. Il ne faisait aucun doute que cet adolescent était le Chen Xiang des rumeurs !

Les yeux de Chen Xiang, contenant un immense Qi Meurtrier, balayèrent le groupe. Soudain, ces membres du Gang Jiudu balancèrent en avant leurs deux bras rapidement, et de nombreuses aiguilles en fer de diverses tailles sortirent de leurs mains. Sous la lumière du soleil, ils brillaient tous d’une aura froide intermittente.

Comme Chen Xiang s’y attendait, la plupart des membres du Gang Jiudu utilisait des armes fourbes. Si c’était un artiste martial ordinaire, il lui aurait été difficile de se défendre contre ces attaques et se ferait facilement tuer par eux.

Mais pour Chen Xiang, ils n’étaient même pas dignes d’être considérés comme une menace. Ses sourcils se levèrent légèrement et une Aura de Qi intense jaillit de son corps, formant un bouclier qui entourait sa silhouette. Les aiguilles de fer furent stoppées dans leur élan par le bouclier.

En regardant les aiguilles de fer aiguisée, Chen Xiang sourit froidement et émit un Sens Divin puissant. Il contrôla ces innombrables aiguilles, les fit tourner sur elles-mêmes pour les pointer sur les membres du Gang Jiudu.

« Ça a dû être dur de créer toutes ces aiguilles ? Tenez, je vous les rends ! » ricana Chen Xiang alors qu’une pluie d’aiguilles s’abattit vers les membres du Gang Jiudu.

Ils ne purent réagir à temps, et furent facilement piqués par les aiguilles, ils ressemblaient tous à des hérissons.

Ce qui suivit, étonna Chen Xiang. Non loin de lui, les 40 à 50 personnes qui avaient été piquées par leurs propres aiguilles devinrent soudainement noires. Ils émirent les cris les plus misérables qu’il avait entendus auparavant, alors que leurs corps fondaient et devenaient une flaque de sang noir.

Ce sang était souillé par le poison, non seulement leurs corps, mais leurs vêtements avaient eux aussi fondus. Les pierres à côté d’eux et les aiguilles disparurent lentement, démontrant à quel point ce poison était terriblement puissant.

« Ce Gang Jiudu doit être complètement éradiqué ! » dit Chen Xiang en fronçant les sourcils. Il libéra une grande quantité de flammes et incinéra le sang empoisonné avant qu’il ne vole vers le sommet de la montagne.

Il y a de ça quelques instants, lorsque Chen Xiang et les membres du Gang Jiudu s’étaient combattus, le bruit intermittent des cloches résonna du sommet. Chen Xiang savait qu’il ne pouvait pas les prendre pas surprise, mais il continuait quand même de se diriger vers le sommet.

Chose étonnante, personne n’était venu l’accueillir lorsqu’il était arrivé au sommet de la montagne, Lorsqu’il entra dans le Hall du Palais Majestueux, il vit une personne couverte d’une robe noire dans ce hall luxueux. Mais soudain, derrière cette silhouette, une foule apparut et l’entoura. Leur nombre pouvait être compté par milliers.

« Ton père est mort !? » un vieil homme, nain et moche aux cheveux blancs fit son apparition, et demanda d’une voix insupportable.

« Non, il est en pleine forme ! » répondit calmement Chen Xiang. En entendant sa réponse, le vieil homme nain ouvrit grand les yeux. Chen Xiang détermina que ce vieil homme pourrait être le Chef du Gang Jiudu.

« Humph, dans ce cas, tu es venu ici pour mourir ? » dit froidement le Chef du Gang Jiudu. Lorsqu’il regardait Chen Xiang, l’expression dans ses yeux semblait regarder un homme déjà mort.

« Je ne suis pas venu ici pour mourir, mais pour prendre vos vies. » déclara solennellement Chen Xiang, son aspect et son ton était d’un grand sérieux.

<>
Traduit par la team : SikGirl